Les soirées de l'été

MUSIQUES | Prenant le relais des clubs, bars et salles grenobloises, les festivals estivaux réservent aussi quelques belles soirées propres à vous laisser ruisselants de sueur. Voici notre sélection.

Damien Grimbert | Mardi 1 juillet 2014

Au Col des 1000

Outre son incontournable cadre idyllique en pleine nature, cette 17e édition du Col des 1000 réserve aussi quelques jolies surprises musicales. Aux côtés des vétérans français de l'électro-dub High Tone, on retrouvera ainsi l'irrésistible égérie néo-swing Alice Francis et l'électro-cumbia haute en couleur des Colombiens de Systema Solar, deux valeurs sûres pour faire chalouper les dancefloors.

Pour autant, la palme de l'artiste le plus attendu revient sans doute au vénérable Anglais Joseph Smith alias Aba Shanti-I (photo), fondateur du label Falasha Recordings, résident du célèbre Carnaval jamaïcain de Notting Hill depuis 1993 et surtout véritable légende de la scène dub anglaise et internationale, en activité depuis pas loin d'une trentaine d'années. Préparez-vous à une avalanche de basses !

Quand ? : vendredi 4 et samedi 5 juillet, à Miribel-les-Échelles


Shigeto à Jazz à Vienne

Si l'on retient avant tout, et c'est bien normal, la programmation majestueuse de sa scène principale au cœur du théâtre antique, Jazz à Vienne n'en propose pas moins plusieurs scènes alternatives parallèles tout aussi méritantes comme les soirées sous chapiteau JazzMix sur les quais du Rhône, dédiées aux artistes plus avant-gardistes et/ou festifs.

Ces dernières accueilleront ainsi entre-autres le fabuleux Zach Saginaw alias Shigeto, signé sur le label de référence Ghostly International. Auteur d'une électro riche, complexe et voluptueuse enrichie d'emprunts au jazz et à l'abstract hip-hop et teintée d'influences diversifiées au possible (ambient, IDM, dubstep…), l'Américain d'origine japonaise sera accompagné pour l'occasion de l'excellent MC new-yorkais M. Sayyid, bien connu des amateurs pour ses expérimentations au sein du combo hip-hop d'avant-garde Antipop Consortium.

Quand ? : mercredi 9 juillet à 0h30, à Vienne

 

Soirée de clôture du Cabaret frappé

Si cette 16e édition du Cabaret frappé ne manque pas d'artistes de haute volée (Tricky, Frànçois & The Atlas Mountains…), on se concentrera dans ces lignes sur sa soirée de clôture du samedi 26 juillet, qui présente la double particularité d'être entièrement gratuite et de regrouper les orientations musicales les plus volontiers remuantes.

Soit, pour ne pas les citer, l'indie-rock électronique des locaux d'As A New Revolt, le rock teinté de hip-hop et de new wave des Londoniens d'Empire Dust, l'électro-pop « intransigeante, sombre et rêveuse » du Néerlandais d'origine et Berlinois d'adoption Thomas Azier, l'électro-world poétique et cinématique du frenchie Fakear…

Sans oublier la grande fusion électro-funk-pop-hip-hop du quatuor Pulpalicious, à qui reviendra l'honneur de clôturer la soirée.

Quand ? : samedi 26 juillet, à partir de 19h

 

Hadra Trance Festival

Plutôt que de vous énumérer une énième fois les innombrables attraits de ce festival devenu avec le temps l'un des "classiques" de l'été isérois (on vous renvoie pour ça à l'article qu'on lui a consacré au sein de notre supplément festivals), focalisons-nous plutôt sur deux des artistes qui composent sa pléthorique programmation cette année.

On commence avec le vétéran londonien d'origine australienne Raja Ram, flûtiste et percussionniste de la formation rock psychédélique Quintessence à la fin des années 60 et au début des années 70 devenu ensuite l'une des figures de proue de la trance psychédélique à l'orée des années 90, que ce soit en solo ou au sein de la formation The Infinity Project.

À ne pas manquer non plus, la musique du trio Saiyuki, qui combine jazz contemporain et traditions vietnamiennes, japonaises et indiennes dans un métissage inspiré.

Quand ? : Du jeudi 21 au dimanche 24 août, à Lans-en-Vercors


Et aussi…

Le groupe de musique populaire algérienne Djmawi Africa et la fanfare traditionnelle Fanfaraï seront les invités de la 15eédition du festival On dirait le Sud, situé comme chaque année sur le parvis du Théâtre Sainte-Marie-d'en-Bas à Grenoble.

On dirait le Sud, les 11 et 12 juillet à 22h, à Grenoble

Le point commun entre Giorgio Moroder, The Hacker et Kavinsky ? Outre une fascination certaine pour les sonorités synthétiques des années 80, ils seront tous les trois à l'affiche du festival Musilac. On y revient très bientôt !

Musilac, du 11 au 13 juillet à aix-les-Bains (Savoie)

Duo parisien signé sur le label Versatile, Acid Arab joue les entremetteurs entre musiques nord-africaines et moyen-orientales et sonorités acid-house et techno. À découvrir sur la scène du festival Woodstower.

Woodstower, du 23 au 24 août à Vaulx-en-Velin


Festival Col des 1000


Miribel-les-Échelle Miribel-les-Échelles
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


As a new revolt + Empire Dust + Thomas Azier + Fakear + Pulpalicious

Rock indie-électro + rock hip hop + électro pop + électro + électro funk pop
Jardin de Ville Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Une semaine de fête début septembre pour les 20 ans d'Hadra

Festival | Le 3 septembre, l'association grenobloise Hadra, qui défend les musiques électroniques et notamment la psytrance grâce à son fameux festival (organisé (...)

La rédaction | Mardi 24 août 2021

Une semaine de fête début septembre pour les 20 ans d'Hadra

Le 3 septembre, l'association grenobloise Hadra, qui défend les musiques électroniques et notamment la psytrance grâce à son fameux festival (organisé malheureusement loin de Grenoble depuis plusieurs années), fêtera ses 20 ans. « À l’occasion de cet anniversaire symbolique, nous reviendrons aux origines marocaines du projet et d’un de ses fondateurs, Driss » (disparu en 2018) annonce l'association avec une semaine spéciale prévue du lundi 6 au samedi 11 septembre dans plusieurs lieux de Grenoble. Au programme : soirées, concerts, conférence, exposition... Programme complet ici.

Continuer à lire

Bonnie Banane, pop chaotique

Pop | Si vous êtes un peu désarçonnés à la première écoute d’un morceau de Bonnie Banane, on vous rassure : c’est parfaitement normal. Il faut dire que ces dernières (...)

Damien Grimbert | Vendredi 16 juillet 2021

Bonnie Banane, pop chaotique

Si vous êtes un peu désarçonnés à la première écoute d’un morceau de Bonnie Banane, on vous rassure : c’est parfaitement normal. Il faut dire que ces dernières années en France, on avait un peu perdu l’habitude de voir des artistes musicaux s’emparer d’esthétiques mainstream a priori bien balisées (chanson, pop, variété…) pour les transformer en autant de vivifiants terrains d’expérimentations. Il faut dire aussi que Bonnie Banane n’en est pas à un paradoxe près. Actrice formée aux arts dramatiques devenue musicienne à plein temps en l’espace d’une petite dizaine d’années, elle dispose de capacités vocales impressionnantes sans en faire pour autant un usage purement performatif, joue d’une désinvolture apparente pour mieux aborder en chanson des sujets tout sauf désinvoltes, concilie un certain héritage pop vintage très français et un goût prononcé pour les sonorités hyper-contemporaines venues d’outre-Atlantique (rap, électro, R’n’B)… Autant de grands écarts peu courants qui bousculent les attentes de l’auditeur dans un premier temps pour mieux le séduire insidieusement ensuite. Difficile en effet de résister au charme débridé et à la créativité folle qui se dégagent de son pre

Continuer à lire

L'Anneau en attendant...

Culture | Les événements organisés en plein air cet été sont longtemps restés incertains. D’où l’idée de la Ville de Grenoble d’en regrouper plusieurs à l’Anneau de vitesse. Une bonne solution ? On a posé la question à quelques-uns des intéressés.

Martin de Kerimel | Mardi 29 juin 2021

L'Anneau en attendant...

Deux soirées complètes et une troisième qui a elle aussi bien fonctionné : le Festival Magic Bus n’a pas à regretter d’avoir dû quitter l’Esplanade pour rallier la scène de l’Anneau de vitesse. Après le premier soir, Damien Arnaud, coordinateur de Retour de Scène, jugeait que le public avait plutôt joué le jeu des consignes sanitaires. « Cela a fonctionné en bonne intelligence, dans une douce euphorie. » De quoi anticiper positivement le second événement confié à l’association cet été : le Cabaret frappé, du 16 au 20 juillet. Et même si ce n’est pas comparable – cette fois, on parle de concerts gratuits et sans doute de spectateurs autorisés à rester debout. Et 2022 ? Il est trop tôt pour dire si Retour de scène voudra revenir à l’Anneau de vitesse : « Cela pose question. On se dit que la volonté de la Ville n’est pas forcément de s’y installer durablement et l’Esplanade, elle, pourrait être en travaux. Les discussions se poursuivent. » Et la cohabitation entre associations ? « L’idée est bonne et, pour en avoir parlé avec d’autres organisateurs d’événements ailleurs en France, c’est assez rare pour être souligné. Après, c’est bien aussi que chacun

Continuer à lire

Grenoble : la Ville se positionne

Été culturel | On savait déjà que, pour son édition 2021, le Festival Magic Bus allait quitter l’Esplanade et rejoindre l’Anneau de Vitesse. La Ville de Grenoble a confirmé, vendredi 30 avril en fin de matinée, qu’elle prévoit d’autres événements culturels sur le site. Premiers détails.

Martin de Kerimel | Vendredi 30 avril 2021

Grenoble : la Ville se positionne

Bis… ou ter repetita : l’été dernier, après plusieurs mois de confinement, la Ville de Grenoble témoignait d’une intention d’accompagner le rebond de la culture, en programmant une "saison" d’événements en plein air, déclinée en quatre programmations de quinze jours et 188 propositions différentes (pour 214 levers de rideau). Plus tard, au début de cette année, elle a récidivé avec les Éclats de culture, une mini-série d’événements extérieurs organisée le 14 janvier, dans chacun des secteurs de la ville. Et voilà que l’on nous annonce pour le début de l'été « une programmation culturelle et festive », adaptée aussi aux normes sanitaires. Avec plusieurs partenaires locaux du monde culturel, la Ville travaille à la mise en place d’une scène à l’Anneau de Vitesse du parc Paul Mistral. Jusqu’à 1000 personnes devraient pouvoir trouver place autour de cette structure éphémère. « Y seront accueillis, du 17 juin au 9 juillet : le Festival Magic Bus, une programmation de la Bobine, une soirée exceptionnelle proposée par la MC2 et le Festival du Film Court en Plein Air, indique un communiqué. Cette scène sera aussi le théâtre de l’édition exception

Continuer à lire

Musilac tombe à l’eau

Festival | La nouvelle est tombée vendredi 2 avril, à midi pile : l’édition 2021 du festival, censée se dérouler du 8 au 11 juillet, est complètement annulée. Un terrible coup d’arrêt pour un événement qui va connaître une seconde année blanche consécutive.

Martin de Kerimel | Vendredi 2 avril 2021

Musilac tombe à l’eau

Quel choc ! C’est officiel : il n’y aura donc pas de Musilac pour animer les soirées du début de l’été prochain. La longue incertitude qui planait sur l’événement a pris fin vendredi 2 avril, à l’heure du déjeuner. On savait évidemment que la jauge limitée à 5 000 personnes, assises et distanciées, compliquait sévèrement l’organisation du festival, de même que la probable impossibilité d’y proposer une offre de buvette et de restauration – la source habituelle d’une bonne partie des recettes utiles. Un sondage laissait entendre que le public restait solidaire avec l’équipe, mais réfractaire à une formule de ce type. C’est-à-dire prêt à accepter des contraintes, mais presque unanimement hostile à l’idée d’un festival assis. Une étude était cependant encore en cours pour valider (ou non) la tenue d’un événement sous une autre configuration. Désormais, c’est sûr : rien ne sera possible. « La situation intenable pour nous » Les organisateurs se sont expliqués par le biais d’un communiqué : « Comme il y a un an, trop de choses sont contre nous : la situation sanitaire, tout d’abord, qui reste l’essentiel et dont nous comprenons bien à quel point elle est dif

Continuer à lire

Festivals estivaux : des incertitudes demeurent

MUSIQUES | Roselyne Bachelot a tranché : pour la ministre de la Culture, les festivals estivaux ne pourront accueillir que 5 000 personnes assises et distanciées, dans le respect des gestes barrières. Les organisateurs sauront-ils s’adapter ? Certains d’entre eux ont déjà renoncé. D'autres nous ont répondu et fait part de leurs difficultés.

La rédaction | Mercredi 3 mars 2021

Festivals estivaux : des incertitudes demeurent

Magic Bus en format réduit En novembre dernier, l’association Retour de Scène se voulait optimiste (on ne sait plus trop, mais il y avait peut-être de quoi, à l’époque !) et annonçait des dates pour son prochain festival Magic Bus. La 20ème édition devait se tenir du 6 au 8 mai, avec une programmation presque bouclée. Aujourd’hui, l’équipe du festival est largement revenue sur ces projets initiaux, mais elle ne s’en démène pas moins pour maintenir un événement adapté aux contraintes sanitaires annoncées. Damien Arnaud, coordinateur de l’association grenobloise, nous explique tout : « On est en cours de réflexion pour proposer un format assis en jauge réduite (pas plus de 500 personnes) courant juin. Ce ne sera pas à l’Esplanade, mais on cherche tout de même un lieu en plein air. La programmation sera axée sur la découverte de la scène locale avec, tout de même, un ou deux artistes d’envergure nationale en tête d’affiche. Certaines esthétiques, comme l’électro, ne seront malheureusement pas représentées. Ce sera une autre approche, plus tranquille. Ce que je peux d’ores et déjà annoncer, c’est que le Student Groove Orchestra, en partenariat avec le Crous

Continuer à lire

Remobilisation festivalière

ACTUS | Vie culturelle / Les très lourdes conséquences de la crise sanitaire ne laissent pas les organisateurs de festivals indifférents. Aujourd’hui, beaucoup réagissent publiquement et témoignent de leur détermination pour 2021. Explications.

Martin de Kerimel | Mardi 8 décembre 2020

Remobilisation festivalière

Agir pour ne pas connaître une deuxième saison blanche consécutive : c’est la volonté de quelque 200 événements musicaux partout en France, qui viennent de cosigner une tribune. Un texte au titre explicite – « Festivals 2021, Pourquoi on y croit ! » – comme pour mieux secouer le cocotier. Le ton est déterminé. Extraits : « En tant qu’organisateurs de festivals, rien ne nous interdit d’y croire. Optimistes de nature, entrepreneurs de métier, nous sommes engagés pleinement dans la préparation de nos prochaines éditions (…). Nos équipes sont déjà au travail. Les artistes se préparent. Le public nous attend ». « Un message positif » Rémi Perrier, le big boss du festival Musilac, prévu du 8 au 11 juillet prochain à Aix-les-Bains, fait partie des initiateurs de cette démarche. « On avait envie de délivrer un message positif, sans pour autant s’abandonner à la politique de l’autruche, indique-t-il. Petits et grands, on est tous touchés et on sait bien que tous les scénarios restent possibles pour l’an prochain, mais on se dit que le pire n’est jamais certain. » D’où cette intention de s’adresser à tous : artistes, public, parten

Continuer à lire

Rémi Perrier : « Aujourd'hui, je ne peux pas dire si Musilac est annulé ou ne l’est pas »

Festival | Du samedi 11 au mardi 14 juillet devrait se tenir à Aix-les-Bains (Savoie) le festival Musilac, avec des têtes d’affiche françaises et internationales comme PNL, Iggy Pop, Lenny Kravitz, Angèle, -M-, Metronomy, Lomepal, Niska… Sauf que Rémi Perrier, le producteur de spectacle basé à Grenoble qui gère l’événement, ne sait pas si cette dix-neuvième édition pourra avoir lieu. On lui a passé un coup de fil pour en savoir plus.

Aurélien Martinez | Vendredi 10 avril 2020

Rémi Perrier : « Aujourd'hui, je ne peux pas dire si Musilac est annulé ou ne l’est pas »

Pouvez-vous nous dire aujourd’hui si la dix-neuvième édition du festival Musilac aura bien lieu mi-juillet ? Rémi Perrier : Non, car on a plusieurs problèmes. Le premier est que ça va commencer à péter du côté des artistes avant même que le gouvernement français et les préfectures ne se prononcent sur des décisions territoriales. Il y a des Américains, des Anglais, des Africains qui nous disent qu’ils ne seront sans doute pas en Europe cet été, ne sachant pas s’ils seront autorisés à bouger ou, si jamais c’est possible, s’il y aura des avions pour les transporter. Des problèmes concrets pour un organisateur de festival ! Un autre problème, c’est la billetterie : en ce moment, on ne vend quasiment plus de place pour Musilac, ce qui est aisément compréhensible. Mais ce qu’on ne vend pas maintenant, on sait que ce sera irrattrapable pour la suite. Si suite il y a… Vous semblez donc vous préparer à une annulation… À mesure que des festivals s’annulent autour de la France – Glastonbury, Bayreuth, Roskilde… –, je ne vois pas comment un préfet ou un gouvernement autoriseraient des rassemblements

Continuer à lire

Les 10 saveurs de l’été en ville

GUIDE URBAIN | L’été, Grenoble et son agglo ne se vident pas totalement, grâce notamment à divers acteurs culturels qui proposent ici et là, souvent en plein air, des événements culturels alléchants. En voici dix pour rendre votre été en ville le plus ragoûtant possible.

La rédaction | Mardi 2 juillet 2019

Les 10 saveurs de l’été en ville

Une semaine de concerts gratuits Depuis 2016, le Cabaret frappé, festival d’été de la Ville de Grenoble, est 100% gratuit. Soit, cette année du lundi 15 au samedi 20 juillet, six soirs de musique dans le Jardin de Ville repensé pour l’occasion (avec notamment une grande scène et un bar sous le kiosque) mêlant artistes installés (Neneh Cherry et Camélia Jordana le lundi par exemple), découvertes d’ici et (surtout) d’ailleurs (le Québécois Hubert Lenoir le mardi, les Palestiniens de 47Soul le mercredi, la Capverdienne Mayra Andrade le jeudi…) et scène locale. Le tout dans une ambiance parfaite faisant du festival le temps fort de l’été grenoblois, qu’on y vienne pour voir des concerts que l’on attend avec impatience (on vous les détaille ici), pour se laisser surprendre musicalement ou pour simplement se remplir de bière. Des lectures à la fraîche Chaque été, les bibliothécaires de l

Continuer à lire

Olivier Coussemacq : « Le Maroc est un pays qui connaît bien le cinéma »

ECRANS | Le cinéma n’a pas de frontière. Le réalisateur français Olivier Coussemacq le prouve en signant "Nomades", un film (en salle le 7 août) on ne peut plus marocain. Rencontre.

Vincent Raymond | Jeudi 25 juillet 2019

Olivier Coussemacq : « Le Maroc est un pays qui connaît bien le cinéma »

Habituellement, les films traitant des questions de migration du point de vue du Sud sont produits ou réalisés par des Marocains. Quel est votre rapport au Maroc ? Olivier Coussemacq : Cela a été une des difficultés du projet, en effet… Quand j’ai présenté le film à Tanger, en avant-première marocaine dans le cadre du festival du cinéma marocain, on n’a pas reconnu au film son identité marocaine. Quand je suis en France avec ce film, on me dit : mais c’est un film avec des inconnus en langue arabe ! J’ai un rapport ancien avec le Maroc, un rapport d’amour surtout, et des liens anciens avec le Maghreb ainsi qu’un intérêt pour ce qui n’est pas "nous". J’ai envie d’aller voir ailleurs pour éviter de trop parler de nous – d’autres le font très bien. Enfin, j’ai eu quelques difficultés dans le passé, à titre intime, avec ma mère que je ne développerai pas. Et les mères du Maghreb, en règle générale, sont des femmes qui m’émeuvent par leurs capacités de résistance, leur générosité. Un caractère de mère amoureuse et protectrice… Les Marocains ne se reconnaissaient pas dans les personnages ?

Continuer à lire

"Nomades" : routes et déroutes du sud

ECRANS | de Olivier Coussemacq (Fr-Mar, 1h27) avec Jamil Idrissi, Jalila Talemsi, Assma El Hadrami…

Vincent Raymond | Jeudi 25 juillet 2019

Pour dissuader son ultime fils Hossein, 16 ans, de tenter l’exil illégal vers l’Europe par la voie maritime, Naïma quitte Tanger, direction la campagne du sud. Chez son oncle et sa tante, Hossein se sent coupé du monde moderne et en veut à sa mère… « Quand je me regarde, je me désole ; quand je me compare, je me console », dit un proverbe que Hossein pourrait faire sien : son exil dans le sud rural marocain lui permet de relativiser sa situation et de constater les privilèges dont il dispose. Mais relativiser marche dans l’autre sens : comment ne pas vouloir quitter un pays qui interdit à ses locaux l’accès aux hôtels, à moins qu’ils ne soient escortés par les touristes ? Comment ne pas être écœuré de voir sa cousine quasiment "vendue" à un compatriote établi à l’étranger ? Comment ne pas désespérer de n’avoir pour seule perspective l’exercice de cireur de chaussures – soumis de surcroît à une forte concurrence ? Dans le sillage des brûlots de Nabil Ayouch (Much Loved,

Continuer à lire

Cabaret frappé 2019 : mélange des genres

Festival | À la croisée de toutes les esthétiques et découvertes possibles (à commencer par les talents de la Cuvée grenobloise), le Cabaret frappé se livre à un autre mélange des genres que celui des styles musicaux, en proposant une programmation haut de gamme où la parité femmes-hommes est plus que respectée. Alors voilà ce que l'on pourra écouter chaque jour au Jardin de Ville de Grenoble.

Stéphane Duchêne | Mercredi 19 juin 2019

Cabaret frappé 2019 : mélange des genres

Lundi 15 juillet Pourquoi commencer doucement quand on peut d'emblée frapper fort ? C'est ce que semble nous dire le Cabaret cette année en son ouverture. Aux côtés du trip-hop local d'Aora Paradox, issu du cru annuel de la Cuvée grenobloise, le festival dégaine d'entrée ses deux plus grosses têtes d'affiche. D'abord, Camélia Jordana, créature Nouvelle Star qui n'a jamais su choisir entre le versant populaire de la chanson et une liberté d'expérimenter à tout va (en témoigne son dernier disque sous le nom de Lost). Ensuite, la grande Neneh Cherry, carton jamais démenti des années 1990 toujours sur le pont après un long hiatus et quelques collaborations dans les années 2000 (CirKus, The Thing). À 54 ans, cette pionnière du hip-hop féministe a toujours autant la rage contre tous les impérialismes politiques, comme le prouve son dernier album Broken Politics, produit comme le précédent par le très pointu Four Tet. Mardi 16 juillet Après une soirée

Continuer à lire

Musilac au jour le jour (et avec, comme toujours, du lourd)

Festival | Ailleurs, il y a Rock en Seine, les Eurockéennes, les Vieilles Charrues ou le Main Square. En Auvergne-Rhône-Alpes (à Aix-les-Bains, en Savoie, pour être précis), il y a Musilac, son lac (donc), ses milliers de festivaliers et ses quatre jours de programmation bourrés jusqu'à la gueule. Revue au jour le jour.

Stéphane Duchêne | Mardi 18 juin 2019

Musilac au jour le jour (et avec, comme toujours, du lourd)

11 juillet : Les enfants terribles S'il fallait tenter de donner un semblant de cohérence à cette soirée d'ouverture de Musilac, on la placerait sous le signe des golden boys (and girls), puisque l'on verra se succéder sur les scènes du festival les jeunes stars montantes que sont l'électro-explorateur Thylacine, le collectif de hip-hop rennais Columbine, le rock sans voyelle de la révélation MNNQNS et l'énigmatique météore Boulevard des airs. Ajoutez à cela une double fille de en la personne de Lou Doillon, le sidekick préféré du prince Orelsan qu’est Gringe (dont la carrière musico-cinématographique décolle en flèche), l'acteur le plus punk d'Hollywood (Jared Leto avec son groupe Thirty Seconds to Mars – pluie d'évanouissements à prévoir) et l'idole hip-hop US Macklemore. On peut alors se demander ce que le totem 90's Garbage fait au milieu de ce

Continuer à lire

Festival : et voici la programmation du Cabaret frappé

Annonce | Rendez-vous du lundi 15 au samedi 20 juillet au Jardin de Ville de Grenoble, avec quelques têtes connues et, surtout, pas mal de chouettes découvertes. On fait un rapide point avant la sortie en juin de notre numéro festivals.

Stéphane Duchêne | Vendredi 17 mai 2019

Festival : et voici la programmation du Cabaret frappé

C'est un événement attendu à Grenoble que le dévoilement de la programmation du festival Cabaret frappé qui, tel un phare dans la nuit (certes courte) de juillet, vient éclairer l'été grenoblois. Et surtout l'animer musicalement. Avec toujours chevillées au corps et au cœur (de la programmation donc) une certaine idée de l'éclectisme et une idée certaine de la gratuité, puisque le prix est, rappelons-le, de nada, walou, que tchi. Or, à ce tarif défiant toute concurrence, rien qu'en ouverture lundi 15 juillet, on nous offre la très tendance caméléone Camélia Jordana et la légende Neneh Cherry. Et le lendemain, deux pépites, deux ovnis même, venus tout droit de la belle province (le Québec) pour lesquels la critique s'enflamme : Hubert Lenoir et Charlotte Cardin. S'ensuivront comme ça, au débotté (l'entièreté de la programmation est à consulter en bas de cet article), pour les jours suivants : un autre ovni

Continuer à lire

Collectif Résonance : « On veut être la vitrine des musiques électroniques grenobloises »

ACTUS | Samedi 13 octobre, le tout frais collectif Résonance, se présentant comme « l'union de près d'une quinzaine de structures grenobloises défendant les musiques électroniques », organise un double événement de lancement. On a rencontré trois de ses membres histoire d’en savoir plus sur cet ambitieux projet.

Aurélien Martinez | Mardi 9 octobre 2018

Collectif Résonance : « On veut être la vitrine des musiques électroniques grenobloises »

Comment est né le collectif ? Émilie Angénieux (association Hadra) : Le collectif est né en novembre 2017 quand il y a eu le deuxième appel à projets de la Ville de Grenoble concernant le bâtiment Clé de Sol [situé dans le parc Hoche – NDLR]. À ce moment, beaucoup d’associations se sont réunies pour parler des musiques électroniques et de leur place à Grenoble. Et on s’est une nouvelle fois dit que même si le vivier grenoblois était énorme, il n’y avait pas d’accompagnement des pratiques qui était fait, et pas de visibilité institutionnelle. D’où l’idée de faire quelque chose ensemble et de candidater à l’appel à projets. Après l’audition en janvier, la Ville nous a contactés pour nous dire que notre projet était intéressant, mais que MixLab [association pilotant la Belle électrique – NDLR] serait gestionnaire du bâtiment [avec un projet d’accompagnement de la scène musicale locale – NDLR]. Tout en nous précisa

Continuer à lire

Loran Stahl : « J’ai une responsabilité qui va un peu plus loin que le simple fait de choisir les artistes »

ACTUS | Après s’être occupé pendant quatorze ans de la programmation du Cabaret frappé, fameux festival musical de l’été grenoblois, Loran Stahl rejoint la Source, l’ambitieuse salle de concert de Fontaine. On l’a rencontré pour en savoir plus.

Aurélien Martinez | Mardi 4 septembre 2018

Loran Stahl : « J’ai une responsabilité qui va un peu plus loin que le simple fait de choisir les artistes »

Début 2018, Jean-François Braun, directeur et programmateur de la Source de Fontaine depuis son ouverture en 2010, annonçait son départ. Le voilà aujourd’hui remplacé par une figure bien connue dans l’agglo : Loran Stahl, ex-programmateur du Cabaret frappé qui vient tout juste de quitter le festival après avoir célébré ses 20 ans. Enfin, "remplacé", pas tout à fait. « Je suis maintenant responsable du spectacle vivant pour la Ville de Fontaine, ce qui inclut un travail de programmation à la Source mais aussi de, par exemple, prendre en compte la salle Edmond-Vigne ou encore la Fête de la musique. » Loran Stahl travaillera donc en lien avec Pascaline Thorel, directrice du Conservatoire de Fontaine qui, elle, a pris la direction de la Source, comme le Conservatoire se trouve dans les mêmes murs que les salles de concert. « Ce nouveau mode de fon

Continuer à lire

Quand, l'été, la musique est bonne (et gratuite)

Sélection | Que celles et ceux qui n’ont pas prévu de déserter la chaleur iséroise tout l’été se rassurent : il y aura de quoi s’occuper en ville en juillet et en août, notamment avec des concerts haut de gamme et, ce qui ne fait pas de mal, gratuits. Suivez-nous.

La rédaction | Mardi 3 juillet 2018

Quand, l'été, la musique est bonne (et gratuite)

Des concerts au Jardin de Ville de Grenoble Du 16 au 21 juillet C’est le temps fort de l’été grenoblois, encore plus depuis qu’il est devenu gratuit : le Cabaret frappé revient pour une 20e édition qui offrira chaque soir pas mal de belles promesses musicales. Comme le lundi 16 juillet, jour d’ouverture, qui verra le psychédélisme turc d’Altin Gün se produire à nouveau à Grenoble après un passage envoûtant en début d’année à la Bobine. Le mardi, on célébrera entre autres le retour du groupe grenoblois mythique Gnawa Diffusion. Le mercredi en fin de soirée, on en prendra plein les oreilles (et, surtout, on dansera à n’en plus pouvoir) avec les Congoloais de KOKOKO! et leurs instruments créés avec des matériaux de récupération qui s’avèrent être percussifs à souhait. Le jeudi sera plus calme avec, notamment, le folk du génial H-Burns. Le vendredi, on sera là pour la Franco-Camerounaise (et très classe) Sandra Nkaké. Enfin, le samedi, on terminera en beauté avec Seun Kuti & Egypt 80, mythique formation afrobeat. Six soirs de musique passionnante (sachant que nous n’avons pas listé ici tous les artistes programmés) : merci le C

Continuer à lire

Cabaret (frappé) d'ici et d'ailleurs

Festival | Toujours en renouvellement, avec ses (plus ou moins) jeunes pousses locales et, cette année, de belles têtes d'affiche sans frontières, le Cabaret frappé vise juste. Et frappe haut, comme on s'en rendra compte du lundi 16 au samedi 21 juillet au Jardin de ville de Grenoble.

Stéphane Duchêne | Mardi 19 juin 2018

Cabaret (frappé) d'ici et d'ailleurs

Derrière les têtes d'affiche qu'elle propose chaque année, il y a du côté de l'équipe du Cabaret frappé un prisme qui se veut d'abord grenoblois (ou local) et qui, en toute logique, s'attache à mettre en avant les talents d'aujourd'hui et de demain, à des degrés d'émergence plus ou moins avancés. Fait de découvertes et d'artistes affirmés en attente de confirmation (c'est la raison d'être de la Cuvée grenobloise, avec qui le Cabaret bosse), ce millésime annuel de talents qu'il est bon d'encourager est toujours enthousiasmant. Ainsi d'Arash Sarkechik, dont on avait évoqué ici la sortie du premier album solo Toutirabien ; de la chanson mauvaise herbe du trio Pelouse de l'activiste Xavier Machault ; de l'électro world fouineuse de Deyosan ; de la surf-music zinzin d'I'd Like to Surf ; ou encore du ta

Continuer à lire

Grand bain musical à Musilac

Festival | Vieilles gloires, valeurs sûres, piliers de festoche, jeunes pousses, smoothies de genres et autres étrangetés à découvrir : le festival lacustre Musilac, prévu du jeudi 12 au dimanche 15 juillet à Aix-les-Bains (Savoie), va baigner l'été musical d'un éclectisme qui attire les foules comme les amateurs éclairés, jusqu'à les confondre. La preuve avec la programmation détaillée par jour.

Stéphane Duchêne | Mardi 19 juin 2018

Grand bain musical à Musilac

Old Wave le jeudi D'une certaine manière, s'il fallait un hymne en ouverture de cette édition 2018 de Musilac, il pourrait consister en trois bouts de refrains se répondant depuis le fin fond des âges 80 ; quand les uns martèleraient « I Just can't get enough », les autres répondraient « Don't you forget about me » ou « Always the sun ». Car, on l'aura compris, c'est une soirée très marquée "ressac de la new wave" que celle du jeudi, avec Depeche Mode, Simple Minds et The Stranglers – quand bien même les carrières de chacun de ces groupes britanniques n'auraient pas résisté d'égale manière au passage du temps. Pour le reste, on notera que J. Bernardt, transfuge des Belges de Balthazar, remplacera numériquement son collègue Warhaus, présent l'an dernier ce même soir ; que le rock indé répondra présent avec le Stroke Albert Hammond Jr. (le meilleur d'entre eux, sans doute), Findlay et The Mistery Lights ; que les amateurs de bizarrerie en auront pour leur compte avec le black metal-gospel-blues de Z

Continuer à lire

Le Col des 1000 : « On ne peut plus rivaliser sur les têtes d'affiche »

Festival | Alors que le Col des 1000 fêtait l'an dernier ses 20 ans, l'annonce de l'annulation de l'édition 2018 a été officialisée en début d'année. En cause, une situation financière critique pour l'association Anamounto qui porte l’événement. Alors que la saison des festivals va bientôt commencer, on a posé quelques questions au vice-président d’Anamounto.

Sandy Plas | Mardi 15 mai 2018

Le Col des 1000 : « On ne peut plus rivaliser sur les têtes d'affiche »

Le festival du Col des 1000, qui se tenait chaque année au Col des mille martyrs de Miribel-les-Échelles, dans le Pays voironnais, ne soufflera pas ses 21 bougies. Du moins pour le moment. Les dettes accumulées ces dernières années ont eu raison de la prochaine édition du festival. « On a environ 60 000 euros de dettes, à cause de la dernière édition où on a senti une nette baisse de la fréquentation. Il nous a manqué environ 1000 personnes pour qu'on arrive à l'autofinancement » explique Victor Cassan, vice-président de l'association Anamounto. Plusieurs facteurs peuvent expliquer la baisse de la fréquentation selon lui : « La météo joue forcément pour un évenement comme le nôtre et a peut-être refroidi certains festivaliers [une des deux soirées de l'édition 2016 avait été annulée à cause des intempéries – NDLR]. Tout comme la concurrence d'autres festivals, qui ont des budgets bien supérieurs. » En ligne de mire de Victor Cassan, le tout récent Vercors Music Festival, dont la troisième édition l’an passé a été organisée aux mêmes dates

Continuer à lire

Sound Explorers : trance participative avec Hadra

Événement | Tandis que l'Hadra Trance Festival, qui aura lieu à Vieure (Allier) du 6 au 9 septembre, se prépare, l’équipe de l’association grenobloise Hadra entend bien (...)

Alice Colmart | Lundi 30 avril 2018

Sound Explorers : trance participative avec Hadra

Tandis que l'Hadra Trance Festival, qui aura lieu à Vieure (Allier) du 6 au 9 septembre, se prépare, l’équipe de l’association grenobloise Hadra entend bien nous en donner un avant-goût. Vendredi 11 et samedi 12 mai, elle organise ainsi à l’Ampérage un week-end « TranceMission » (appréciez le jeu de mots) baptisé Sound Explorers avec la ferme intention « de mettre en avant le mouvement psytrance » comme l'explique Lucie Bonnard, membre de l'équipe. Dès vendredi sont prévues à partir de 20h30 diverses propositions (batucada, démonstration de rap…) suivi d’une soirée psytrance avec des artistes amateurs repérés par Hadra. Ça recommence le lendemain à partir de 14h avec des initiations à l'art du DJing, du mixage vidéo, du beatmaking (technique qui consiste à composer sur ordinateur) et même à la préparation technique d’une soirée avec les techniciens sons et lumières de l'Ampérage. Autre temps fort en fin de journée, une conférence sur « l’historique de la musique électronique et plus particulièrement du mouvement psytrance ». S’ensuivra une soirée de clôture avec di

Continuer à lire

Cabaret frappé 2018 : voici (enfin) les premiers noms

Festival | On attendait depuis des semaines (au moins !) la programmation de la vingtième édition du festival d’été gratuit de la Ville de Grenoble. La voici, du moins en partie. Rendez-vous au Jardin de Ville entre le lundi 16 et le samedi 21 juillet pour découvrir tout ça en live.

Aurélien Martinez | Mardi 24 avril 2018

Cabaret frappé 2018 : voici (enfin) les premiers noms

Douze : c’est le nombre de noms que vient de lâcher l’équipe aux commandes du Cabaret frappé. Avec, déjà, deux têtes bien connues à Grenoble : Arash Sarkechik, qui vient de sortir son premier album solo Toutirabien, et le trio Pelouse de Xavier Machault, qui malaxe rock et chanson pour le meilleur. On retrouve également dans cette première annonce d’autres têtes connues, cette fois-ci au niveau national : les fameux Gnawa Diffusion, le folkeux H-Burns et la grande Sandra Nkaké. Rayon événements, on note la venue de Seun Kuti (& Egypt 80), fils du légendaire Fela Kuti à qui l’on doit le term

Continuer à lire

Orelsan, Feu! Chatterton, Lomepal et d'autres seront cet été à Musilac

Festival | Le festival vient d'annoncer une vingtaine de nouveaux noms, qui complètent ceux dévoilés précédemment. On fait le point sur les 40 connus (50 sont attendus).

Aurélien Martinez | Mardi 27 février 2018

Orelsan, Feu! Chatterton, Lomepal et d'autres seront cet été à Musilac

IAM, Franz Ferdinand, Beth Ditto, MC Solaar, Depeche Mode, Deep Purple, Simple Minds, Rone, Indochine, Roméo Elvis, Chloé… On connaissait déjà une partie des artistes qui seront programmés cet été, entre le jeudi 12 et le dimanche 15 juillet, à Aix-les-Bains, face au lac. Mais le festival aimant chaque année tenir son public en haleine, il en garde toujours sous le coude. Son équipe organisatrice vient donc de dévoiler d'autres noms, dont des têtes d'affiche comme : le on-ne-le-présente-plus Orelsan, qui a tout raflé aux dernières Victoires de la musique grâce à son rap simple et basique

Continuer à lire

"Résilience" : « Participer à une soirée Hadra, c’est une expérience »

Soirée | Samedi 10 février, le Summum accueillera la soirée trance psychédélique "Résilience" organisée par l’association grenobloise Hadra. Programmation musicale éclectique et scénographie vertigineuse : la nuit (13h non-stop) s’annonce psyché !

Alice Colmart | Mardi 6 février 2018

Hadra, pour celles et ceux qui ne le savent pas encore, c’est un festival mythique qui avait lieu chaque été près de Grenoble, à Lans-en-Vercors pour être précis, mais qui a dû déménager en 2016 à Vieure, dans l'Allier, afin de poursuivre ses activités – la prochaine édition aura d’ailleurs lieu du 6 au 9 septembre. Pourtant, et fort heureusement, cet éloignement géographique n’a pas coupé l’association grenobloise de sa base locale, puisqu’elle organise depuis 2016 au Summum « sa plus grosse soirée annuelle indoor, devenue le rendez-vous hivernal psytrance en Rhône-Alpes » comme elle l’écrit sur son site. Rendez-vous donc le samedi 10 février pour du lourd comme nous l’assure Émilie Angenieux, coordinatrice générale de l'association. « Des milliers de personnes sont attendues pour plus de 13h de son non-stop, avec plus d’une vingtaine d’artistes. Participer à une soirée Hadra, c’est vraiment une expérience ! » « Les gens se coupent de leur quotidien » Trance progressive, full-on, psyché, psydub, psygre

Continuer à lire

Notre sélection de places de spectacle et de concert à mettre sous le sapin

Noël | Noël approchant à grands pas, voici notre traditionnelle sélection de cadeaux immatériels. Soit des concerts et des spectacles dont il reste des places (on s’en est assuré) et qui, lors du déballage des paquets, vous placeront pour sûr du côté de celles et ceux qui refusent ce monde matérialiste-capitaliste et qui préfèrent offrir des émotions vivantes – même si bon, une tablette, ça peut toujours faire plaisir.

La rédaction | Mardi 5 décembre 2017

Notre sélection de places de spectacle et de concert à mettre sous le sapin

Pour les cinéphiles qui n’ont rien contre aller de temps en temps au théâtre Créé cet automne, le spectacle Festen de Cyril Teste est l'une des claques théâtrales de l'année, justement parce que c'est plus que du théâtre. Qualifié de « performance filmique » par son metteur en scène, c'est l'adaptation sur le plateau du fameux film Festen de Thomas Vinterberg sorti en 1998 sur une réunion de famille qui part en vrille du fait de la révélation d’actes terribles commis par le père il y a des années. Un récit anxiogène à l'écran, qui se déploie sur scène dans une scénographique immense… et sur un écran retransmettant des images tournées en direct, notamment derrière le décor. Remarquable. Festen À la MC2 du mardi 23 au samedi 27 janvier De 10€ à 25€ Pour celles et ceux que le burlesque n’effraie pas, bien au contraire Le théâtre, ce n'est pas que des spectacles bavards et longs. C'est aussi des propositions sans paroles au potentiel comique incroyable, dans la

Continuer à lire

Musilac (en juillet) et Musilac Mont-Blanc (en avril) dévoilent une partie de leur programmation

Festivals | La billetterie des deux festivals ouvre le vendredi 1er décembre

Aurélien Martinez | Mardi 28 novembre 2017

Musilac (en juillet) et Musilac Mont-Blanc (en avril) dévoilent une partie de leur programmation

L’hiver n’a même pas encore débuté que le festival Musilac, prévu du jeudi 12 au dimanche 15 juillet à Aix-les-Bains (Savoie), pense déjà à notre été en lâchant les premiers noms de sa prog. Si l’on savait que les fameux Depeche Mode seraient de la partie le jeudi, on vient d’apprendre que l’on pourra croiser le même jour, face au lac, deux autres vétérans du rock (au sens large) britannique : Simple Minds et The Stranglers. Le vendredi sera aussi rock avec les légendaires Deep Purple, voire blues-rock avec les Anglais de The Temperance Movement. Le samedi sera pour l'instant plus éclectique entre les vétérans d’Indochine, l’électro planante de Rone, la plus brute

Continuer à lire

Depeche Mode, première tête d'affiche de Musilac 2018

Festival | Premier nom annoncé par le festival Musilac (à Aix-les-Bains du jeudi 12 au dimanche 15 juillet) et ça claque : Depeche Mode sera sur l'esplanade du lac le (...)

Sébastien Broquet | Mardi 7 novembre 2017

Depeche Mode, première tête d'affiche de Musilac 2018

Premier nom annoncé par le festival Musilac (à Aix-les-Bains du jeudi 12 au dimanche 15 juillet) et ça claque : Depeche Mode sera sur l'esplanade du lac le jeudi 12 juillet 2018 ! Ce sera dans le cadre de ce qui ressemble fort à une tournée des festivals majeurs de l'été, puisque le groupe anglais sera aussi aux Vieilles Charrues, au festival Beauregard ou encore au Main Square. L'occasion de présenter leur récent et 14e album, Spirit. Joli coup qui va booster d'emblée les ventes de tickets (ouverture de la billetterie le 1er décembre) et faire saliver en attendant le 28 novembre prochain où de nouveaux noms seront dévoilés.

Continuer à lire

L’Anamounto : « L’activité de l’association est menacée »

ACTUS | Cet été, l’association voironnaise a célébré les 20 ans de son festival Le Col des 1000. Sauf que sa santé financière actuelle met en péril ses activités, au point que le gros événement d’anniversaire prévu samedi 7 octobre au Grand Angle de Voiron prend des allures de soirée de soutien.

Aurélien Martinez | Samedi 30 septembre 2017

L’Anamounto : « L’activité de l’association est menacée »

« On a fêté les 20 ans du festival cet été, anniversaire que l’on poursuit cette semaine, pour marquer le coup, au Grand Angle – et non à la salle des fêtes où l’on a l’habitude de faire nos soirées. » Samedi 7 octobre, L’Anamounto, association qui organise chaque été Le Col des 1000 (festival très reggae, ska, électro, chanson & co qui se déroule en plein air, à Miribel-les-Échelles), festoyera comme nous l’explique Victor Cassan, vice-président de l’association voironnaise. « La programmation de la soirée n’a pas de lien spécifique avec nos 20 ans, si ce n’est que ça fait très longtemps que l’on cherchait à avoir Massilia Sound System au Col des 1000, mais qu’on n’a jamais pu pour des questions de budget ou de disponibilités. Mais bien sûr, ces groupes [Massilia Sound System, Davodka et Disk'R] sont en lien avec notre esthétique de programmation. » « Le d

Continuer à lire

Un été musical… et gratuit

Les temps forts de l'été | L’été, les musiciens sortent des salles de concert obscures pour aller jouer à l’air libre, sous le soleil exactement. Zoom sur quatre possibilités pour en voir de près, à Grenoble ou juste à côté, et tout ça sans se ruiner.

Aurélien Martinez | Mardi 4 juillet 2017

Un été musical… et gratuit

Le Cabaret frappé Du 15 au 20 juillet Si vous ne le savez pas encore, c'est que vous ne nous lisez jamais parce qu'on l'a déjà évoqué 1000 fois. Mais puisqu’on est sympa et que, surtout, on est dans des pages sur les temps forts de l'été, on en remet une couche : depuis l'an passé, à la demande de la Ville de Grenoble qui pilote l'événement, le festival musical le Cabaret frappé est 100% gratuit. Du coup, la scénographie du Jardin de Ville, où se déroule le festival, a judicieusement été repensée autour d'une grande scène à ciel ouvert (fini le chapiteau-étuve) devant laquelle on a de la place pour s’ébrouer. Et, à côté, l'espace bar a été agencé sous le kiosque de façon à pouvoir profiter aussi bien de la musique que de ses potes. Vraiment bien. Pour la prog, on la détaille ici. Mais sachez déjà qu’en bons chenapans que nous sommes, le lundi 19 juillet nous excite vraiment !

Continuer à lire

Musilac : des stars comme s’il en pleuvait

Festival | Phoenix, Ibrahim Maalouf, Jamiroquai, Julien Doré, Two Door Cinema Club, Sting, Texas, Justice, Calypso Rose, Archive, Vianney, Juliette Armanet… Comme chaque année, Musilac aligne les grands noms quatre jours durant. Ce qui ne doit pas faire oublier les autres, plus discrets, moins bankables… Tour d’horizon jour par jour de ce que l’on découvrira à Aix-les-Bains entre le 13 et le 16 juillet.

Stéphane Duchêne | Mardi 20 juin 2017

Musilac : des stars comme s’il en pleuvait

Amplitude sonique le jeudi Ça commence fort Musilac le 13 juillet, et tous azimuts avec ça. De Juliette Armanet, la nouvelle petite fiancée des branchés, à l'alien sud-af' Die Antwoord (que ces mêmes branchés aiment pour de toutes autres raisons) ; de la pop variété joueuse de Lulu Gainsbourg (comme Armanet, on aime ou on déteste) aux hardos australiens d'Airbourne, en passant par le rap engagé de Kery James : il va y avoir dès le premier jour de l'amplitude thermique et sonique sur les bords du Lac du Bourget. Or on est loin du compte si l'on n’ajoute pas aussi l'électronicien teuton tout en délicatesse Fritz Kalkbrenner – délicatesse partagée par le duo Paradis, même si leur électronique empreinte des chemins plus pop. Reste que le gros des troupes est lui, ce soir-là, résolument pop rock : pop dansante chez Two Door Cinema Club, schlass comme jamais chez

Continuer à lire

Cabaret frappé : cabaret de curiosités

Festival | On a bien ausculté la programmation de la 19e édition du Cabaret frappé, festival d’été de la Ville de Grenoble prévu du samedi 15 au jeudi 20 juillet et entièrement gratuit depuis l’an passé. Scoop : il y aura du beau monde à écouter au Jardin de Ville.

Stéphane Duchêne | Lundi 26 juin 2017

Cabaret frappé : cabaret de curiosités

À l'aube d'en finir avec sa deuxième décennie de frappadingueries musicales, le Cabaret grenoblois poursuit bien entendu cette année dans sa chère lignée : à savoir brasser les talents et les curiosités musicales en nombre et en qualité, entre rock, électro, world music ; talents du bout du monde comme du pas de la porte. Parfois les valeurs sûres peuvent être des découvertes et inversement : type Raul Midón (samedi 15 juillet), sorte de Stevie Wonder à guitare ; Nouvelle Vague (dimanche 16), qu'on ne présente plus (mais qui s'est adjoint les services d'Elodie Frégé) ; Olivier Depardon (lundi 17), qu'on ne présente plus non plus à Grenoble (et un peu partout ailleurs) ; le super duo world Fatoumata Diawara/Hini Zahra (mercredi 19) ; la musique pan-égyptienne d'Orange Blossom (mercredi 19 aussi) ou en

Continuer à lire

Col des 1000 : un anniversaire perché dans la Chartreuse

Festival | Les 7 et 8 juillet, en plein champ, au milieu des arbres et des vaches, plusieurs dizaines d’artistes feront bouger les festivaliers fans de reggae, ska, électro, chanson & co du côté de Miribel-les-Échelles (45 minutes de Grenoble). Un événement rendu possible chaque année depuis 1997 par la détermination des bénévoles de l’association Anamounto. À l'occasion des 20 ans du festival, l’une de ses membres revient avec nous sur autant d'années d’aventure et d’huile de coude.

Nicolas Joly | Mercredi 21 juin 2017

Col des 1000 : un anniversaire perché dans la Chartreuse

L’Isère est une terre de légendes. Parmi elles, il en est une qui parle d’un mystérieux rassemblement dédié à la musique païenne qui aurait lieu chaque année au fin fond des montagnes. Depuis 20 ans, ils sont de plus en plus nombreux à se retrouver au sommet du col des Mille Martyrs, pour faire vivre et grandir ce festival qui a débuté modestement. « Au départ, c’était un anniversaire avec 200 personnes et des concerts sur une charrette » nous explique Florine Thévénin, membre d’Anamounto, l’association qui organise l’événement. Aujourd’hui, le Col a bien changé, grâce aux 150 bénévoles d’Anamounto. Ce sont près de 6000 festivaliers qui s’y sont retrouvés l’année dernière, pour faire vibrer le sol chartreux sur des rythmes rastafaris (mais pas que). « Aller vers les autres » Pour les 20 ans de son bébé, Anamounto voit les choses en grand. Body-painting, atelier crêpes, espace pour enfants, stand de bien-être, jeux et tables de ping-pong... : les activités ne manqueront pas pour divertir les festivaliers et leur proposer, au-delà de la musique, une expérience de vie en communauté. « La plupart des gens qui viennent au col ne

Continuer à lire

Cabaret frappé 2017 : voici la programmation complète

Festival | L'équipe du festival d'été de la Ville de Grenoble, prévu du 15 au 20 juillet au Jardin de Ville en mode 100 % gratuit, vient de dévoiler les quatre derniers noms de sa programmation.

Aurélien Martinez | Mardi 2 mai 2017

Cabaret frappé 2017 : voici la programmation complète

Aufgang, Nouvelle Vague, Molécule, Orange Blossom, Hindi Zahra & Fatoumata Diawara, Raul Midón, Lucille Crew, Marta Ren & The Groovelvets, Part-Time Friends et The Next Tape ont été annoncés précédement par le Cabaret frappé. Voici les quatre derniers artistes qui seront cet été sur la grande scène du Jardin de Ville : l'ovni français Jacques, à la coupe de cheveux aussi originale que sa musique – son mini tube Dans la radio en meilleur exemple. le fameux Grenoblois Olivier Depardon, guitariste-chanteur du feu groupe Virago qui poursuit sa route musicale en solo depuis quelques années – on a souvent vanté ses mérites ! les Grenoblois du Balani Sound System, qui couplent des sonorités électros à des percussions traditionnelles africaines pour un résu

Continuer à lire

Hadra Trance Festival : bons baisers du centre de la France

Festival | C’est officiel : le festival, pensé à Grenoble mais déplacé l’an passé loin de l’Isère, revient là-bas à Vieure, en Auvergne, du 7 au 10 septembre. On fait le point avec son directeur Benoît Allirol, souvent sur la route donc.

Aurélien Martinez | Vendredi 28 avril 2017

Hadra Trance Festival : bons baisers du centre de la France

Festival psytrance de référence en France organisé par des Grenoblois, le Hadra Trance Festival se retrouve depuis l’an passé parachuté à Vieure, dans l’Allier (Auvergne), après avoir dû quitter Lans-en-Vercors suite aux élections municipales de 2014. Du coup, comment s’est passée cette première édition hors de l’Isère ? Benoît Allirol, directeur du festival : « C’était bien mais dur, car organiser un festival en moins de quatre mois, sur un territoire que nous ne connaissions pas, n’a pas été évident [ils avaient galéré pour trouver un nouveau terrain d’accueil, et avaient du coup dû annuler l’édition 2015 – NDLR]. Surtout qu’à la base, vu les délais, ça ne devait pas être un festival mais une soirée des quinze ans de l’association Hadra. » Finalement, tout s’est vite transformé en festival, même s’il était plus petit qu’à Lans-en-Vercors – 6000 personnes sur trois jours et deux nuits, contre 15 000 et un soi

Continuer à lire

Cabaret frappé 2017 : encore trois nouveaux noms (dont les géniaux Aufgang)

Festival | Le festival musical de la Ville de Grenoble, prévu cette année du samedi 15 au jeudi 20 juillet (toujours au Jardin de Ville, et toujours en mode 100 % gratuit), vient d'ajouter trois artistes à sa programmation. Les voici.

Aurélien Martinez | Mardi 18 avril 2017

Cabaret frappé 2017 : encore trois nouveaux noms (dont les géniaux Aufgang)

« Deux pianos et une batterie, telle est l’équation miraculeuse du groupe Aufgang » comme on l'écrivait avec enthousiasme en 2013 lors du passage du groupe par la Bobine. Depuis, ils ne sont plus que deux : Rami Khalifé (le pianiste et accessoirement fils et frère de grands musiciens) et Aymeric Westrich (le batteur), le troisième ayant quitté l'aventure. À Grenoble, ils débarqueront avec dans leurs valises un nouvel album baptisé Turbulences qui confirme qu'ils n'ont rien perdu de leur énergie. Le Cabaret en profite pour également annoncer deux nouveaux groupes qui fouleront la scène du Jardin de Ville mi-juillet : le duo pop-folk français Part-Time Friends et les locaux de

Continuer à lire

Cabaret frappé 2017 : voici quatre nouveaux artistes

Festival | Le festival musical de la Ville de Grenoble, prévu cette année du samedi 15 au jeudi 20 juillet (toujours au Jardin de Ville, et toujours en mode 100 % gratuit), va dévoiler chaque semaine à partir d'aujourd'hui sa programmation. On fait le point.

Aurélien Martinez | Mardi 11 avril 2017

Cabaret frappé 2017 : voici quatre nouveaux artistes

On savait déjà pour le groupe à géométrie variable Nouvelle Vague, les Français d'Orange Blossom et le duo entre la Franco-Marocaine Hindi Zahra et la Malienne Fatoumata Diawara (notre article est ici). Voici que le Cabaret frappé vient de dévoiler le nom de quatre nouveaux artistes qui se produiront cet été au Jardin de Ville. Le jazzman américain Raul Midón, sorte de version à six cordes de Stevie Wonder. Lucille Crew, collectif basé à Tel Aviv dont on avait vite fait causé lors de son premier passage en terres grenobloises. La chanteuse portugaise très soul Marta Ren, accompagnée du groupe The Groovelvets. Le Français Molécule (photo), qui viendra défendre l'album 60°43’ Nord créé s

Continuer à lire

Musilac 2017 : et voici onze nouveaux noms

Festival | Rendez-vous du jeudi 13 au dimanche 16 juillet à Aix-les-Bains (Savoie) pour les quinze ans du fameux festival.

Aurélien Martinez | Lundi 20 février 2017

Musilac 2017 : et voici onze nouveaux noms

Sting, Jamiroquai, Justice, Phoenix, Calypso Rose, Ibrahim Maalouf, Die Antwoord, Fritz Kalkbrenner, Archive, Julien Doré, LP, Vianney, Kery James, The Lumineers… Depuis plusieurs semaines, l'équipe de Musilac livre au compte-gouttes la liste des artistes qui seront à l'affiche de l'édition des 15 ans (liste complète en bas de cet article). Nouvelle livraison avec onze noms : Le fameux groupe Texas, mené par la Britannique Sharleen Spiteri La légende électro française Vitalic La jeune Britannique Birdy, très indie pop / folk Le Frenchy Lescop, simili Étienne Daho que l'on avait découvert dans La forêt Les rockeux fougeux (et made in France) de

Continuer à lire

Cabaret frappé 2017 : les premiers noms

Festival | Le directeur du festival musical de la Ville de Grenoble, prévu cette année du samedi 15 au jeudi 20 juillet, vient d'annoncer trois des concerts que l’on découvrira cet été au Jardin de Ville. En mode gratuit, comme l’an passé.

Aurélien Martinez | Jeudi 16 février 2017

Cabaret frappé 2017 : les premiers noms

C’était la grande nouveauté de 2016 : le passage du Cabaret frappé en mode 100% gratuit. Un changement dicté par diverses considérations qui s’est avéré plus que payant (la Ville a annoncé quelque 50 000 spectateurs sur la semaine de concerts), d’où notre PB d’or enthousiaste de la fin décembre. Concernant la programmation de la prochaine édition, qui aura lieu du samedi 15 au jeudi 20 juillet (un chevauchement sur deux semaines pour éviter de rentrer en concurrence avec le festival Le Grand Son, prévu lui du 18 au 23 juillet), quelques noms ont été dévoilés par le directeur du festival Loran Stahl : Le groupe français à géométrie variable (beaucoup d’artistes fém

Continuer à lire

Jamiroquai, de retour, sera cet été au festival Musilac

Festival | 2017 marquera le potentiel retour au premier plan de Jamiroquai : un groupe anglais au son funk & co mené par le chanteur Jay Kay qui a connu (...)

Aurélien Martinez | Mardi 17 janvier 2017

Jamiroquai, de retour, sera cet été au festival Musilac

2017 marquera le potentiel retour au premier plan de Jamiroquai : un groupe anglais au son funk & co mené par le chanteur Jay Kay qui a connu la gloire au milieu des années 1990 avec des tubes comme Cosmic Girl ou Alright. Une volonté de retour que l'on a pu constater ce lundi 16 janvier avec le dévoilement d'un teaser annonçant Automaton, un nouvel album prévu pour la fin mars, six ans après le précédent (accueilli avec froideur). Qui dit nouvel album dit donc tournée pour le promouvoir. Bonne nouvelle : elle passera par Aix-les-Bains le dimanche 16 juillet dans le cadre du festival Musilac – qui, on le rappelle, a déjà dévoilé une bonne partie de ses têtes d'affiche, et il y en a des attrayantes (Justice, Phoenix, Calypso Rose, Julien Doré, Archive, Ibrahim Maalouf, …). La billetterie est déjà ouverte.

Continuer à lire

PB d'or 2016 : musique

C'était 2016... | Avec du changement côté Cabaret frappé, des images fortes ou encore une confirmation.

Aurélien Martinez | Mardi 20 décembre 2016

PB d'or 2016 : musique

Le PB d’or de la bonne surprise : la nouvelle configuration du Cabaret frappé En janvier 2016, la Ville de Grenoble convoquait la presse pour annoncer un changement de taille : le Cabaret frappé, festival musical qu’elle organise chaque été au Jardin de Ville, passerait en gratuité totale – contre, auparavant, une première partie sous le kiosque en accès libre et, ensuite, une série de concerts payants sous chapiteau. Une décision politique motivée par un souci de faire évoluer le festival né en 1999, mais surtout par des considérations financières, cette gratuité permettant paradoxalement de réduire pas mal de coûts – plus de chapiteau par exemple. Pourquoi pas, même si, du coup, nous pouvions craindre une édition 2016 au rabais… Sauf que ça ne s’est pas produit, grâce justement à cette nouvelle organisation qui a redonné du souffle au dispositif. Le Jardin de Ville fut ainsi judicieusement repensé par l’équipe organisatrice autour d’une grande scène et d’un bar sous le kiosque, ce qui ne donnait

Continuer à lire

Musilac 2017 : encore des nouveaux noms (dont des grands)

Festival | En véritable maîtresse du teasing, l’équipe du festival (qui aura lieu du 13 au 16 juillet à Aix-les-Bains) continue de lâcher des noms quand bon lui semble, histoire de ravir tous les publics – et de maintenir l'attention. On fait le point sur les dernières têtes d’affiche qui viennent d’être annoncées.

Aurélien Martinez | Dimanche 18 décembre 2016

Musilac 2017 : encore des nouveaux noms (dont des grands)

La prog des quinze ans du festival Musilac, qui durera cette année quatre jours, continue d'être dévoilée au compte-gouttes. On savait déjà pour Justice, Sting, Phoenix, Die Antwoord, Archive, The Lumineers, Calypso Rose et Vianney. Mais on n'avait pas encore tout entendu, loin de là... Avec la nouvelle annonce que vient de faire le festival, c’est ni plus ni moins que dix noms qui viennent de se rajouter. Parmi eux, l’immense (et très populaire) trompettiste Ibrahim Maalouf, qu’on avait mis en une du PB début décembre lors de son dernier passage grenoblois ; l’ex-Birdy Nam Nam Pone dont on pense le plus grand bien comme on l’écrivait en novembre ; le petit prince de l'électro (il est né en 1999 !) dont tout le monde parle Petit Biscuit ; le (presque) tout aussi jeune (1996) DJ Kungs ou encore

Continuer à lire

Musilac 2017 : Justice et Sting viennent grossir l'affiche des 15 ans

MUSIQUES | Rendez-vous du 13 au 16 juillet à Aix-les-Bains (Savoie)

Aurélien Martinez | Lundi 12 décembre 2016

Musilac 2017 : Justice et Sting viennent grossir l'affiche des 15 ans

La prog des quinze ans du festival Musilac, qui durera cette année quatre jours, continue à être dévoilée au compte-gouttes. On savait déjà pour Phoenix, Die Antwoord, Archive, The Lumineers, Calypso Rose et Vianney. Deux nouveaux noms se rajoutent. D'abord les producteurs de tubes à la pelle (D.A.N.C.E., Never Be Alone...) Justice, dont le nouvel album vient de sortir. Et le on-ne-le-présente-plus Sting. Pour savoir qui passe quel jour, c'est sur le site du festival que ça se passe.

Continuer à lire

Musilac 2017 : un jour de plus et déjà quelques (beaux) noms côté prog

Festival | « À l’occasion de nos 15 ans, nous avons décidé de faire la fête plus longtemps ! » Cet été, le fameux festival situé à Aix-les-Bains célébrera donc son (...)

Aurélien Martinez | Vendredi 25 novembre 2016

Musilac 2017 : un jour de plus et déjà quelques (beaux) noms côté prog

« À l’occasion de nos 15 ans, nous avons décidé de faire la fête plus longtemps ! » Cet été, le fameux festival situé à Aix-les-Bains célébrera donc son anniversaire sur quatre (et non plus trois) jours, comme annoncé ce vendredi sur Facebook. Rendez-vous du jeudi 13 au dimanche 16 juillet, toujours en face du lac savoyard. Si l’ensemble de la programmation n’a pas encore été dévoilé (elle le sera au fur et à mesure), on a déjà quelques noms qui donnent très envie – en vrac, les tubesques Phoenix, les Sud-Africains de Die Antwoord, les légendaires Archive et Lumineers, la reine Calypso Rose (photo) ou encore le frenchy

Continuer à lire

Rémi Perrier, le chef d’orchestre de l’ombre

Portrait | Alors que la quinzième édition de Musilac aura lieu du 8 au 10 juillet à Aix-les-Bains, on a rencontré le promoteur local Rémi Perrier, à l’origine du festival comme de tout un tas de spectacles à Grenoble et ailleurs. Un métier de l’ombre qu’il nous dévoile dans ses locaux, les pieds sur le bureau et la clope au bec. Magnéto.

Aurélien Martinez | Dimanche 3 juillet 2016

Rémi Perrier, le chef d’orchestre de l’ombre

« Je suis très bien dans l'ombre. Il n'y a d'ailleurs pas forcément intérêt et pertinence à ce que le spectateur lambda – et lambda dans ma bouche ce n'est pas péjoratif – me connaisse. » Voilà ce que nous dit d’emblée le « promoteur local » (c’est ainsi qu’il définit son métier) Rémi Perrier, personnalité phare de la scène culturelle grenobloise qui organise de nombreux concerts et spectacles à Grenoble et ailleurs – si la « tour de contrôle est à Grenoble », sa zone de travail s’étend sur Rhône-Alpes-Auvergne, la Bourgogne et la Franche-Comté. Mais au fait, c’est quoi un promoteur local ? « Quand je réponds à des gens sur ce qu'est mon métier, j'aime bien dire que tout commence à la première affiche collée, au premier billet vendu, et va jusqu'à la dernière porte du dernier camion qui se referme à cinq heures du matin sur le parking de la salle. C'est un métier qui englobe tous les domaines indispensables à la bonne tenue d'un spectacle ou d'un concert. » Un métier « passionnant » qu’il exerce depuis plus de trente ans, et qui place sa société RPO comme un i

Continuer à lire

Cabaret frappé 2016 : cabaret cabré

Festival | Zoom sur la dix-huitième édition du festival musical grenoblois, prévue du lundi 11 au samedi 16 juillet, au jardin de Ville.

Stéphane Duchêne | Mardi 5 juillet 2016

Cabaret frappé 2016 : cabaret cabré

Dans un club de foot arrive toujours le moment où, pour des raisons financières, le directeur sportif s'efface devant la toute puissance du trésorier et de sa machine à faire des nœuds sur les cordons de la bourse. La chose, on ne le sait que trop, vaut dans la culture où le crédit laissé à la direction artistique prend alors des airs de débit (et de dépit). C'est peu ou prou ce qui arrive cette année au Cabaret frappé. Contraint de passer à la gratuité totale pour des raisons qui ne sont pas que budgétaires, il s'agit donc de se cabrer tout en continuant de miser sur « les têtes d'affiche de demain ». Et non seulement de faire comme si c'était 100% volontaire, mais en plus comme si c'était vrai. Car, en auscultant la programmation, ça ne l’est qu'à moitié : on a beau étirer le mot « émergence » jusqu'à rompre l'élastique, Mickey 3D, c'est du découvert, recouvert puis redécouvert – ce qui importe peut puisque en bon fan de l'ASSE, Mickaël Furnon est d'une certaine façon toujours vert à la fin. Mai

Continuer à lire

Musilac met le feu au lac

Festival (Savoie) | Aussi foisonnante que pointue, éclectique que bien choisie, populaire (Les Insus, Elton John) que fureteuse (Barns Courtney), hurlante (Mass Hysteria) que susurrante (Lou Doillon), la programmation de la nouvelle édition de Musilac (Aix-les-Bains, Savoie) est un joyeux casse-tête autant qu'un labyrinthe où il fait bon se perdre. Nous avons posé ça et là quelques balises.

Stéphane Duchêne | Mardi 21 juin 2016

Musilac met le feu au lac

Foals À quoi voit-on qu'une sauce est en train de prendre pour de bon ? C'est simple : quand certains commencent, affublés d'une grimace de doute, à l'accuser d'avoir tourné. C'est bien le phénomène qui se produit avec Foals, prodigieux groupe anglais de disque et de live, dont l'ambition démesurée (pour schématiser, on pourrait dire qu'ils ont remisé leur math-rock pour s'attaquer à une sorte de pop quantique en mutation permanente) commence à faire dire que la formation menée par Yannis Philippakis n'aspire qu'au rock de stade (mi-Muse, mi-Pink Floyd tardif). Procès sévère – si l'on n'a même plus le droit d'enflammer les foules... Ironie du contexte aixois, Foals se produira sur la scène montagne quand précisément à l'écoute de leur dernier album, pourtant intitulée What went down, on a la très nette sensation de parcourir une montagne sans jamais savoir si l'on est en train de la gravir ou de la descendre. Dimanche 10 juillet à 21h10 Grand Blanc L'Australie, la Réunion, Aix-les-Bains :

Continuer à lire

Cabaret frappé : « On présente les têtes d’affiche de demain »

MUSIQUES | Pour sa dix-huitième édition, le Cabaret frappé, incontournable temps fort musical de l’été grenoblois, change de peau en devenant 100% gratuit. Pourquoi ? On est allés poser la question (et d’autres) à Loran Stahl, responsable du festival depuis 2004.

Aurélien Martinez | Lundi 20 juin 2016

Cabaret frappé : « On présente les têtes d’affiche de demain »

Grand changement cette année : le festival abandonne ses soirées en deux temps (première partie gratuite sous le kiosque et concert payant sous le chapiteau) pour des soirées toutes gratuites. Pourquoi ce choix ? Loran Stahl : C’est la volonté de la Ville de Grenoble. Comme le Cabaret frappé est un événement municipal, il est tributaire de la politique de la Ville. En dix-huit ans, il en a d’ailleurs vu passer des municipalités ! Après, cette gratuité est un choix tout à fait cohérent avec le projet de la municipalité actuelle ; comme il est cohérent que, pour harmoniser les propositions sur le territoire, la Ville ait demandé que le festival ait lieu une semaine plus tôt [pour notamment ne pas se retrouver sur la même semaine que les Rencontres Brel – NDLR]. Même si on joue maintenant sur la semaine la plus chère de tous les festivals de France ! Forcément, le travail du programmateur que vous êtes doit être différent… L’équation

Continuer à lire

Cabaret frappé : voici neuf nouveaux artistes !

MUSIQUES | Qui verra-t-on au Jardin de Ville de Grenoble entre le lundi 11 et le samedi 16 juillet pour six jours de concerts gratuits ? On fait le point, avec des liens pour écouter tout ça !

Aurélien Martinez | Mardi 17 mai 2016

Cabaret frappé : voici neuf nouveaux artistes !

On savait déjà que Mickey 3D allait ouvrir la 18e édition du Cabaret frappé le 11 juillet, et qu’on croiserait aussi pendant la semaine des artistes comme Koudlam, Theo Lawrence, L’African Salsa Orchestra, Les Yeux d’la tête et Nadj. Voici neuf (oui neuf) autres artistes qui se produiront sur la grande scène du Jardin de Ville – leur jour de passage sera précisé plus tard par l’équipe du festival. La géniale Dom La Nena, Brésilienne parisienne que l’on avait déjà pu croiser sur scène avec Rosemary Standley. Le rappeur JP Manova. Le duo pop/soul

Continuer à lire

Cinq nouveaux noms pour le Cabaret frappé 2016

MUSIQUES | On savait déjà que la tête d’affiche qui, le lundi 11 juillet, allait ouvrir la semaine de festivités musicales gratuites était Mickey 3D. Voici cinq autres artistes que l’on pourra écouter cet été au Jardin de Ville de Grenoble.

Aurélien Martinez | Mardi 3 mai 2016

Cinq nouveaux noms pour le Cabaret frappé 2016

On l’écrit chaque année, mais divulguer une programmation au compte-gouttes est une stratégie payante puisque le festival qui fait ce choix se retrouve plusieurs fois au centre de l’actu. Le Cabaret frappé, qui on le rappelle sera entièrement gratuit cette année, l’a bien compris et lâche en ce mardi les cinq premiers noms de sa future programmation, sans néanmoins les associer à des jours précis. Entre le 11 et le 16 juillet, on croisera donc au Jardin de Ville de Grenoble : L’inclassable Koudlam (photo), auteur notamment du tube See you all (mais si, la pub Meetic). Comme on l’aime beaucoup au PB, on avait fait son portrait en novembre 2014. Le tout jeune (et Parisien)

Continuer à lire

Mickey 3D en ouverture du Cabaret frappé 2016

MUSIQUES | Rendez-vous du 11 au 16 juillet au Jardin de Ville. Le reste de la programmation sera dévoilé plus tard.

Aurélien Martinez | Jeudi 28 avril 2016

Mickey 3D en ouverture du Cabaret frappé 2016

On savait déjà que le festival musical de l’été grenoblois allait devenir 100% gratuit. Et qu’il était avancé d’une semaine par rapport aux autres années – on vous expliquait tout ici. Niveau programmation, on nous avait aussi assuré que l’exigence resterait la même. Si la prog sera dévoilée au fil du mois de mai, l’équipe du festival vient d’annoncer un gros nom pour l’ouverture le lundi 11 juillet, histoire de marquer le coup : le groupe de rock français Mickey 3D, qui est revenu avec un nouvel album (Sebolavy) après six ans d’absence. On vous tiendra bien sûr au courant quand on connaîtra les autres noms.

Continuer à lire