Déportation : le dernier convoi

Train 14 166, 11 août - 22 août 1944

Mémorial de la prison de Montluc

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

C’est le rappel de ce qu’a été le jusqu’auboutisme de la répression et de l’horreur nazie qui s’expose en quatorze panneaux dans la cour de la prison – désormais mémorial national – de Montluc à Lyon. De là, environ 500 personnes, Juifs et résistants, hommes et femmes, montent dans des camions. Direction Lyon Perrache.

Le train 14 166 démarre le 11 août 1944, alors que le débarquement allié avait eu lieu deux mois plus tôt en Normandie. Mais dès lors, nous est-il rappelé, « la police allemande déchaîne une violence qui franchit un nouveau seuil ». Au cours des divers textes donnés à lire, ces douze jours sont reconstitués en égrenant le temps, l’horreur de l’attente : « l’embarquement s’étire durant des heures, sous une chaleur écrasante — il fait 37 degrés à Lyon ».

Le train — de voyageurs et non de marchandises comme la Gestapo de Klaus Barbie en utilise habituellement — devait se rendre dans différents camps de la région parisienne. Face aux sabotages des résistants et à la Libération imminente de Paris (le 25 août), il ira à Natzweiler-Struthof, Ravensbrück et Auschwitz-Birkenau. La liste des victimes, des dessins de Efix, des fac similés de journaux et de lettres manuscrites de déportés, des photos de camps… émaillent ces panneaux qui sont aussi restitués dans un catalogue précieux remis gratuitement au visiteur.

Pendant le trajet de ce convoi, les 230 prisonniers, résistants et Juifs, ne pouvant plus être déportés, seront exécutés à Bron et à Saint-Genis-Laval.

Train 14 166, 11 août-22 août 1944
Au Mémorial de la prison Montluc jusqu’au 30 juin

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Jeudi 24 septembre 2020 Dix ans que la prison Montluc est devenue un mémorial. Pour l’occasion, ce lieu témoin des horreurs du nazisme s’habille de l’imagination et du talent de jeunes artistes de l’école voisine Émile Cohl. Dialogue régénérant.
Vendredi 3 mai 2013 Encore Jean Moulin ? Oui, toujours Jean Moulin ! Puisque l’histoire de ceux qui défièrent l'occupant nazi ne sera jamais trop racontée, le Centre d’Histoire (...)
Jeudi 5 juillet 2012 Coincée entre la Manufacture des Tabacs et les rails de train (mais bientôt facilement accessible par la prolongation du tram T3), le mémorial de la prison (...)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !