Parle avec eux

Pendant une semaine, chaque soir, un texte de théâtre contemporain sera lu avec soin par le collectif grenoblois Troisième bureau. L’occasion de découvrir des univers et des auteurs passionnants, autour du thème de la désertion. Aurélien Martinez

On déserte. Bye bye, on prend la porte, on quitte ce monde de dingues, sans se retourner et sans même une once de nostalgie. Pourquoi soudainement tant de révolte et de bouillonnement dans nos petits corps d’êtres humains d’habitude si prosaïques? Tout simplement parce que la désertion est le thème de cette neuvième édition du festival « Regards croisés sur les nouvelles dramaturgies » de nos amis de Troisième bureau. Et là, une petite présentation s’impose : formé en 2000, Troisième Bureau est « un collectif artistique pluridisciplinaire réunissant comédiens, auteurs, metteurs en scène […] qui œuvre à une diffusion “critique” des écritures théâtrales d’aujourd’hui ». Le festival évoqué ci-dessus est ainsi l’aboutissement d’un travail annuel prolifique mené autour de lectures publiques mensuelles. « La lecture peut être un moyen de découvrir un texte » nous explique Bernard Garnier, coordinateur de projet et comédien. Écouter un texte de théâtre simplement lu plutôt que de le voir mis en scène permettrait de mieux l’appréhender ? « Mieux je ne sais pas, mais différemment sans doute. On a fait une enquête auprès des auteurs présents l’an dernier, et tous sont unanimes : la lecture leur permet d’entendre véritablement leur texte, c’est une première épreuve pour eux. Car la destination d’un texte de théâtre est évidemment le plateau : la lecture ne s’y substitue pas, mais c’est une étape dans la découverte de la pièce que l’on mène conjointement avec le public. » Le collectif essaie ainsi de sélectionner des auteurs contemporains de tous les horizons, comme une représentation – forcément subjective – des cheminements littéraires de notre monde d’aujourd’hui.

Prendre du recul

On déserte donc, comme affirmer crânement en ouverture de ce papier. « On a une image très négative de la désertion, rattachée à la chose militaire, à la guerre continue Bernard Garnier. Or, nous ne revendiquons pas cette désertion comme un abandon mais plus comme un déplacement, une posture. » Une posture « active et non de repli » visant à prendre du recul, « quand tout dialogue est impossible, quand toute alternative est ridiculisée » écrit Samuel Gallet, auteur associé au collectif. « Comment le théâtre peut-il être un appel à déserter pour insuffler de l’air dans l’étouffement ambiant ? » Une question porteuse de sens à laquelle les auteurs invités pendant le festival tenteront de répondre, par le biais de leurs écrits. Sept textes seront ainsi lus en public par des comédiens. Sept textes percutants, posant chacun à leur manière (avec retenue, violence ou ironie…) la question de la désertisation (voir notre sélection). Après chaque lecture, un Café des auteurs sera organisé, avec les auteurs présents lors du festival (quatre sur sept cette année) et aussi les traducteurs des textes, maillons essentiels de la chaîne littéraire, passeurs de mots entre les différentes langues.

« Ma décision est prise, je m'en vais déserter »

Une semaine donc de lecture à haute voix, tous les soirs au Théâtre 145, pour partager des mots, rencontrer des auteurs, découvrir des textes originaux. Une question, comme ça, pour finir : pourquoi un tel thème a-t-il été choisi ? « Après deux années autour de sujets assez précis – la question de l’exil, et dans la continuité celle des murs et de l’enfermement –, on a essayé de se mettre en décalage, et d’éviter une thématique qui pourrait avoir tendance à enfermer » répond Bernard Garnier. Déserter pour ne pas se faire enfermer, la logique a du sens et nous rassure quant à notre capacité de ne pas constamment acquiescer bêtement (à l’instar d’un Boris Vian dans la chanson Le déserteur). Après le Printemps du livre qui nous proposait de semer des « graines de révolte », après les Arts du récit qui nous ont ouvert des horizons culturels vers l’Afrique, et maintenant Troisième bureau qui nous incite à déserter, visiblement, ce début d’année 2009 aura été celui de toutes les remises en cause littéraires.

REGARD CROISÉS SUR LES NOUVELLES DRAMATURGIES
Du lundi 25 au samedi 30 mai, au Théâtre 145. Entrée libre

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 12 mars 2021 Le comité de lecture du collectif artistique grenoblois a publié, fin février, la liste des textes qu’il a retenus pour cette année. L’occasion pour nous de solliciter Bernard Garnier, coordinateur artistique, afin de faire un point complet sur son...
Mardi 23 juin 2020 Après une fin de saison largement amputée du fait de l’épidémie de coronavirus qui a contraint le monde culturel à se mettre en pause dès la mi-mars, les salles de spectacles de l’agglomération grenobloise se tournent vers l’avenir. Et ont, pour la...
Mardi 17 décembre 2019 2019 a été riche en spectacles de toute nature, ouverts à tous les publics. Nous revenons sur quelques-uns de ceux qui nous ont le plus marqués.
Lundi 13 mai 2019 Dix-neuvième édition pour le festival grenoblois Regards croisés dédié au théâtre qui s’écrit aujourd’hui. Avec, pendant cinq jours dans le Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d’en-bas, des lectures en scène de textes contemporains choisis par le collectif...
Mardi 5 février 2019 Mercredi 13 février à l'Amphidice, on aura droit à une lecture de la pièce "L’Amour de Phèdre" de la mythique dramaturge anglaise. On vous en dit plus.
Vendredi 18 mai 2018 C’est parti pour la 18e édition du festival Regards croisés consacré aux nouvelles écritures théâtrales. Rendez-vous au Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d'en-Bas de Grenoble pour, pendant une semaine, découvrir le théâtre qui s’écrit aujourd’hui.
Lundi 23 avril 2018 À partir du 25 avril, l’autrice et metteuse en scène de théâtre Marine Bachelot Nguyen sera en résidence d’écriture à Grenoble pour deux mois, à l’invitation de la MC2 et du collectif Troisième bureau. L’objectif ? Démontrer que le théâtre s’écrit...
Mardi 10 janvier 2017 "La Nuit des lectures interdites" s’annonce brûlante à plus d’une ligne. Initiée par le ministère de la culture, sa déclinaison grenobloise traitera de la censure, politique comme érotique. Rencontre avec Carine D’Inca, organisatrice du Printemps du...
Lundi 31 octobre 2016 Fini le temps où les politiques culturelles étaient construites main dans la main avec les artistes et les professionnels ? Aujourd’hui, les élus semblent de plus en plus vouloir se réapproprier ce secteur avec, parfois, des méthodes abruptes et des...
Mardi 17 mai 2016 Revoici Regards croisés, festival organisé par le collectif Troisième bureau et dédié aux écritures théâtrales contemporaines. Huit journées pour, notamment, rencontrer des auteurs et, surtout, écouter leurs pièces. À la veille de la seizième...
Mardi 12 mai 2015 Comme chaque printemps, le festival Regards croisés est de retour au Théâtre 145. Une semaine de lectures théâtralisées pour défendre les écritures théâtrales d’aujourd’hui et les auteurs qui les font. Rencontre avec l’un d’eux : Guillaume Poix,...
Vendredi 16 mai 2014 Chaque année, le festival Regards Croisés propose de découvrir des textes de dramaturges contemporains méconnus du public français, au cours de soirées lectures. Pour sa quatorzième édition, le festival fait la part belle aux femmes et aux auteurs...
Mardi 13 mai 2014 C’est parti pour dix jours de Regards croisés, festival pendant lequel le Théâtre 145 va se transformer au sens propre comme au figuré en agora dédiée aux (...)
Lundi 29 avril 2013 Le théâtre tourne toujours autour des mêmes auteurs – souvent morts depuis des années d’ailleurs. Le collectif grenoblois Troisième bureau n’est pas d’accord avec ça, et essaie de changer la donne, en mettant en avant de nouvelles écritures...
Vendredi 11 mai 2012 "Regards croisés", le traditionnel festival grenoblois consacré au théâtre contemporain, revient pour la douzième fois. Avec une sélection très jeune et homogène. AM
Lundi 14 novembre 2011 THÉÂTRE / En cette année 2011 marquant les 150 ans de l’unité italienne, le collectif grenoblois Troisième bureau propose une semaine de spectacles, lectures (...)
Lundi 16 mai 2011 FESTIVAL/ Les sbires de Troisième Bureau défendent toujours avec passion un théâtre contemporain exigeant et novateur. La preuve encore une fois au Théâtre 145 pour la onzième édition de Regards croisés. AM
Jeudi 14 octobre 2010 DANSE / Ils sont vingt-quatre, et ont entre 10 et 22 ans. Ils font partie de la compagnie grenobloise Les Mutins, menée par la chorégraphe Jackie (...)
Vendredi 21 mai 2010 ZOOM / Le festival Regards croisés fête ses dix ans, avec une édition diablement intéressante au vu des auteurs et des textes retenus. Avant de vous en dire plus sur les différents artistes, on est allés questionner Bernard Garnier, le maître de...
Mercredi 17 janvier 2007 Lecture / La pièce Cinq hommes, commande de la Compagnie Théâtrale Müh au dramaturge australien Daniel Keene, fut montée en 2003 au Théâtre du Rond-Point par (...)
Mercredi 18 avril 2007 Le délégué général de Vues d’en Face, Jean Dorel, revient avec nous sur les particularités de cette édition. Propos recueillis par FC

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter