Le corps féminin, aliénations et résistances

En corps elles

Bibliothèque de la Part-Dieu

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Féminisme / Réussie tant sur le plan historique qu’artistique, l’exposition "En corps elles" propose à la bibliothèque de la Part-Dieu une traversée des aliénations et des émancipations à travers la place et les représentations du corps des femmes.

Depuis belle lurette (l’Antiquité et Aristote nous dit-on), les femmes ont été et sont encore souvent assujetties à… leur corps : corps reproducteur, corps domestique, corps séducteur, corps tentateur… Et c’est parfois à partir de ce "lieu" d’aliénation que des mouvements de contestation et de résistance prendront leur source. Le corps se révolte, se dissémine, sort de ses gonds et de ses limites imposées. Tel est le point de vue proposé par l’exposition proposée par la bibliothèque de la Part-Dieu et la commissaire Anne-Laure Collomb : une exposition qui a « pour but de montrer le regard porté sur le corps des femmes et d’insister sur les luttes féministes qui ont participé et participent toujours à cette déconstruction ». Le parcours, simple et riche (en documents d’archives, objets, affiches, œuvres d’art), se subdivise en trois grandes sections : "On ne naît pas femme, on le devient", "Nos désirs font désordre", "Les femmes dans la rue, pas dans la cuisine".

Passer par l’art

Basée sur les représentations, aliénantes ou libératrices, du corps, cette exposition est par conséquent très visuelle (même si elle propose aussi nombre de documents écrits) et fait la part belle aux artistes… Artistes parfois méconnues comme Valérie Oka (née en 1967 en Côte d’Ivoire) avec sa sculpture en néons Tu crois vraiment que parce que je suis Noire je baise mieux ?, ou Sabine Li et son impressionnante armée de femmes en terre cuite ! On découvrira aussi des figures clefs de l’art féminin engagé comme l’Autrichienne Valie Export et sa photographie de performance devenue iconique Genital Panic, la photographe Claude Cahun jouant sur les glissements féminin-masculin, ORLAN et ses interrogations sur la notion d'identité, Pipilotti Rist et ses vidéos toujours émouvantes et désarmantes… L’exposition est accompagnée parallèlement par tout un programme d’événements (rencontres, ateliers, spectacles…) au sein de la bibliothèque intitulé À corps et à cris.

En corps elles
À la Galerie de la Bibliothèque de la Part-Dieu jusqu’au vendredi 31 décembre

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 1 février 2022 On la pensait poussiéreuse et surannée. Longtemps snobée, la céramique regagne une place d’honneur dans les cuisines de celles et ceux sensibles à l’artisanat et au Do It Yourself. À Lyon, un premier lieu entièrement dédié à cette pratique, vient...
Vendredi 3 décembre 2021 Cinq expositions à ne pas manquer ce mois-ci et autant d’interrogations sur : la finitude humaine, l’identité aliénée, la lumière, le corps des femmes, l’écologie.
Mardi 21 mars 2017 Le Musée d'art contemporain ouvre ses cimaises au collectif d'artistes Frigo, qui officia à Lyon de 1978 jusqu'au début des années 1990. Une exposition réussie où l'on retrouve, presque palpable, l'électricité de ce groupe avant-gardiste.
Mardi 14 mars 2017 Cet homme a participé au culte collectif Frigo, à l'honneur en ce moment au Musée d'Art Contemporain. Mais aussi aux lancements, dans le désordre, de : TLM, Radio Bellevue, Symposium d'Art Performance, Zap FM, Couleur 3, le Truck et bien plus...
Mardi 13 septembre 2016 Jan Fabre, Henri Matisse, Vassily Kandinsky : tels seront les ténors de la saison artistique qui s'ouvre cet automne... Avec, en contrepoint, et pour faire crisser un peu les yeux et leur offrir des cheminements plastiques plus aventureux, quelques...
Mardi 16 juin 2015 Deux mois après System of a Down, une autre vieille gloire du nu metal fait son grand comeback à Lyon en la personne morale de Limp Bizkit. Retour sur sa carrière, longue d'une vingtaine d'années, erratique et injustement réduite à ses années de...
Mardi 17 mars 2015 Il y a des Py flamboyants, dans lesquels le metteur en scène (Olivier de son prénom) fait preuve d’une maîtrise et d’une générosité mémorables – son cycle autour (...)
Mercredi 11 décembre 2013 Ce deuxième épisode retrouve les défauts d’"Un voyage inattendu", même si Peter Jackson a soigné et densifié en péripéties son spectacle, seul véritable carte dans sa manche pour faire oublier qu’au regard de la première trilogie, ce "Hobbit" fait...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter