Quand Laho et Gol3m fusionnent

Sarah Fouassier | Mardi 10 septembre 2019

Photo : © Sarah Fouassier


Nous aurions pu trouver un thème plus léger pour inaugurer cette nouvelle saison, mais la collaboration entre les peintres Laho et Gol3m, exposés à Chromatique, nous a orienté vers une problématique sociétale : celle des violences subies par les femmes et les hommes homosexuels.

Pour ce travail en commun, Laho et Gol3m ont peint à quatre mains les murs de la salle principale de Chromatique. De leurs recherches sur l'histoire de cette violence découle un défilé de créatures ayant subi l'oppression, et par conséquent, la violence des flammes et des lames. Chacun et chacune dévoile sous son costume la volonté de lutter contre l'imagerie monstrueuse dans laquelle la société les a emprisonnés. Les univers des deux artistes se marient de façon instinctive : l'onirisme acidulé de Laho consent à embrasser la chimère graphique de Gol3m. De ce mariage sorcier, l'on en ressort avec le souhait que le sortilège ne se neutralise point.

Laho & Gol3m, Le diable au corps
À Chromatique ​jusqu'au 29 septembre


Gol3m + Lah0

Le diable au corps. Peinture. Dans le cadre du mois thématique sur l'oppression des personnes LGBT+
Chromatique 51 rue Saint Michel Lyon 7e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Kebab de Chëf, comme à Berlin

Food | Chaque midi, une foule d’affamés attend, parfois une heure durant, de pouvoir croquer dans un kebab de Chëf (10 rue Terme, de 11h30 jusqu’à la fin des (...)

Adrien Simon | Mercredi 19 mai 2021

Kebab de Chëf, comme à Berlin

Chaque midi, une foule d’affamés attend, parfois une heure durant, de pouvoir croquer dans un kebab de Chëf (10 rue Terme, de 11h30 jusqu’à la fin des broches, fermé le dimanche). Un pain turc généreusement garni de lamelles de poitrine de veau mariné (ou de poulet, et même de seitan), d’une tonne de légumes cuits et crus (dont du chou rouge), de feta, et d’un trait de jus de citron, comme à Berlin. Ce qui fait courir les amateurs, c’est la promesse d’un 'dwich intégralement maison : du pain aux sauces, en passant par la broche assemblée sur place. Besma Allahoum, qui a mûri le projet pendant quatre ans avec son frère Redouane, jure qu’elle ne boostera pas le volume au détriment de la qualité. « On n’a même pas de congélateur » ajoute-t-elle en riant.

Continuer à lire

Chromatique en péril

Guillotière | C'est un spot historique, où autrefois Frigo comme le 6e Continent ont fait les belles heures des noctambules adeptes d'une culture pas (...)

Sébastien Broquet | Mardi 6 octobre 2020

Chromatique en péril

C'est un spot historique, où autrefois Frigo comme le 6e Continent ont fait les belles heures des noctambules adeptes d'une culture pas conventionnelle. Repris par le collectif Bitume depuis le printemps 2019, Chromatique, de son nouveau patronyme, s'installait tranquillement dans le réseau local des lieux un peu underground, pas trop officiels, où l'on pouvait picoler en découvrant ceux qui font la création d'aujourd'hui — street art, concerts, DJs... Patatras : voilà que l'éternelle querelle du voisin grincheux déboulant dans un quartier où la nuit est joyeuse met fin aux rêves de musique live dans la grande salle de 200 personnes (défaut d'isolation acoustique trop cher à combler) de l'équipe. Et colle un sérieux coup de frein au projet déjà impacté par la Covid-19.

Continuer à lire

"Danse" de Gol3m

L'Œuvre de la semaine | Nous avions déjà évoqué le travail de Gol3m dans les pages du numéro 965. Son exposition à la boutique l'Œil Vintage nous donne l'occasion de revenir un peu (...)

Sarah Fouassier | Mardi 3 décembre 2019

Nous avions déjà évoqué le travail de Gol3m dans les pages du numéro 965. Son exposition à la boutique l'Œil Vintage nous donne l'occasion de revenir un peu plus en détail sur les êtres hybrides et voluptueux imaginés par ce diplômé de l'école Émile Cohl. Étienne Caroff se destinait à la BD avant de tomber dans la peinture et d'y injecter des références mythologiques et des créatures légendaires tels que le Golem, figure issue de la tradition juive. Sur ce grand format, l'on retrouve différents éléments et symboles qui nourrissent la peinture du jeune artiste : des dieux et déesses hybrides, des aplats de couleurs variées, des formes géométriques aux traits épais qui s'enchevêtrent. Lune, cœur, troisième œil, larmes, cornes, flammes et serpent forment dans un corps à corps une danse ensorcelante. Des fantasmes de possession viennent immédiatement nous habiter, ce qui tombe à point nommé puisque l'artiste propose des impressions au format A4 à 15€. Irrésistible.

Continuer à lire

Des arts et de la fête : Chromatique ouvre ses portes à la Guillotière

GUIDE URBAIN | Siroter un verre de vin au mitan d’une exposition et profiter d’un concert : voilà qui est désormais possible au 51 de la rue Saint-Michel où Chromatique, « lieu artistique d’expression libre », a élu domicile dans les murs du défunt 6e Continent.

Nina Roussel | Vendredi 10 mai 2019

Des arts et de la fête : Chromatique ouvre ses portes à la Guillotière

Elle était animée, la rue Saint-Michel, le week-end du 19 avril ! Il fallait prendre son mal en patience et faire la queue, pour participer à la fête que ce nouveau spot organisait à l’occasion de son ouverture. Vernissage, concerts indie rock, DJ set… pendant trois jours, il y en a eu pour tous les goûts. Chez Chromatique, on cultive la diversité. À l’origine du projet : six jeunes Lyonnais, issus de parcours variés : École des Arts et Métiers de Cluny pour les uns, école de commerce ou encore master audiovisuel pour les autres. Regroupés en un collectif, Bitume, les jeunes gens se sont lancés dans la scénographie et l’habillage de lieux pour des festivals et entreprises, tout en organisant ponctuellement leurs propres événements. Le dernier en date, Rehab, organisé à Paris en 2017, célébrait les arts urbains, dont Bitume a fait sa marque de fabrique : un bâtiment de 3000 m2 sur le point d’être réhabilité, une centaine d’artistes graffeurs invités par le collectif à investir l’espace, et, à la clé, un franc succès. Naît le désir d’avoir leur propre espace, pour continuer à créer leurs sc

Continuer à lire

Les rêveries psychédéliques de Laho

Illustration | Des couleurs éclatantes, une richesse narrative digne des rêves les plus farfelus et des motifs mystérieux : bienvenue dans l'univers onirique de Laho.

Lisa Dumoulin | Mardi 15 mai 2018

Les rêveries psychédéliques de Laho

Une explosion de couleurs éclabousse les yeux. C’est vif et joyeux. Puis le regard se perd dans les motifs des illustrations. L’omniprésence du serpent, de formes sinueuses, de chemins alambiqués, donne son nom à l’exposition : Serpentine. Des mers agitées sur lesquelles flottent des escaliers en apesanteur, des monts et des volcans, des antres mystérieuses forment les paysages peuplés par des corps nus, des tétons et des fesses, des yeux et des mains, des personnages masqués. Et toujours cette saturation de couleurs acides. Carnet de rêves Laho nourrit ses dessins de ses rêves et cela saute aux yeux. La psyché est reine dans ces décors oniriques penchés sur des identités complexes, inspirés par la sexualité, le désir, le plaisir, mais pas seulement. La couleur est reine aussi, structure le dessin et raconte des histoires au scénario brouillé, laissant libre cours aux multiples interprétations que chaque regard voudra construire. Une main tendue à entrer dans l’image avec la liberté d’y projeter ce que notre conscient ou notre inconscient nous laissera prendre, déposer et relier. Au-delà de son univers on

Continuer à lire

Les 5 expos à voir en avril

Sélection | Avec le printemps arrivent cinq expositions placées sous le signe du voyage, qu'il soit exploration intérieure ou à travers le monde, migration forcée ou échange fructueux, et même parfois tout à la fois.

Lisa Dumoulin | Mercredi 4 avril 2018

Les 5 expos à voir en avril

Laho, Serpentine Illustratrice protéiforme, Laho dessine, créé des affiches et des céramiques, édite des objets en papier ou en tissu… Ses dessins ultra colorés proposent une plongée onirique dans des univers peuplés de créatures transgenres. Pour cette exposition Serpentine, elle évoque un mouvement ondulé, un chemin sinueux, où l’on glisse d'un songe à l'autre, guidé par les traces du reptile, l'œil grand ouvert. À la galerie Superposition du 19 avril au 24 mai Giuliana Racco, Little Interpreters Artiste canadienne d’origine italienne, Giuliana Racco étudie les méthodes d’apprentissage des langues destinées à des apprenants allophones, plus particulièrement réfugiés et migrants. Elle mène des enquêtes, réalise des vidéos ou créé des manuels de langue. Cette première exposition personnelle en France représente la troisième étape de son projet, et a été l’occasion d’accompagner des groupes d’apprenants en langue française sur le territoire.

Continuer à lire

In situ : Sitio, le nouveau spot de Superposition

Street Art | La galerie Superposition de la rue Longue a déménagé dans le deuxième arrondissement, place Gensoul, à deux pas de Perrache et a ouvert Sitio. État des lieux.

Lisa Dumoulin | Mardi 27 février 2018

In situ : Sitio, le nouveau spot de Superposition

Depuis le 1er février, entre la gare Perrache et la péniche du Sonic, l'agitation règne... Juste avant de traverser le pont, un petit square occupe la place Gensoul, faisant écran entre les quais et la rue. Au n°3 a ouvert Sitio, le nouveau lieu de Superposition qui a quitté la rue Longue et sa galerie (en partie) en plein air. Sans difficulté, on constate qu’ils ont gagné au change : Sitio s’étend sur 230m2, un grand espace (quasiment) de plain-pied, divisé par de belles arches en pierre. Coté rue, une salle d’exposition baignée de lumière avec canapés et tables design. Qui dit grand espace ouvert, dit peu de murs donc peu d’espace d’accrochage. Les œuvres s’intègrent au décor et semblent vivre leur vie parmi le reste. Des cadres mais aussi un mur à peindre. La priorité est donnée aux artistes locaux : c’est Poter et ses couleurs vives qui inaugure joyeusement le lieu. Un habitué, il a déjà peint sur les rideaux de fer de la rue Longue. L’équipe de Sitio cherche encore des surfaces dans le quartier afin de proposer un parcours artistique à ciel ouvert. Laho prendra la suite en a

Continuer à lire