Art contemporain : le Magasin se cherche un nouveau directeur

ACTUS | Yves Aupetitallot, qui dirigeait le centre depuis 1996, n'est plus directeur depuis octobre 2015 nous apprend le mail du Magasin officialisant le recrutement. Une fin à la crise rendue publique cet automne ?

Aurélien Martinez | Vendredi 8 janvier 2016

La situation au Magasin semblait bloquée depuis quelques mois suite à la grève lancée par les salariés en septembre 2015 pour réclamer le départ du directeur Yves Aupetitallot – on a tout résumé ici il y a moins d'un mois avec notre bilan de 2015. Mais voilà qu'un mail vient de nous arriver ce vendredi 8 janvier informant que le centre d'art contemporain recherche un nouveau directeur / une nouvelle directrice, Yves Aupetitallot ne l'étant plus depuis octobre selon ce même mail.

Si ça vous dit de postuler, l'annonce est à découvrir ici. En espérant que tout cela redonne une nouvelle impulsion à ce lieu important sur le plan local comme national pour l'art contemporain.

Sinon, on le rappelle, l'expo en cours de Didier Faustino est prolongée jusqu'à la fin mars.


Des corps & des astres

Installations, photographies Didier Faustino
Le Magasin des Horizons Site Bouchayer-Viallet, 8 esplanade Andry Farcy Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Grenoble : zoom sur douze bâtiments phares du XXe siècle

Sélection | Grenoble est une très vieille ville, pleine d’impressionnants vestiges des siècles passés. Mais Grenoble est également une ville en mouvement que les architectes ont continué de façonner au siècle dernier. La preuve en douze monuments phares du XXe siècle, de la fameuse tour Perret au grandiose Musée de Grenoble, en passant par l’imposant Palais des sports ou le moderne (pour l’époque) Hôtel de Ville. Suivez-nous, la visite commence.

Charline Corubolo | Mardi 18 avril 2017

Grenoble : zoom sur douze bâtiments phares du XXe siècle

La tour Perret, phare grenoblois en quête d'avenir Illuminée de bleu en son sommet et révélée une fois par an par les feux d’artifices du 14 juillet, la tour Perret, située en plein parc Paul-Mistral, demeure un emblème grenoblois, à plus d’un titre. Car malgré sa façade grisâtre, l’édifice de presque un siècle, inauguré en 1925 pour l’Exposition internationale de la houille blanche et du tourisme, porte les ambitions modernistes du début du XXe, entre esthétique épurée et béton armé. Mais malgré les prouesses techniques, la tour se dégrade. Un chantier de rénovation va donc être lancé pour redorer le phare Perret. On remonte le fil de l'histoire dans cet article. Des halles au Magasin

Continuer à lire

PB d'or 2015 : bonus

ACTUS | Cette année à Grenoble, on a notamment eu droit à de la politique culturelle difficile à suivre et de l'art contemporain dans la tourmente.

Aurélien Martinez | Mardi 22 décembre 2015

PB d'or 2015 : bonus

Le PB d’or du truc qu’on regarde d’un œil depuis longtemps sans toujours vraiment comprendre ce que c’est : la politique culturelle de la Ville de Grenoble Bon, on ne va pas encore tirer sur l’ambulance, mais quand même… On a pourtant essayé de comprendre, on est allés à tous les "chantiers de la culture" organisés par la mairie, on a disséqué toutes les paroles publiques du maire Éric Piolle et, surtout, de son adjointe aux cultures Corinne Bernard… Pourtant, rien n’y fait, on ne comprend toujours pas où ils veulent aller quand ils parlent de culture – la chasse aux gros ? le local à tout prix ? la culture jugée élitiste à la poubelle ? (oui, on se pose les mêmes questions que l’an passé). Et on n’est visiblement pas les seuls, le milieu culturel grenoblois, qui avait énormément soutenu Éric Piolle pendant la campagne des municipales de 2014, semblant lui aussi de plus en plus remonté après diverses décisions municipales abruptes – comme

Continuer à lire

Suspension de la grève au Magasin, le Centre national d’art contemporain de Grenoble

ACTUS | Onze des quinze salariés demandaient le départ du directeur Yves Aupetitallot. Ils suspendent leur mouvement de grève jusqu’au conseil d’administration prévu mercredi.

Aurélien Martinez | Jeudi 24 septembre 2015

Suspension de la grève au Magasin, le Centre national d’art contemporain de Grenoble

Le communiqué laconique reçu ce jeudi après-midi explique qu’ « après concertation, les 11 salariés grévistes du Magasin, en grève depuis le jeudi 17 septembre, ont décidé à l’unanimité de suspendre leur mouvement de grève à compter du vendredi 25 septembre au matin, et ce jusqu’à la tenue du conseil d’administration programmé le mercredi 30 septembre prochain ». Les grévistes dénonçaient la gestion du directeur ainsi qu’un manque de moyens pour travailler (tout est expliqué ici). Plus d’infos la semaine prochaine donc. D'ici là, vous pouvez en profiter pour découvrir l'exposition de Didier Faustino (photo).

Continuer à lire

Grève au Magasin, centre national d'art contemporain de Grenoble

ACTUS | Le lieu est fermé jusqu'à nouvel ordre. Le personnel demande « le départ imminent du directeur Monsieur Yves Aupetitallot, dont la gestion humaine et financière continue de constituer un grave danger pour la santé des salariés et pour la pérennité de la structure ».

Aurélien Martinez | Vendredi 18 septembre 2015

Grève au Magasin, centre national d'art contemporain de Grenoble

On savait depuis longtemps que la situation était difficile au Magasin, son directeur Yves Aupetitallot ayant été en arrêt maladie l'an passé (voir en bas de cet article). Il n'assurait plus le commissariat des nouvelles expositions, rôle du coup donné à des intervenants extérieurs. Mais ce n'étaient que des bruits rapportés : malgré nos relances, personne en interne ne voulait nous les confirmer officiellement. Et impossible de parler directement au directeur. La situation a pris un tournant plus franc ce jeudi 17 septembre avec la grève lancée par « la majorité » des salariés du Magasin. « Les difficultés humaines et budgétaires existent au Magasin depuis plusieurs années et la situation n'a eu de cesse de se détériorer ces derniers mois pour aboutir aujourd'hui à une impasse » explique le communiqué de presse envoyé ce vendredi. « Pas forcément envie d'en arriver là » Nous avons rencontré les grévistes (onze des quinze sal

Continuer à lire

Awards 2013 expo

ARTS | L’award de l’expo la plus pop : Ultracore au Magasin Si le Magasin – Centre national d’art contemporain nous perd parfois avec des expositions trop (...)

Aurélien Martinez | Jeudi 19 décembre 2013

Awards 2013 expo

L’award de l’expo la plus pop : Ultracore au Magasin Si le Magasin – Centre national d’art contemporain nous perd parfois avec des expositions trop conceptuelles, celle consacrée au printemps dernier à l’artiste allemand Anselm Reyle était une réussite éclatante. À la fois puissant, ludique et accessible, le travail coloré de Reyle se trouvait magnifié par l’habile scénographie jouant avec l’obscurité et tranchant ainsi avec le kitsch assumé des œuvres présentées. Un très bon choix d’Yves Aupetitallot, le directeur des lieux, qui a permis aux Grenoblois de découvrir cet artiste dont la cote est proprement hallucinante – en 2007, il a par exemple vendu 192 000 dollars une toile estimée 25 000.

Continuer à lire

Le Magasin et ses artistes bien mont(r)és

ARTS | On lit avec le sourire ce début de présentation du CNAC : « Deimantas Narkevizius est un des artistes lituaniens les plus reconnus sur la scène artistique (...)

Aurélien Martinez | Lundi 30 septembre 2013

Le Magasin et ses artistes bien mont(r)és

On lit avec le sourire ce début de présentation du CNAC : « Deimantas Narkevizius est un des artistes lituaniens les plus reconnus sur la scène artistique internationale... » En l'occurrence un ancien sculpteur qui travaille aujourd'hui sur la narration et le thème de la Guerre Froide à travers des vidéos. Si nous nous amusons que le Magasin joue encore à qui a la plus grande, nous nous réjouissons de pouvoir y découvrir des artistes singuliers, lointains et parfois émergents. D'autant que notre célébrité exposera en compagnie d'un autre Lituanien, Vytautas Virzbickas, mettant en scène de manière quasi théâtrale des sculptures réalistes et d'autres éléments d'installations. Après cette immersion balte (du 13 octobre au 5 janvier), le Magasin proposera une alléchante exposition monographique consacrée à l'ancienne performeuse américaine Ericka Beckman (du 8 février au 27 avril). L'artiste réalise maintenant essentiellement des films expérimentaux qui mettent sens dessus dessous les codes filmiques et les structures narratives habituels. Concrètement, cela peut prendre la forme aussi bien de « comédies musicales » loufoques et sur

Continuer à lire

Le Magasin des suicides

ECRANS | De Patrice Leconte (Fr-Belg-Canada, 1h25) animation

Jerôme Dittmar | Vendredi 21 septembre 2012

Le Magasin des suicides

Quand Disney était à son âge d'or, les dessinateurs endossaient par défaut le rôle du réalisateur. Depuis la victoire de l’esprit Pixar sur Disney (le dernier a racheté le premier en 2006), les réalisateurs du cinéma d'animation sont aussi des dessinateurs. En terme de mise en scène, ça change tout. Faut-il donc penser que désormais un mauvais film animé est le fruit d'un mauvais cinéaste ? Le Magasin des suicides pourrait bien faire jurisprudence. Pour sa première incursion dans le genre, Patrice Leconte adapte Jean Teulé et livre un conte macabre neuneu qui lui va comme un gant. Sur la base d'un pitch à l'humour ironique et lourdingue (c'est la crise, une échoppe familiale fait fortune en vendant mille moyens de se suicider, jusqu'au jour où arrive le petit dernier qui voit la vie en rose), l'auteur se fait Tim Burton du dimanche. Gags aussi poussifs que répétitifs, parties musicales chantées par des casseroles, univers et personnages fonctionnels, tout ça vire au cabinet des supplices jusqu'à une auto-citation des Bronzés. Jérôme Dittmar

Continuer à lire

Suivez le guide

CONNAITRE | Samedi soir, c’est la Nuit des musées. Une manifestation couplée en Isère avec Musées en fête, qui se déroulera sur tout le week-end. L’occasion rêvée pour se pencher sur les multiples lieux d’exposition que nous offre le bassin grenoblois, et leurs missions parfois méconnues du grand public. AM

François Cau | Vendredi 6 mai 2011

Suivez le guide

Forcément, quand on parle d’exposition dans l’agglo, on pense tout de suite au Musée de Grenoble, véritable star locale au rayonnement national – voire international. « On a une collection présentée en permanence, l’une des plus riches au niveau européen en ce qui concerne l’art moderne » explique Guy Tosatto, son directeur. « Avec aussi, une superbe collection d’art ancien, très importante. » Véronèse, Rubens, Matisse, Warhol, … : à côté de ce réservoir artistique impressionnant, le musée propose différentes expositions temporaires, en souhaitant « rester au plus près de son identité » (notamment avec les grandes expositions d’artistes incontournables de l’histoire de l’art – Chagall en ce moment), tout en essayant « de mieux faire connaître certains artistes, notamment dans le domaine de l’art contemporain » – ce fut le cas dernièrement avec l’Allemand Stephan Balkenhol, dont c’était la première grande exposition dans un musée français. L’art d’aujourd’hui Mais le Musée de Grenoble n’est tout seul, loin de là. Car si le bassin grenoblois a de quoi se plaindre dans certains domaines artistiques, niveau lieux

Continuer à lire