Sin Eden Sublime : « Moi, je voulais être la Cathy Guetta du cul ! »

Podcast / Fetish, kink et toutes autres pratiques sexuelles alternatives : tels sont les sujets de prédilection de Sin Eden, podcasteuse lyonnaise qui comptabilise depuis juillet 2020 des milliers d’écoutes sur les plateformes. Rencontre.

Le BDSM, l’écriture érotique, le tantra, les TDS, (travailleuses du sexe), les bébés adultes ou simplement les questions de genre… Autant de sujets traités dans le podcast de Sin Eden (alias Morgane), à travers des épisodes de 30 minutes, comme « une invitation à la suivre dans son voyage autour de la sexualité. » Un espace sans tabou, où elle libère la parole sous forme d’échange, de témoignage et de narration.

à lire aussi : Street Reporters : allô le monde, ici la rue

Sexothérapeute de formation, Morgane l'affirme : « depuis que je suis ado, j’ai toujours voulu travailler dans le domaine des sexualités. Je ne savais pas ce que ça voulait dire mais c’était déjà une véritable obsession, au regret ma mère ! J’étais très provoc' à l’école. À l’époque, la sexualité n’était pas aussi libérée que maintenant… Ça m’a causé bien des problèmes, mais ça ne m’a pas arrêté, je voulais comprendre. » Connaître et explorer des sujets sur tous les genres, toutes les orientations, les formes et les pratiques sexuelles afin de mettre en lumière l’ensemble des manières possibles de vivre et d’exprimer sa sexualité, c’est ce que propose son podcast.

« J’écrivais toujours les sujets qui m’intéressaient. Plus jeune, je traînais sur YouTube, et comme la censure n’existait pas, je suis tombée sur plein de vidéos qui m’ont interpellées. » Carnet à la main, Sin Eden commence alors à répertorier par mots-clés les termes et pratiques qu’elle rencontre pour en comprendre le sens. « Je ne savais pas qu’il y avait un nom pour le bondage / shibari, mais j’écrivais "femme attachée + cordes". Je voulais comprendre ce qui avait pu traverser ces humains pour qu’ils puissent avoir ce genre de pratiques. »

à lire aussi : Écouter bruisser notre région

Son parcours personnel et professionnel a naturellement évolué dans cette voie : « j'ai côtoyé de nombreux milieux dont les maîtres mots sont sensualité et sexualité : divertissement pour adultes, fétichisme, libertinage, BDSM et le monde queer notamment. » Parmi ses idoles : Cathy Guetta. « Quand j’avais 16 ans, c’était mon idole. On parle trop de son mec, mais c’est elle qui est derrière et qui manage ! Elle a été l’une des première femmes à organiser des soirées techno en France… Moi, je voulais être la Cathy Guetta du cul ! »

La lyonnaise exercait jusqu'à mai dernier en tant que performeuse artistique pour le collectif queer Maison Saint Donjon. Elle était par ailleurs organisatrice de soirées techno queer anticonformistes à Lyon, les No Gender, avec le collectif The Future is Female. Aujourd'hui, Morgane anime des ateliers sexo, et intervient dans les formations à destination de professionnels. Et quand on lui demande si parfois, il lui arrive de dormir, elle nous répond naturellement que... non. Interview :

Ça veut dire quoi, Sin Eden Sublime ?
Morgane : Ça s’inspire du concept de sublimation abordé par Freud, dont la transformation de pulsions réprouvées en valeurs socialement reconnues. Le mot d’ordre, c’est vraiment la liberté : sexuelle, de vivre, de créer, d’être, de partager, de faire une thérapie…

Comment t’es venue l’idée d’un podcast sur ce sujet ?
Je l’ai fait pour moi au départ. J’ai vu ensuite qu’il y avait une vraie demande. Le projet initial était de développer une chaine YouTube. J’avais l’appréhension de montrer mon visage, alors j’ai commencé par l’audio pour voir si ça fonctionnait. Les podcasts, ça accompagne bien le quotidien des gens : sur la route, quand tu fais ton ménage, le matin… En cherchant, j’ai constaté qu’en France il n’y avait pas beaucoup d’infos autour des différentes sexualités. L’historique religieux, politique et patriarcal de la France n’aidant pas. C’est dans les médias anglais que je trouvais surtout les réponses à mes questions. Certaines orientations, pratiques sexuelles et fantasmes interrogent voire effraient les personnes mal informées. Et c'est là que ça m'intéresse ! Je voulais mettre en avant l’autre. Montrer que ces pratiques sexuelles, tant qu’elles leur faisaient du bien et ne nuisaient à personne, ne font pas de ces gens-là des pervers. La perversion, c’est un trouble psychiatrique.

Comment choisis-tu tes sujets, tes invités ?
Pour les invités, ça varie. Parfois je les rencontre dans des apéros fetish ou en soirée… Et parfois, j’entends parler de quelqu’un qui connait quelqu’un : c’est un vrai travail de recherche ! J’ai à cœur de rencontrer les personnes avant, de parler, d'observer longtemps. Je leur parle un peu de moi, je crée un lien de confiance. Et ensuite, je pose le micro et on discute. S'il y a un sujet que je ne me sens pas de traiter, je ne le fais pas. Ça ne m’est encore jamais arrivé. J’ai quand même des limites, le cadre légal en est évidemment une. Le consentement est le maître mot.

Comment choisis-tu ce que tu gardes au montage ?
J’enlève très peu de choses. Parfois, j’enlève des moments trop intimes. La vulnérabilité, c’est important. Le voyeurisme, non. Il arrive que certaines personnes fondent en larmes, mais je le garde pour moi quand ce n’est pas nécessaire à la compréhension de l’épisode. Il y a un sujet sur l’hypersexualité qui était très émouvant. C’est une véritable addiction, qui a un impact négatif sur le quotidien de la personne. Je veux montrer que ce n’est pas stylé, c’est une vraie souffrance et parfois je laisse les blancs, les moments qui sont nécessaires pour saisir l’émotion, puisqu’il n’y a pas l’image ni les expressions du visage… Humainement, c’est une très belle expérience. Merci à eux de se mettre à nu avec moi.

Est-ce une forme de thérapie aussi pour tes invités ?
Je m’interdis de faire un travail thérapeutique dans le cadre du podcast. Ce sont deux activités différentes et si tu as besoin d’une thérapie, tu vas voir une ou un thérapeute.

À quoi ressemble ton audience ?
Elle est très éclectique. J’ai beaucoup de messages de jeunes comme de personnes âgées qui me remercient. Les mineurs écoutent surtout les épisodes sur les questions du genre, de relations humaines, du polyamour… Et les plus âgés sur des fétiches plus précis. Mais ça reste juste des statistiques. J’ai aussi beaucoup de thérapeutes qui m’écoutent.

As-tu un épisode préféré ?
J’ai une affection pour chacun de mes épisodes. Quand je les monte, je les écoute avec un œil nouveau, je les redécouvre, parce que pendant l’interview j’ai une écoute hyperactive ! J’aime beaucoup ceux sur les TDS, ou les bébés adultes qui déconstruisent énormément de choses.

As-tu découvert certaines pratiques que tu ne connaissais pas grâce au podcast ?
Non, mais j’ai découvert beaucoup des termes qui appartiennent à des pratiques de niche… Si tu n’évolues pas là-dedans, tu ne peux pas les connaître. J’ai beaucoup appris aussi de mes amis, des soirées gay…

Quel lien fais-tu entre l’art et la sexualité ?
On est tous des artistes, pour moi. L’art c’est le désir, c’est la flamme… Sin Eden Sublime, ça vient du concept de sublimation. C’est extérioriser toutes les pulsions sexuelles à travers l’art ou l’amour, ou toute autre chose que la sexualité. La cuisine c’est de la sublimation et ça peut être un art… Dans mon travail de thérapeute, j’utilise beaucoup l’art thérapie et j’aime faire appel à tous les sens.

Sin Eden Sublime, chaque dimanche à 11 heures
Plus de 40 épisodes disponibles sur les plateformes habituelles
Dimanche 12 septembre : un "amoureux des culottes odorantes"

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Connaître...

Vendredi 22 avril 2022 La Cinémathèque de Grenoble propose une visite guidée passionnante sur les traces des anciennes salles obscures du centre-ville. Place Grenette, avenue Alsace-Lorraine, rue de Palanka… une petite promenade instructive mêlée d’anecdotes amusantes.
Lundi 14 mars 2022 Revue de bande dessinée "bizarre", inspirée par le versant le plus expérimental du manga, Hikikomori est née de l’imagination de Gabriel Hernandez : « (...)
Mardi 1 mars 2022 "Faut-il arrêter de faire des enfants pour sauver la planète ?" C’est la question-titre du livre d’Emmanuel Pont, sorti il y a une dizaine de jours aux éditions Payot. Il en débattra avec les Grenoblois le 8 mars.
Mardi 1 mars 2022 Pourquoi notre cerveau aime – chez les gens normalement constitués – le riff d’intro de "Whole Lotta Love", mais déteste le bruit du marteau-piqueur ? L’effet de la musique sur nos ciboulots est le thème de la Semaine du cerveau,...
Mardi 1 mars 2022 Parmi les myriades d’associations qui font vivre le territoire grenoblois, il y en a certaines qui font plus particulièrement vibrer notre petit cœur (...)
Mardi 15 février 2022 Un enfant sage et débonnaire, fasciné par la couleur verte qui orne les coffres fabriqués par son père menuisier, fréquente assidûment une bande d’oiseaux dans (...)
Lundi 31 janvier 2022 Les épisodes du nouveau podcast "Le camp de base" sont en passe d’être diffusés partout, à compter du 7 février. Le Petit Bulletin vous parle de cette production indépendante, imaginée par une passionnée de son et de montagne.
Mardi 18 janvier 2022 Quatrième édition en vue pour Une Belle Saloperie, ce « festival qui n’en est pas vraiment un » dédié à l’avant-garde graphique et cinématographique. Au programme, une exposition, deux projections et une bonne dose d’irrévérence.
Mardi 18 janvier 2022 Avec Une sortie honorable, Éric Vuillard, prix Goncourt 2017 pour L'Ordre du jour, nous décrit les derniers mois de la guerre d'Indochine et les contorsions françaises pour en sortir sans perdre la face. Un nouveau récit réjouissant qui remet...
Mardi 18 janvier 2022 Charmer les lecteurs qui s’ignorent… C’est le propos des Nuits de la lecture, qui cumulent des dizaines d’événements dans les établissements scolaires, (...)
Mardi 4 janvier 2022 À l’occasion du bicentenaire du déchiffrement des hiéroglyphes, l’égyptologue Karine Madrigal donne une conférence le 17 janvier à l’auditorium du musée de Grenoble. Le public grenoblois sera mis au parfum des récentes découvertes issues du fonds...
Lundi 29 novembre 2021 Avec Le Jeune acteur 1, Riad Sattouf poursuit ses études adolescentes en BD avec le premier volet d'une biographie consacrée à l'acteur Vincent Lacoste, qu'il révéla au cinéma dans Les Beaux Gosses. Et en qui il semble avoir trouvé son Antoine...
Mardi 2 novembre 2021 La Bibliothèque d’étude et du patrimoine (BEP), rouverte au public il y a moins d’un an après des travaux de réhabilitation, se dévoile lors d’une visite spéciale le 13 novembre. L’occasion d’en savoir plus sur son architecture et les trésors...
Mardi 2 novembre 2021 Romancière à succès, Marie Darrieussecq publie un essai au titre clair comme de l’eau de roche : Pas Dormir. Qui n’a pas regardé avec effroi son réveil à 4h (...)
Mardi 19 octobre 2021 La librairie Les Modernes organise une rencontre lecture avec Anooradha Rughoonundun, comédienne et auteure du texte "Le Corps des vieux", et deux journalistes du magazine Panthère Première, qui consacre son dossier à "l’Esprit vieille". Le tout au...
Mardi 21 septembre 2021 Embouteillage de nouveautés sur les étagères des librairies. Comme chaque mois de septembre, 500 à 600 livres sont publiés plus ou moins simultanément. On est allés au Square pour obtenir les bons conseils du libraire.
Mardi 7 septembre 2021 Pas facile de faire son marché dans le riche programme des Journées européennes du patrimoine (les 18 et 19 septembre). De notre côté, nous avons sélectionné cinq lieux en suivant un fil rouge : le patrimoine industriel. Pas sexy ?...
Mardi 24 ao?t 2021 Après une première édition réussie en 2020, la soirée "Negotium", consacrée à l’art numérique dans le spectacle vivant, investit à nouveau le Marché d’intérêt national ce samedi 28 août avec, notamment, une tête d’affiche européenne de la...
Mercredi 9 juin 2021 Organisé à l’initiative de quatre structures de profil divers (Contre-Courant, Mix’arts, PEPS et Survie), le Mois Décolonial proposera, du 10 au 30 juin, un vaste ensemble de tables rondes, projections, formations, spectacles et concerts autour de...
Mercredi 5 mai 2021 Il y aura évidemment des auteurs et autrices, des illustrateurs et des illustratrices, présents à Grenoble pour prendre part à des rencontres. Mais aussi beaucoup d’autres choses. Le Printemps du livre de Grenoble, qui démarre mercredi 5 mai, est...
Jeudi 29 avril 2021 Auteurs de l’ouvrage "Grenoble Calling, Une histoire orale du punk dans une ville de province", chroniqué dans ces pages la semaine dernière, Nicolas Bonanni et Margaux Capelier ont accepté de répondre, par e-mail, à nos questions.
Mercredi 21 avril 2021 Retracer 40 ans d’histoire du punk à Grenoble, des années 80 à nos jours, c’est l’audacieux défi dans lequel se sont lancés Nicolas Bonanni et Margaux Capelier, dont l’ouvrage "Grenoble Calling" vient de paraître aux éditions Le Monde à...
Jeudi 8 avril 2021 Animateur socioculturel, Robin Piarulli crée des jeux depuis qu’il est môme. Il a lancé sur Kickstarter la campagne de financement participatif de son premier jeu de société : Silbury. Une référence à la série Kaamelott ? Oui : son univers imprègne...
Mercredi 7 avril 2021 Troisième volet des aventures de l’ourson lubrique imaginé en 2011 par l’auteur grenoblois Morgan Navarro,  Teddy Beat : Sex Change voit notre protagoniste changer de sexe dans le seul but d’expérimenter la jouissance féminine. Tout...
Mercredi 31 mars 2021 Changement de programme. À défaut de pouvoir jouer son spectacle immersif tiré de la BD éponyme de Mathieu Bablet, Christelle Derré, directrice artistique du collectif poitevin Or Normes, est venue à l’Hexagone de Meylan lundi 29 et mardi 30 mars, à...
Lundi 29 mars 2021 Danseuses et chorégraphes, Myriam Lefkowitz et Catalina Insignares viennent de passer trois semaines en résidence à Grenoble à l’invitation du Pacifique, centre de développement chorégraphique national. Elles ont travaillé avec des migrants autour...
Vendredi 12 mars 2021 Reconnu comme l'un des pionniers de la bande dessinée contemporaine et autobiographique, Edmond Baudoin est en résidence à Grenoble depuis trois mois sur invitation du réseau de bibliothèques, dans le cadre du Printemps du livre. Avec son pinceau et...
Jeudi 4 février 2021 Si, depuis novembre, les lieux de cultures sont fermés au public, on oublie parfois que les bibliothèques sont encore ouvertes. Or le réseau municipal a la particularité de proposer une artothèque riche de plus de 2 000 pièces. Alors, s’il n’est...
Dimanche 7 février 2021 Graphiste, illustrateur polyvalent, spécialiste en « petits mickeys et lettrages », mais aussi expert en battles dessinées, le Grenoblois Efix a fêté il y peu vingt ans de BD, ce que sa juvénile silhouette ne laisse pas supposer. Un bonheur ne...
Samedi 30 janvier 2021 L’établissement grenoblois lance, auprès du grand public, une grande collecte d’objets et documents. Son objectif : enrichir et développer ses collections. Chacun peut aussi proposer ses services pour participer à cette démarche historique en...
Lundi 11 janvier 2021 Initié par Grenoble Alpes Métropole et coordonné par la Casemate, un vaste programme d’événements culturels et scientifiques va démarrer : "Une Saison aux couleurs de la Terre". Explications.
Mardi 8 décembre 2020 Livre / Les femmes alpinistes du Népal sont à l'honneur d'un bel ouvrage récent. On vous raconte.
Jeudi 19 novembre 2020 Respectueux des règles sanitaires, plus court, mais fidèle au rendez-vous : le festival voironnais revient samedi 21 et dimanche 22 novembre. On vous explique comment cette édition 2020 va pouvoir se dérouler.
Vendredi 13 novembre 2020 Même s’il a provisoirement fermé ses portes au public, l’Office de tourisme de Grenoble Alpes Métropole n’a pas renoncé à mieux faire connaître la ville aux curieux. Plusieurs de ses initiatives récentes en témoignent. Revue de détail.
Mardi 6 octobre 2020 Roman / La narratrice de Saturne n'a pas deux ans lorsque son père Harry, héritier d'une dynastie de médecins ayant fait sa fortune en Algérie avant de la poursuivre en France, meurt d'une leucémie.
Mardi 6 octobre 2020 Littérature / Au Petit Bulletin, on connaît bien le directeur artistique de l’Arpenteur, le beau festival qu’organise l’association Scènes Obliques dans le massif de Belledonne. Antoine Choplin vient de publier un nouveau roman, Nord Est, aux...
Mardi 22 septembre 2020 Rencontre / Épatante revue indépendante d’une centaine de pages lancée en septembre 2017, Panthère Première investira la librairie Les Modernes du jeudi 1er au samedi 3 octobre, le temps de deux expositions, d’une discussion et d’un atelier de...
Mardi 8 septembre 2020 Événement / Porté par une petite équipe de bénévoles, le festival « Les Clés de l’Aventure » offre de belles rencontres à qui a l’esprit d’aventure et de solidarité. Il y sera question de cinéma documentaire, mais pas seulement...
Mardi 7 juillet 2020 On connaît parfois tellement bien sa ville qu’on oublie qu’elle recèle de richesses. Pour tous ceux qui resteront à Grenoble cet été ou souhaiteront la (re)visiter, l’Office de tourisme a un riche programme de visites guidées. Il y en a même...
Mardi 7 juillet 2020 C’est une bonne nouvelle : organisée par le Département de l’Isère, la quatrième édition de Paysage > Paysages s’annonce très dense. Elle a déjà commencé et va animer cinq territoires jusqu’en septembre (et même un peu au-delà). On vous en...
Mardi 23 juin 2020 Après deux mois et demi de fermeture, le Théâtre Prémol présente sa saison à venir d’une manière un peu particulière, avec de petits événements en plein air. Élisabeth Papazian, sa directrice, nous en dit plus.
Mardi 23 juin 2020 Après le Musée de Grenoble, le cimetière Saint-Roch est un bon endroit pour découvrir les artistes grenoblois du XIXe siècle. Une association assure la visite. Explications.
Mardi 9 juin 2020 La lecture a été pour beaucoup un moyen d’évasion pendant le confinement. Aujourd’hui, la réouverture des bibliothèques et librairies enthousiasme de nombreux lecteurs. Ces structures nous en disent plus sur leurs conditions de reprise.
Mardi 5 mai 2020 Toujours fermé, le réseau des bibliothèques municipales grenobloises prépare un Printemps du Livre confiné, les 9 et 10 mai, et propose plusieurs autres rendez-vous en ligne. La sortie progressive du confinement commence à s’organiser.
Vendredi 17 avril 2020 La librairie du 6, rue Lakanal, à Grenoble, a stoppé ses activités du fait du confinement. Gaëlle Partouche, sa créatrice, maintient un contact avec ses clients et habitués, sans savoir encore quand et comment elle pourra rouvrir.
Lundi 6 avril 2020 Les alternatives aux courses classiques et anxiogènes en grande surface se multiplient en cette période. Un groupe isérois sur Facebook s'est créé et les institutions communiquent sur les solutions d'approvisionnement locales, en direct du...
Mardi 31 mars 2020 Ils restent portes closes du fait du confinement généralisé, mais pas inactifs. Le Museum, la Bibliothèque municipale et le Musée de Grenoble ont lancé un défi créatif à leurs publics. Explications.
Mardi 10 mars 2020 Le Printemps de la poésie est un peu en avance sur la vraie saison post-hivernale. L'occasion d'une multitude d'événements dans l'agglo, qui devraient durer jusqu'en avril. Explications.
Mardi 18 février 2020 Der Zoologe von Berlin s’attaque à un sommet. Pour ressusciter Madame Butterfly, l’émanation expérimentale des Barbarins fourchus a décidé, non pas de se (...)
Mardi 11 février 2020 Avec la complicité d’un architecte-urbaniste et d’une journaliste, le photographe Bruno Moyen publie un livre sur les immeubles de la ville, "Grenoble sous un autre angle". L’occasion de contempler une beauté citadine parfois négligée.
Mardi 4 février 2020 De retour pour sa deuxième édition, la Sexweek placera cette année encore au centre de ses divers événements la question de la libération des sexualités des femmes. Jenny Ducoli, présidente de l’association organisatrice Osez le féminisme ! 38, nous...
Mardi 4 février 2020 Elle a écrit "Un loup pour l'homme" et aime à le lire en musique, avec la complicité de son ami Bastien Lallemant. Brigitte Giraud sera aux Abattoirs de Bourgoin-Jallieu jeudi 6 février.
Mardi 4 février 2020 La librairie Decitre accueille jeudi 6 février l'écrivain Aurélien Delsaux, auteur du roman "Pour Luky". On vous en dit un peu plus.

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter