Villa Gillet & Le Petit Bulletin
Immersion dans
L’Atelier des Récits 2022

3 questions à Cyrille Michaud, co-commissaire de l'exposition

Lyon capitale du rock 1978-1983

Bibliothèque de la Part-Dieu

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Lyon capitale du rock / Le bibliothécaire musical à la BML et co-commissaire de l'exposition nous raconte la génèse de l'exposition.

Quel a été le point de départ de cette exposition ?
Cyrille Michaud : La rencontre avec le photographe Jean-Paul Bajard qui nous a montré les photos qu'il avait prises dans les années 70 et 80. On était d'abord parti sur l'idée d'une exposition de ses photos, assez modeste à l'espace patrimoine de la bibliothèque. Pour l'agrémenter nous avons fait des appels à collecte dont le succès a été tel (environ 1500 propositions de pièces) qu'on a revu notre ambition à la hausse en investissant la galerie. On a assez vite déterminé quel discours on voulait faire passer, notamment sur ce contexte difficile : qu'est-ce que c'était faire du rock à cette époque. Il était alors évident de commencer en 1978, à partir de l'expérience du Rock'n'Roll Mops avant de dérouler ce récit chronologiquement jusqu'en 1983 en mettant en lumière les groupes phares de l'époque sur lesquels on avait beaucoup de documentation.

Pourquoi avoir choisi cette date butoir, sachant que certains groupes importants comme Carte de Séjour ou L'Affaire Louis Trio ont eu du succès après cette date ?
On s'est surtout basé sur les années de sortie des disques car beaucoup de groupes ont commencé à la fin des années 70 mais n'ont pas enregistré tout de suite. Au début des années 80, le contexte change. En 81, la gauche arrive au pouvoir, la bande FM se libéralise, il y a une prise en compte par le politique du phénomène rock. A ce moment, on sort de l'underground. C'est une autre histoire qui commence.

Cette expo fait donc le récit à la fois sur un âge d'or esthétique et d'une période noire pour ceux qui pratiquaient le rock...
Oui, c'est le côté antinomique d'un dynamisme artistique underground dans un contexte très hostile au niveau politique et sociétal. Pour les acteurs ce n'était pas du tout un âge d'or, ils ont très mal vécu cette période et ce contexte d'opposition. Comme souvent c'est la postérité qui en a fait un âge d'or.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 4 novembre 2020 En septembre, les Givordins de Ganafoul, tête du pont de la faste période "Lyon capitale du rock", ont réédité "Sider-Rock" un album jusque-là inédit de 1975, témoignant de leurs débuts, en quintet et en français. Un petit morceau d'Histoire...
Mardi 4 juin 2019 Parmi les événements placés en annexe de son exposition consacré à l'âge d'or du rock lyonnais, la BmL invite Sophie Rosemont à venir présenter son livre Girls rock, indispensable piqûre de rappel sur l'importance (quantitative et qualitative) des...
Mardi 21 mai 2019 Un peu plus de quarante ans après le fameux "Lyon capitale du rock" de Libération, le Département Musique de la Bibliothèque Municipale revient, sous la forme d'une exposition merveilleusement documentée, sur la grande aventure rock qui agita la...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter