Promised land

Promised Land
De Gus Van Sant (ÉU, 1h46) avec Matt Damon, Rosemarie DeWitt...

Sur un sujet ô combien actuel — l’exploitation du gaz de schiste — Gus Van Sant signe un beau film politique qui remet les points sur les i sans accabler personne, par la seule force d’un regard bienveillant et humaniste sur ses personnages. Christophe Chabert

Quelque part au fin fond de l’Amérique, dans une de ces petites villes rongées par la crise et la pauvreté, un tandem de lobbyistes à la solde de Global Crosspower Solutions vient vendre aux habitants le remède miracle pour sortir de leur mouise : la cession de leurs terres pour en extraire du gaz de schiste. Des millions de dollars sont en jeu, pour la compagnie mais aussi pour les autochtones.

Steve (Matt Damon) et Sue (Frances MacDormand) ont une technique bien rodée pour convaincre leurs interlocuteurs : se fondre dans les coutumes (et les costumes) du coin, faire valoir leur propres origines populos et, in fine, les prendre par les sentiments, en l’occurrence ici le portefeuille. Tout se passe comme prévu, jusqu’à ce qu’un vieux physicien à la retraite (Hal Holbrook) puis un militant écolo (John Krasinski) pointent chacun du doigt les dangers environnementaux de cette exploitation.

La terre outragée

Avec un sujet si actuel et une répartition des rôles a priori manichéenne, il y avait tout pour faire de Promised land un pamphlet didactique contre le gaz de schiste. Mais avec Gus Van Sant derrière la caméra, les choses sont tout de suite beaucoup plus subtiles. Loin de ses expérimentations de l’époque Elephant, avec un classicisme qui n’exclut pas une authentique sensibilité, Van Sant choisit de ne blâmer personne, pointant la logique destructrice du consumérisme plutôt que d’en faire porter le poids sur les personnages.

Steve répète sans cesse : «Nous ne sommes pas des méchants». Et c’est ainsi que le cinéaste le regarde : un type bien investi d’une mission pourrie, un homme qui fait son métier avec conviction au point d’oublier ses convictions intimes. La politique, dans Promised land, tient donc avant tout à cette bienveillance et cet humanisme qui transforment le moindre second rôle en personnage bouleversant de vérité, et qui se donne le temps d’écouter et de regarder les êtres vivre, penser, aimer et surtout s’exprimer. Van Sant met en scène avec maestria la prise de parole, dans ce qu’elle demande de silences et d’hésitations, de temps morts et d’emballements.

De l’espace — les paysages géométriques filmés en vues aériennes — et de la durée — celle de la prise de conscience : deux éléments qui font le prix de ce film politique définitivement pas comme les autres.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lundi 11 octobre 2021 Une querelle entre nobliaux moyenâgeux se transforme en duel judiciaire à mort quand l’un des deux viole l’épouse de l’autre. Retour aux sources pour Ridley Scott avec ce récit où la vérité comme les femmes sont soumises au désir, à l’obstination et...
Mardi 12 novembre 2019 Seul Américain à avoir remporté Le Mans, Carroll Shelby s’est reconverti dans la vente de voitures. Quand Henry Ford junior fait appel à lui pour construire la voiture capable de détrôner Ferrari, il saute sur l’occasion. D’autant qu’il connaît le...
Mardi 9 janvier 2018 Et si l’humanité diminuait pour jouir davantage des biens terrestres ? Dans ce reductio ad absurdum, Alexander Payne rétrécit un Matt Damon candide à souhait pour démonter la société de consommation et les faux prophètes. Une miniature perçante.
Mardi 7 février 2017 La trajectoire de Star, ado du Kansas fuyant un foyer délétère, pour intégrer une bande de VRP à son image, cornaqués par un baratineur de première. Un portrait de groupe des laissés pour compte et des braves gens d’une Amérique sillonnée dans toute...
Jeudi 12 septembre 2013 Pour ses adieux au cinéma, Steven Soderbergh relate la vie du pianiste excentrique Liberace et de son dernier amant, vampirisé par la star. Magistralement raconté, intelligemment mis en scène et incarné par deux acteurs exceptionnels. Christophe...
Samedi 17 ao?t 2013 Une fable futuriste sombre, furieuse et politique, nourrie à la culture cyberpunk et filmée par le cinéaste de District 9 : une réussite qui tranche par son ambition thématique et son absence de compromis avec les superproductions américaines...
Mardi 29 janvier 2013 Kenneth Lonergan Fox Pathé Europa
Vendredi 13 juillet 2012 De Kenneth Lonergan (ÉU, 2h30) avec Anna Paquin, J Smith Cameron, Matt Damon...
Mercredi 16 mai 2012 Poussant son art si singulier de la mise en scène jusqu'à des sommets de raffinement stylistique, Wes Anderson ose aussi envoyer encore plus loin son ambition d'auteur, en peignant à hauteur d'enfant le sentiment tellurique de l'élan...
Mercredi 11 avril 2012 Un père de famille endeuillé achète un zoo pour offrir une nouvelle vie à ses enfants et se retrouve d’une communauté en souffrance. Superbe sujet à la Capra, que Cameron Crowe transforme en fable émouvante où l’on apprend à rêver les yeux ouverts...
Jeudi 9 février 2012 Tout grand film américain est un grand film sur l’Amérique, dit-on. Bernard Bénoliel (ancien des Cahiers du cinéma et aujourd’hui pilier de la Cinémathèque (...)
Jeudi 3 novembre 2011 Un virus mortel se répand sur la surface de la planète, provoquant paranoïa, actes de bravoure et moments de lâcheté. Dans une mise en scène à l’objectivité scrupuleuse, Steven Soderbergh signe un thriller inquiétant et implacable. Christophe...
Jeudi 15 septembre 2011 Deux adolescents flirtent avec la mort avant de flirter tout court dans ce beau film, sensible et pudique, d’un Gus Van Sant revenu de ses expérimentations arty. Christophe Chabert
Mercredi 16 février 2011 Avec "True Grit", leur premier western, Joel et Ethan Coen reviennent à un apparent classicisme, même s’il est strié par des lignes obscures et intrigantes. Du grand spectacle et du grand cinéma. Christophe Chabert
Mercredi 12 janvier 2011 Du drame surnaturel en forme de destins croisés que le sujet autorisait, Clint Eastwood ne conserve que les drames individuels de ses personnages, dans un film d’une grande tristesse et d’une belle dignité. Christophe Chabert
Vendredi 9 avril 2010 De Paul Greengrass (ÉU, 1h55) avec Matt Damon, Amy Ryan…
Samedi 9 janvier 2010 Toujours au sommet, Clint Eastwood réussit avec classicisme et émotions l’évocation du premier défi lancé au président Mandela : réunir l’Afrique du Sud autour de son équipe de rugby durant la coupe du monde 95. Christophe Chabert
Jeudi 1 octobre 2009 Drôle de film à défaut d’être un film drôle, le nouveau Soderbergh raconte l’escroquerie (moyenne) d’un Américain (moyen) au cœur d’un monde si rigide qu’il est incapable de gérer l’ingérable. Christophe Chabert
Jeudi 26 février 2009 Un Sean Penn irrésistiblement solaire illumine ce biopic en définitive assez convenu, paisible renoncement consensuel d’un Gus Van Sant en petite forme. François Cau
Mardi 16 septembre 2008 de Bela Tarr (Fr-Hongrie-Ang-All, 2h12) avec Miroslav Krobot, Tilda Swinton…
Mercredi 29 juin 2005 de Gus Van Sant (EU, 1h41) avec Michael Pitt, Asia Argento, Lukas Haas...
Mercredi 31 octobre 2007 Gus Van Sant poursuit son exploration de la jeunesse américaine en livrant sa vision fragmentée d'un fait divers emportant un jeune skateur dans les arcanes de la culpabilité : un film mineur mais envoûtant. Christophe Chabert

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !