Adieu au langage : "Les Siffleurs"

Les siffleurs
De Corneliu Porumboiu (Rou-Fr-All, 1h37) avec Vlad Ivanov, Catrinel Marlon...

Thriller / Flic piégé par une mafia de la drogue, Crisiti est pris en étau : sa hiérarchie le soupçonne de corruption et les trafiquants exigent de lui qu’il facilite l’évasion de leur caïd. Pour ce faire, ils l’envoient sur l’île de la Gomera étudier une langue sifflée en compagnie de la belle Gilda…

Ultime film de la compétition cannoise encore inédit (si l’on excepte le Kechiche, dont on ne sait s’il sortira un jour), ce polar s’aventure, comme souvent chez le précieux Corneliu Porumboiu, sur des rivages contigus à l’exploration de l’oralité et des espaces clos — lieux favorables où déployer son affection pour les tropes ou tropismes. De 12h08 à l’est de Bucarest à Policier, adjectif en passant par Match retour ou Le Trésor, le propos est disséqué, orpaillé ; on le fouille comme l’on recherche dans les limons stratifiés du passé et les sédiments des jardins quelque mémoire d’une vérité occultée durant les années sombres.

Plus poétique que l’argot des apaches ou le louchébem de la Villette, la langue sifflée présente l’avantage de ne pas ressembler à un outil humain de communication articulée ; elle constitue donc l’idiome parfait pour se livrer à une activité discrète… et illégale. Par définition riche en non-dits, elle sous-entend également la possibilité de double langage ; donc de twists. Jouant sur des gimmicks noirs (femme fatale sculpturale, mutisme du héros, sadisme des méchants…), sur des contrastes chromatiques almodovariens, des silences antonionesques et des retournements d’alliances, Les Siffleurs dessine une quête où la forme sert le fond et où tout fait sens. Faites passer le message.

Les Siffleurs
Un film de Corneliu Porumboiu (Rou-Fr-All, avec avert., 1h38) avec Vlad Ivanov, Catrinel Marlon, Rodica Lazar…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 10 février 2016 Touchant à tous les registres sans faire de tapage, Corneliu Porumboiu compose, film après film, une peinture méticuleuse de la société roumaine contemporaine et s’impose comme le plus important cinéaste actuel de son pays. Nouvelle perle à sa...
Jeudi 13 mai 2010 Un flic ordinaire, une enquête sans envergure, un cas de conscience a priori anecdotique ; avec pas grand-chose mais une foi démente dans la puissance du cinéma, Corneliu Porumboiu signe un polar qui joue sur les mots, vrais coupables de ce film...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X