Paul-Armand Gette : l'érotisme à la papa

ARTS | Trois lieux du Grand Lyon consacrent chacun une exposition à Paul-Armand Gette. L'occasion de découvrir une "synthèse" de l’œuvre d'un artiste aussi controversée que méconnue.

Jean-Emmanuel Denave | Mardi 22 mars 2016

Photo : Paul-Armand Gette, Leçon d'histoire naturelle, 2000


Parlant d'une de ses photographies représentant un sexe féminin recouvert de pétales jaunes, Paul-Armand Gette se réfère aux icônes et déplie une ligne historique de la représentation artistique : scène religieuse, abstraction, pubis... Soit comme il nous le confie « un retour à la réalité », à l'origine du monde selon la formule de Courbet. « Le spirituel ne m'intéresse pas » continue l'artiste qui garde par ailleurs un intérêt inentamé pour les sciences naturelles (il fut entomologiste par le passé).

Et si ses photographies de pubis féminins et d'adolescentes se réfèrent à la mythologie et à l'histoire de l'art, on perçoit très vite dans ce jeu de voilement (références érudites) et de dévoilement (images réalistes) la recherche d'une tension, une exploration des interdits et des limites. « La question, c'est qu'est-ce qu'on peut faire, jusqu'où peut-on aller ? Aujourd'hui, on perd le goût de la liberté et je confronte le public à ce problème. »

Ce mortel ennui

Cette question des limites, déclinée à Saint-Fons (sur le thème des lisières de la nature) et à la galerie Domi Nostrae et à l'URDLA (autour du sexe féminin et de l'intime) est certes une intéressante interrogation. Nous sommes beaucoup moins convaincus par le rendu plastique des œuvres de Paul-Armand Gette : érotisme un peu vieillot, photographies frisant l'esthétisme, références ou citations un peu lourdes...

On s'ennuie un peu en parcourant les expositions : les tentatives de transgression semblent ici un peu dérisoires ou "désuètes", et l'on ne retient finalement qu'une ou deux images un peu étranges, comme ces collages de photocopies déchirées à la galerie Domi Nostrae : le trouble opère enfin, légèrement. JED

Paul-Armand Gette
À la galerie Domi Nostrae jusqu'au 9 avril
Au Centre d'Arts Plastiques de Saint-Fons et à l'URDLA​ jusqu'au 30 avril


Paul-Armand Gette

"La passion des limites"
Galerie Domi Nostræ 39 cours de la Liberté Lyon 3e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Paul-Armand Gette

"Evolution, avec un R c'est encore mieux"
Centre d'Arts Plastiques de Saint-Fons Espace Léon Blum - Rue de la Rochette Saint-Fons
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Trois expos pour Paul-Armand Gette

ARTS | Connu pour ses photographies érotiques de sexes féminins, Paul-Armand Gette (né en 1927) est un artiste plus complexe qu'on ne le croie. Féru de sciences (...)

Jean-Emmanuel Denave | Mardi 8 mars 2016

Trois expos pour Paul-Armand Gette

Connu pour ses photographies érotiques de sexes féminins, Paul-Armand Gette (né en 1927) est un artiste plus complexe qu'on ne le croie. Féru de sciences et de mythologie, il s'intéresse à la nature et s'aventure dans toutes sortes de médiums (sculpture, dessin, etc). Trois expositions simultanées (à l'URDLA, au Centre d'arts plastiques de Saint-Fons et à la galerie Domi Nostrae) nous permettront bientôt de découvrir la diversité et la richesse de son œuvre.

Continuer à lire