Insomniaque - Soirées du 17 au 23 décembre

MUSIQUES | Trois RDV nocturnes à ne pas manquer cette semaine : Pinch à La Marquise, Developer à La Plateforme et Moodyman au Kao. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mardi 16 décembre 2014

19.12 Polaar #10

On vous a glissé son nom au moment de la venue au Sucre de Shackleton, voilà que Pinch déboule à La Marquise à l'invitation de Flore et sa smala givrée. Père spirituel du dubstep – on insiste sur le "spirituel" – ce natif de Bristol – comme son pote Mumdance, déjà passé par la case Polaar – est aussi le dernier des classiques de cette musique de bas-fonds devenue vacarme pour haute société, sans doute parce qu'il n'a jamais cherché à lui renier ses origines caribéennes. A ce titre, on espère que vous lui réserverez un accueil autrement plus enthousiaste qu'à son compatriote.

20.12 MTR #009

De la techno élémentaire. C'est ainsi qu'il faudrait résumer la musique de Developer, s'il ne s'en chargeait pas lui-même. Le premier album de cet activiste de longue date s'intitule en effet In Pure Form, et les 25 (!) compositions isotopiques qu'il renferme (un kick qui envoie, un embryon de mélodie et c'est marre) semblent avoir été écrites entre deux lectures des poèmes de jeunesse de Victor Hugo («le style est comme le cristal», tout ça). En ces temps de compromission, une telle opiniâtreté fait plaisir à voir. Elle fera aussi plaisir à entendre à la Plateforme.

20.12 Encore x Touche Française

Après avoir collaboré avec PAPA MAMAN et Haste, Encore nous refait le coup du "plus on est des fous, plus on peut faire venir des trucs énormes" en s'acoquinant avec Touche Française pour accueillir (au Kao) Moodymann, le plus grand pimp de l'histoire de la house. En même temps, il est peut-être bien le seul, tout comme il est l'un des rares producteurs (avec son collègue Theo Parrish) à avoir su transposer les musiques afro-américaines (funk, soul, jazz...) pour le dancefloor sans en détériorer la décontraction et la chaleur – ne serait-ce que par son recours régulier à de "vrais instruments ".


Polaar 10

Pinch + Flore
La Marquise 20 quai Augagneur Lyon 3e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Encore x Touche française

Moodymann + Sacha Mambo
Le Kao Ninkasi Gerland, 267 rue Mérieux Lyon 7e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


MTR 009

Developer + Henning Baer + Francois X
La Plateforme 4 quai Victor Augagneur Lyon 3e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Le Petit Paumé fête ses 50 ans

Guide | Le Petit Paumé fête ses 50 ans par un engagement féministe. Lancement ce samedi, place Bellecour.

Lisa Dumoulin | Vendredi 12 octobre 2018

Le Petit Paumé fête ses 50 ans

Ce sont les noces d'or que le célèbre guide de Lyon réalisé par les étudiants de l'EM Lyon fête cette année avec la ville, s'offrant un lifting et de nouveaux projets. Le Petit Paumé devient cette année La Petite Paumée, mettant ainsi l'accent sur l'égalité homme/femme. Ce n'est pas la première fois que le guide s'engage : il avait publié une tribune contre la peine de mort dans les années 1970 et a été le premier guide français à explorer les établissements LGBT dans les années 1980. À chaque époque son combat, Le Petit Paumé épouse aujourd'hui le féminisme. L'engagement féministe Outre un lifting sur le fond et la forme (révision des rubriques, encoches pour faciliter l'accès aux chapitres), le contenu est aussi rafraîchi selon cet éclairage : les tests habituellement attribués aux membres féminins de l'association (massages, instituts de beauté...) ont été confiés aux membres masculins et inversement. L'objectif : déconstruire certains clichés et décloisonner les habitudes de consommation. Le Petit Paumé s'est acoquiné avec une autre association :

Continuer à lire

Nuits Sonores 2015 – La programmation de nuit

MUSIQUES | Ouvert sur le monde et recentré sur la musique électronique. Tel s'annonçait Nuits Sonores 2015 à la découverte de sa programmation de jour. Tel s'affirme le festival à l'heure de dévoiler son pendant nocturne. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mercredi 11 février 2015

Nuits Sonores 2015 – La programmation de nuit

C'est quoi, être rock en 2015 ? Les lecteurs de Rock & Folk ont sans doute leur (fausse) idée sur la question. Les autres, nous sommes au regret de vous le confirmer, ne trouveront pas la réponse à Nuits Sonores cette année – à moins que le "concert spécial", pour l'instant tenu secret, ne vienne nous contredire. Grande absente de la programmation de jour, la musique électrique ne constitue en effet que la portion congrue de son homologue nocturne, bien que l'on se réjouisse des venues du polarisant Jessica93 (de ce côté-ci de l'écran, on adore sa noise pour périphérique), des intransigeants et déjantés Future of the Left, des industrieux industriels de The Soft Moon ou des Saints, a.k.a. les Ramones du pays des kangourous, à l'affiche du Circuit. Circuit d'ailleurs encore en cours de montage mais qui, outre son habituel cortège d'activistes locaux (Flore, Manoo, Kosme...), promet d'ores et déjà pas mal de dilem

Continuer à lire

Shackleton, l'aventurier des basses perdues

MUSIQUES | Dans la grande famille de la bass music, on voudrait le fils qui a foutu le camp et s'en est mieux sorti que tout le monde. Bonne pioche cette semaine au Sucre avec la venue de Sam Shackleton, Grand Manitou du dubstep qui voit plus loin que le bout de son drop. Beaucoup plus loin. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mardi 11 novembre 2014

Shackleton, l'aventurier des basses perdues

Sam Shackleton n'a sans doute aucun lien de parenté avec l'explorateur Ernest Shackleton. Mais son goût de l'aventure est à la mesure de celui qui permit à son compatriote britannique, véritable héros de la conquête de l'Antarctique au début du vingtième siècle, de survivre à vingt-deux mois d'errance par moins 45 degrés. Toute proportion gardée : là où Ernest fut capable de traverser près de deux milles bornes d'océan en canot et au sextant pour secourir son équipage, l'un des actes de bravoure les plus notables de Sam a consisté à saborder son premier label, Skull Disco, après la parution d'une douzaine de références d'un avant-gardisme à faire passer Burial pour une idole des springbreakers. Mais il en dit long sur l'attitude foncièrement punk – il a d'ailleurs fait ses premiers pas dans le rock indiscipliné – qui, depuis dix ans, le pousse à défricher depuis sa base berlinoise des territoires sonores vers lesquels l'homme n'a jamais tendu l'oreille, tournant le dos à cette scène dubstep qui l'a vu naître et reçoit depuis ses messages comme on est touché par la grâce divine. Il y a des mondes ailleurs Car Shackleton a tout "vu" – notamment l'Afrique

Continuer à lire

5 soirées à suivre

MUSIQUES | Chaque semaine à Lyon, on dénombre plus de soirées électro que d'occurrences du mot fuck dans une minute du Loup de Wall Street (soit pas moins de neuf). Histoire d'y voir plus clair, voici les habitués de notre rubrique Insomniaque qui affichent les line-ups de rentrée les plus excitants. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mardi 23 septembre 2014

5 soirées à suivre

We Are Reality A l'heure où des scientifiques étudient sérieusement la possibilité que notre réalité ne soit qu'une simulation informatique, le Sucre s'impose avec ce rendez-vous bi-mensuel comme l'endroit où garder les pieds sur terre. Difficile en effet de faire plus concret que la techno promue par We Are Reality, dont le casting a cet automne, entre les retours du maestro Carl Craig (19 octobre, avec le cogneur britannique Boddika) et des figures de proue du Berghain (Ben Klock le 5 octobre, Marcel Dettman le 2 novembre), des airs de who's who. A ne pas manquer également, un détour house par la case Innervisions avec ses fondateurs, Dixon

Continuer à lire