Brésil en Rhône-Alpes

Dorotée Aznar | Mardi 25 mai 2010

Jusqu'au samedi 5 juin, la 12e édition du festival 6e Continent vous invite à un voyage au Brésil. Musique, cinéma, arts de rue, contes, danse, mode, arts plastiques, gastronomie… une variété d'expressions artistiques sera proposée aux 30 000 visiteurs attendus pour cette édition qui se déroulera au Parc de Gerland mais aussi dans divers lieux de Lyon et de l'agglomération lyonnaise.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Bienvenue au 6e Continent, terre de musiques et de partage

Festival | De Guillotière à Gerland, le festival associatif 6e Continent œuvre pour la promotion des cultures du monde et pour la valorisation des diversités et mixités culturelles. À l'occasion de l'ouverture de la 19e édition, nous avons discuté avec Mohamed Sidrine, directeur du festival.

Corentin Fraisse | Jeudi 1 juin 2017

Bienvenue au 6e Continent, terre de musiques et de partage

Le festival 6e Continent a été créé en 1997, c’est la 19e cette année : comment a-t-il évolué selon vous ? Mohamed Sidrine : Quand on l’a créé, c’était un petit festival. Lors de la première édition, il y a eu 300 personnes ; là on en est à plusieurs milliers. On a gardé le même esprit : musiques du monde, accessibilité à tous avec un festival à prix libre, un public intergénérationnel de toutes les origines sociales, économiques et culturelles. Le principe, au-delà du projet artistique du festival, c’est un projet de société : on crée des espaces où les gens peuvent se rencontrer, échanger, dialoguer. C’est encore aujourd’hui un projet culturel, mais aussi militant, pour pouvoir mieux vivre ensemble. Pouvez-vous nous parler de Tous à la Guill’, qui ouvre le premier soir ? MS : Ce seront 120 événements, qui se passeront simultanément dans le quartier. Ça va d’un petit concert latino dans un bar, à un concert de chansons devant les buralistes, des fanfares sur la place Mazagran… Mais toujours en partenariat avec des associations du quartier. Sur la place Mazagran, c’e

Continuer à lire