Stéphane Guénier, rencontre

Jean-Emmanuel Denave | Vendredi 10 décembre 2010

Photo : Stéphane Guénier, sans titre 2010 (dessin)


La galerie Henri Chartier a ouvert un nouvel et grand espace au 35 rue Leynaud et c'est l'artiste parisien Stéphane Guénier qui y présente une première et puissante exposition (jusqu'au samedi 8 janvier). Avec une quinzaine de toiles et autant de dessins dont l'abstraction expressive, existentielle, organique pourrait être située entre Cy Twombly, Michel Basquiat et l'œuvre graphique d'Antonin Artaud. Une rencontre est organisée ce mercredi 15 décembre à 19h30 avec l'artiste, ainsi que le philosophe Yves Cusset, le psychanalyste Jean-Paul Chartier et nous-mêmes. L'entrée est libre, il suffit de réserver au 04 72 44 02 58. JED

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

L'enfance coupée en deux

ARTS | La galerie Chartier présente le travail tout à la fois léger et émaillé de cruauté de Guillemette Coutellier. Soit une vingtaine de dessins récents, invitant au rêve et à la dérive des sensations... Jean-Emmanuel Denave

Jean-Emmanuel Denave | Mardi 3 avril 2012

L'enfance coupée en deux

Des êtres hybrides à têtes de lapin, de chien ou de crocodile peuplent le monde apparemment naïf et enfantin de Guillemette Coutellier. Ils surgissent sur des chemins de campagne ou se profilent sur fond de montagnes ou de collines... Les couleurs restent discrètes et pâles, le trait est simple et spontané. Le tout semble comme flotter sur le papier, la composition ne tenant qu'à un fil ténu, menaçant de craquer et de laisser éclater les figures aux quatre coins de la feuille. Parmi ces représentations à tonalité onirique, on est surpris, ici et là, de croiser un individu dans un bain de sang, ou un autre encore aux pieds tranchés ! «J'aime entretenir cette confusion entre la violence et la douceur», confie l'artiste. «Mon univers reste globalement onirique et l'on peut retrouver d'un dessin à l'autre certains motifs (les montagnes, des chaussures, une tête de lapin...), un vocabulaire... J'essaye de déplier les choses et, pour cette exposition, j'ai dessiné beaucoup de formes animales». Aigre-doux

Continuer à lire

Stéphane Guénier, Grégoire Dalle et Lionel Pratt

ARTS | Pour fêter ses trois ans, la petite galerie Henri Chartier présente trois artistes trentenaires et travaillant le dessin (jusqu'au 27 février). Parmi eux, (...)

Jean-Emmanuel Denave | Jeudi 11 février 2010

Stéphane Guénier, Grégoire Dalle et Lionel Pratt

Pour fêter ses trois ans, la petite galerie Henri Chartier présente trois artistes trentenaires et travaillant le dessin (jusqu'au 27 février). Parmi eux, Stéphane Guénier nous a fait très forte impression. L'ancien élève du peintre Velickovic (dont on perçoit un peu l'héritage et, à travers lui, celui de Bacon) dessine, découpe, colle, rature, écrit... Ses taches fulgurantes ou ses corps fragmentés s'inscrivent, dans ses petits formats, parmi des formes géométriques ou des successions de plans, multipliant les impressions. Sur de plus grandes toiles récentes, l'artiste, en bel héritier de Cy Twombly, laisse libre cours à ses traits de couleurs, entre graphie et dessin. On dirait du gribouillage, mais c'est en réalité un chaos de sensations qui «tient» sur la toile, saisit, émeut. JED

Continuer à lire