Bon choc, bon genre : "4 Histoires fantastiques"

Genre / de William Laboury, Steeve Calvo, Maël le Mée, Just Philippot (Fr, 1h22) avec Sophie Breyer, Malivaï Yakou, Didier Bourguignon…

Souvent défendu aux p’tits francophones pour des raisons culturelles et de moyens, le territoire du genre demeure, en dépit des assauts asiatiques, le pré carré des Anglo-Saxons. Lancé par la société Fidélité, un label (Bee Movies) avait tourné court il y a une dizaine d’années : les productions (Un jeu d’enfants, Bloody Malory…) étaient trop fragiles et de qualité inégale — même si elles assumaient leur identité de séries B. Espérons pour la nouvelle génération que 4 Histoires fantastiques connaisse un destin plus radieux. Car ce carré de courts-métrages initié par le magazine SoFilm, Canal+ et toute une flopée d’institutions, offre un bel écrin et un joli écho à l’émergence hexagonale ayant choisi de s’illustrer dans ce registre.

Totalement indépendants, ce sont quatre univers qui s’enchaînent ici. Après deux films corrects mais classiques (Chose mentale, une sortie de corps par une jeune femme électrosensible et Livraison, la longue marche d’un fermier convoyeur de zombies), Maël le Mée nous offre une ambiance sérieusement cronenbergienne avec Aurore. L’adolescente donnant son nom au titre se découvre la faculté de pénétrer les corps comme de la glaise — troublant, érotique et fascinant, malgré une chute trop gentillette. Enfin, dans Acide, Just Philippot donne un avant-goût d’un cataclysme écologique, avec une humanité rongée par des précipitations corrosives et une efficacité cuisante.

Très variés, les films du programme ont une caractéristique commune : l’excellence des SFX, domaine exportant depuis belle lurette ses talents vers l’eldorado hollywoodien. Le temps est venu pour eux de revenir au bercail.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 19 septembre 2023 Une famille délitée fuit une catastrophe climatique aussi soudaine que meurtrière : des pluies acides rongeant tout sur leur passage. Renouant avec le sujet de son court métrage homonyme, le réalisateur de La Nuée inscrit plus profondément sa marque...
Mercredi 16 juin 2021 Une éleveuse de sauterelles en difficulté découvre que nourrir ses bêtes en sang fait bondir le rendement… Aux lisières du fantastique et du drame social, le premier long de Just Philippot interroge les genres autant que notre rapport au vivant et à...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X