"Place publique" : le sens de la garden party

Place publique
De Agnès Jaoui (Fr, 1h38) avec Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri...

de et avec Agnès Jaoui (Fr, 1h38) avec également Jean-Pierre Bacri, Léa Drucker, Kévis Azaïs…

Pendaison de crémaillère chez Nathalie (Léa Drucker), productrice télé über-parisienne qui s’est trouvé un château à la campagne. S’y croisent Castro (Jean-Pierre Bacri), star du petit écran en perte de vitesse, son ex Hélène (Agnès Jaoui), leur fille (Nina Meurisse), ainsi qu'une foule de convives plus ou moins célèbres. Ça promet une bonne soirée…

à lire aussi : Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri : « Les rapports de pouvoir entre les gens nous passionnent »

D’un côté, de petits maîtres cyniques torpillés par leur acrimonie, des jaloux vieillissants renvoyés à leur verte bile, des prétentieux décatis punis par où ils ont péché ; de l’autre, une valetaille issue du bas peuple qui finit par s’affranchir de cette caste prétentieuse en s’acoquinant au passage avec sa progéniture… Que d’êtres factices aux egos majuscules ; que d’individus attachants portant leur misère pathétique en sautoir. Avec Place publique, Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri (elle à la réalisation, eux deux au scénario et à l'écran) bousculent une nouvelle fois les lois de la chimie en changeant le vinaigre en nectar – mais, après tout, d’aucuns racontent qu’un mage d’antan changeait l’eau en vin…

À peine vécue par celle qui l’organise (Léa Drucker, parfaite en Gatsby moderne vissée à son téléphone), la réception servant de décor à cette galerie de personnages va déshabiller les puissants de leurs oripeaux, les ravalant à leur condition humaine. Ici, contrairement à la sentence marxiste, lorsqu’un élément se répète, il n’acquiert pas une valeur comique ; au contraire se teinte-t-il d’une profondeur et d’une gravité nouvelles. Ainsi, lorsque Castro s’empare du micro pour pousser la chansonnette au milieu des convives, sa première prestation (une imitation d’Yves Montand) tient de la kermesse d’école. Mais la seconde (une interprétation/incarnation d'Alain Bashung) ne donne plus du tout envie de rire : sa beauté mélancolique ferait plutôt frissonner.

On se demandait pourquoi ce film, dont on attendait la sortie fin 2017, avait été retardé : l’apparente similitude des contextes et la présence d’une tête d’affiche commune avec Le Sens de la fête d’Éric Toledano et Olivier Nakache, sorti l’automne dernier, ont sans doute motivé ce décalage. Au bout du compte, les deux films n’ont rien à voir l’un avec l’autre. Même s’ils ont un air de famille…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 5 février 2018 Drame familial anxiogène au réalisme brut et à l’interprétation terrifiante de vérisme, le premier long-métrage de Xavier Legrand offre à Denis Ménochet un rôle de monstre ordinaire le faisant voisiner avec le Jack Nicholson de "Shining" au...
Dimanche 23 avril 2017 Portrait d’une femme à la croisée des émotions et de la vie, cette comédie culottée de Blandine Lenoir sur la ménopause brise réellement les règles. Interprète du rôle-titre, Agnès Jaoui donne émotion et fantaisie à ce grand-huit émotionnel,...
Mardi 9 juin 2015 Bruno Podalydès retrouve le génie comique de "Dieu seul me voit" dans cette ode à la liberté où, à bord d’un kayak, le réalisateur et acteur principal s’offre une partie de campagne renoirienne et s’assume enfin comme le grand cinéaste populaire...
Mardi 3 mars 2015 De Brice Cauvin (Fr, 1h40) avec Laurent Lafitte, Agnès Jaoui, Benjamin Biolay, Nicolas Bedos…
Mardi 13 mai 2014 Comme un contre-pied à "Tournée", Mathieu Amalric livre une adaptation cérébrale, glacée et radicale d’un roman de Simenon, où l’exhibition intime se heurte au déballage public, laissant dans l’ombre le trouble d’un amour fou et morbide....
Mercredi 27 février 2013 Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri font entrer une fantaisie nouvelle dans leur cinéma en laissant à une génération de jeunes comédiens pris à l’âge des contes de fées le soin de se heurter à leur réalité d’adultes rattrapés par l’amertume et les...
Vendredi 31 ao?t 2012 De Pascal Bonitzer (Fr, 1h40) avec Jean-Pierre Bacri, Kristin Scott-Thomas, Isabelle Carré…
Vendredi 31 ao?t 2012 Rencontre autour de la rencontre de Jean-Pierre Bacri et Pascal Bonitzer pour "Cherchez Hortense" : deux mondes de cinéma a priori étanches, mais unis au cours de l’interview par une vraie complicité. Propos recueillis par Christophe Chabert
Mardi 17 juillet 2012 De Carine Tardieu (Fr, 1h29) avec Agnès Jaoui, Denis Podalydès, Isabelle Carré…
Jeudi 11 septembre 2008 De et avec Agnès Jaoui (Fr, 1h38) avec Jean-Pierre Bacri, Jamel Debbouze…

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter