Toutes les routes mènent au Vietnam

OverSeas : l'âme de la migration vietnamienne

Musée des Confluences

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Cirque & Jazz / Confluences n'est pas que ce musée dont le succès jamais ne se dément, c'est aussi depuis son ouverture il y a 4 ans un lieu de création de spectacles. OverSeas est le plus ambitieux des projets montés jusque-là. Arpentage des coulisses et répétitions avec des artistes vietnamiens, entre jazz, cirque et danse, avant les représentations des 25, 26 et 27 octobre.

Une collaboration au long cours va se cristalliser fin octobre au Musée des Confluences. Celle du jazzman Nguyen Lê et du co-directeur du Cirque National du Vietnam, Tuan Lê. Le premier poursuit un compagnonnage entamé dès le commencement du musée avec un projet autour de Guimet et l'Asie, puis un deuxième lié à la Corée. Cette fois, il se livre à un travail plus personnel : la commande était de traiter des minorités ethniques du Vietnam, un pays que ses parents ont quitté à vingt ans pour la France, devenant ainsi des Vietkeu, ces vietnamiens qui ont fuit leur pays à la chute de Diên Biên Phu parce qu'ils collaboraient avec les Français et qui, à partir de 1996, ont eu l'autorisation de revenir en Asie. Caroline Guiela Nguyen, fille de Vietkieu comme Nguyen Lê, avait consacré à ce sujet un spectacle de théâtre ovationné à Avignon en 2016, Saïgon.

Des minorités ethniques il n'est pas question ici, mais le sujet du Vietnam est au cœur de ce spectacle puisqu'est évoquée la diaspora. Se retrouvent sur le plateau un beatboxer vivant aux États-Unis, un musicien domicilié à Amsterdam, etc. Tous ont à cœur de montrer leur Vietnam ouvert sur le monde.

Sur le plateau, les cinq musiciens répètent pendant que les circassiens (des danseurs et acrobates) refont des gestes au sol, sur un cube. Bientôt, ils seront dans les airs, sur un mât chinois ou un fil de fer. Tous ces arts vont être assemblés une heure durant, et un disque de la musique originale composée par Nguyen Lê paraîtra dans la foulée.

Trans-national

Les artistes assument parfaitement d'être aux confins de la tradition et du moderne comme en témoignent les pans du décor de Phan Hai bang, des motifs d'aujourd'hui appliqués sur un papier à la fabrication ancestrale qu'il ne cesse de remodeler. Même constat pour la musique et le mouvement. Tuan Lê évoque précisément cette recherche nouvelle du mouvement : « je voulais travailler avec le monde de la musique, pas juste pour danser sur une mélodie mais pour trouver un nouveau langage, celui de ma génération ; ce n'est pas juste raconter le Vietnam mais comment il a essaimé dans le monde. »

Le terme d'OverSeas est précieusement celui qui traduit viêtkieu, « ceux d'outre-mer » comme le souligne Nguyen Lê pour qui cette création est « un développement poétique de cette migration », autant qu'un « spectacle extrêmement autobiographique et totalement universel ». Toujours communiste, le pays a été viscéralement anti-américain mais il se déride peu à peu comme il le constate à chaque fois qu'il y retourne : « en 1979, quand j'arrivais avec des cassettes de Miles Davis sous le bras, c'était perçu comme une musique qui venait de Mars ! Il y a dix ans, ce que je faisais était considéré comme une musique d'avant-garde ; désormais, j'ai une image plus "grand public", les Vitenamiens sont très fiers qu'un artiste fasse connaître leur pays hors de ses frontières. »

Plusieurs allers-retours ont été nécessaires pour construire cette production ainsi que trois temps de résidences en France (décembre 2016, juillet 2017 et maintenant). Les voilà désormais tous unis autour de ce projet singuliers alors qu'ils ont tous des carrières individuelles très remplies, comme celle de Tuan Lê, notamment, ancien membre du Théâtre du Soleil et à l'origine notamment de ce joyeux spectacle, qui donnait des saynètes de la vie quotidienne vietnamienne, À Ô Lang Phô, passé notamment par les Nuits de Fourvière en 2015 ou le Théâtre de Villefranche en 2016.

OverSeas
Au Musée des Confluence les jeudi 25 et vendredi 26 à 14h30 et 20h, et le samedi 27 octobre à 20h

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 10 mai 2016 Le virtuose de la guitare et maître ès jazz & musiques improvisées qu'est Nguyên Lê avait nommé son opus inaugural, en 1994, Million Waves, d'après une ancienne (...)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !