"Nocturama" : les bombes de la jeunesse par Bertrand Bonello

Nocturama
De Bertrand Bonello (Fr, 2h10) avec Finnegan Oldfield, Vincent Rottiers...

Après deux films en costumes ("L’Apollonide" et "Saint Laurent"), "Nocturama" signe le retour de Bertrand Bonello au plus-que-présent de l’allégorique pour l’évocation d’une opération terroriste menée par un groupuscule de jeunes en plein Paris. Brillant, brûlant et glaçant.

Voici des temps absurdes où l’on en vient à redouter les attentats autant pour leur inqualifiable barbarie que pour leurs conséquences sur la diffusion des œuvres cinématographiques susceptibles de les évoquer. Où, en somme, des auteurs proposant une lecture analytique souvent clairvoyante des métaphénomènes sociétaux voient la carrière de leur film avortée parce que leur fiction s’accorde avec l’actualité, ou lui fait un cuisant écho.

à lire aussi : "Saint Laurent" : soudain, Gaspard Ulliel

Made in France de Nicolas Boukhrief et Bastille Day de Peter Watkins ont déjà payé un lourd tribut en étant retirés de l’affiche ; quant à l’extraordinaire Les Cowboys de Thomas Bidegain, il a senti le vent du boulet. Espérons que Nocturama, déjà écarté du Festival de Cannes, ne subira pas de sanction supplémentaire, au nom de la "préservation de l’ordre public". Car soustraire des yeux du malade le thermomètre n’a jamais fait baisser sa fièvre.

Nuit tragique, nuit de bazar…

Nocturama suit donc le ballet étrange et mutique d’une bande de jeunes gens se synchronisant pour commettre à Paris une série d’attentats simultanés (prévus pour ne causer que des dommages matériels) et qui, leur forfait accompli, se replient pour la nuit dans un grand magasin, attendant que les choses se tassent…

à lire aussi : "L’Apollonide, souvenirs de la maison close" : beau bordel

Loin d’être un saprophyte proliférant sur la misère et la douleur des tragédies récentes (il a été tourné avant le Bataclan), le film de Bonello possède de nombreuses vertus. Il intrigue, envoûte même, en montrant la progression chorégraphiée du groupe dont le dessein est, dès le commencement, inconnu. Pareille aux ondulations hypnotisantes du serpent avant l’attaque (ou aux belles paroles d’un prédicateur adroit), la fluidité somptueuse de cette danse précède la violence et l’effroi. Alors, le mobile de leurs agissements se fait jour. Foin de nihilisme ou de motifs communautaro-religieux ! Excédés par une société tyrannique soumise à l’argent, à la sécurité, les terroristes visent ses totems.

L’ironie fera qu’ils se trouveront doublement piégés : physiquement dans le temple de la marchandisation (une grande surface) ; psychologiquement par les tentations, leur amateurisme et leurs motivations divergentes. Le cinéaste opère dans ce second segment du film un immense travail de gestion de l’espace, transformant tous les étages du magasin en une zone à la géographie paradoxale digne d’une gravure d’Escher – aidé en cela par le quadrillage des caméras de surveillance, fondant tous les niveaux en un territoire indistinct.

Et plus le drame s’approche de son issue, plus le temps semble s’étirer, s’ouvrir en son épaisseur – Bonello démultipliant à l’envi les points de vue pour la coda. Il restitue cet état de veille intermédiaire propre aux nuits blanches, quand le songe mêlé à la réalité brouille la perception ; ces instants hallucinés où l’hébétude le dispute à l’incrédulité, qui pourtant capturent le monde avec une terrible acuité.

Nocturama de Bertrand Bonello (Fr., 2h10) avec Finnegan Oldfield, Vincent Rottiers, Hamza Meziani…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 24 août 2021 ★★★★☆ / Seule contre tous, une jeune agricultrice abusée et humiliée par ses "confrères" trouve la force de lutter pour le rétablissement de ses droits. Plus qu’un "me too" ou un "rape and...
Mardi 6 octobre 2020 Boire / Thomas Vinterberg s’empare d’une théorie tordue pour s’attaquer à un nouveau "pilier culturel" scandinave : la surconsommation d’alcool. Une fausse comédie et une vraie étude de mœurs à voir cul sec.
Mardi 11 juin 2019 À mille lieues du cinéma de genre hollywoodien et de ses morts-vivants avides de cerveaux, Bertrand Bonello retourne aux sources vaudoues en déguisant un film de zombis avec adolescentes en réflexion historico-philosophique abstraite. Plus intrigant...
Lundi 4 mars 2019 L’exfiltration d’une djihadiste française repentie et de son fils orchestrée en marge des services de l’État. Emmanuel Hamon signe un très convaincant premier long-métrage aux confins de l’espionnage, du thriller et de la géopolitique...
Mardi 27 novembre 2018 Le parcours d’un pompier parisien, de l’adrénaline de l’action à la douleur du renoncement après l’accident. Une histoire de phénix né à nouveau par le feu qui faillit le consumer, marquant (déjà) la reconstruction d’un cinéaste,  Frédéric...
Mardi 12 janvier 2016 Des lycéens comblent le désert de leur existence en se prenant en main, c’est-à-dire les uns avec les autres et dans tous les sens… Inspirée par un fait divers, Eva Husson n’a pas froid aux yeux pour son premier long-métrage qui, sans être bégueule,...
Mardi 8 décembre 2015 À Noël, tout le monde pense à mettre sous le sapin le dernier gadget technologique à la mode ou la bonne et rassembleuse bouteille de vin. Et si on misait sur un spectacle ou un concert, comme ça, pour changer un peu ? Le PB s’est donc lancé dans...
Mercredi 19 août 2015 Jacques Audiard a décroché une Palme d’or avec un très bon film qui n’en avait pourtant pas le profil du parfait lauréat, même si cette histoire de guerrier tamoul cherchant à construire une famille en France et se retrouvant face à ses vieux démons...
Mardi 21 avril 2015 D’Antoine Barraud (Fr, 2h07) avec Bertrand Bonello, Jeanne Balibar, Géraldine Pailhas, Joana Preis…
Mardi 30 septembre 2014 De et avec Roschdy Zem (Fr, 1h44) avec Vincent Rottiers, Yolin François Gauvin, Marina Foïs…
Mardi 23 septembre 2014 En dépassant l’exercice du biopic poli, Bertrand Bonello dépeint un Saint Laurent en gosse paumé au centre d’une ruche en constante ébullition. Et s’intéresse uniquement aux difficultés qu’a eues le couturier à accepter son statut d’icône.
Mercredi 20 novembre 2013 De Nabil Ben Yadir (Fr, 2h) avec Tewfik Jallab, Olivier Gourmet, Charlotte Le Bon, Vincent Rottiers…
Jeudi 20 décembre 2012 De Gilles Bourdos (Fr, 1h51) avec Michel Bouquet, Vincent Rottiers, Christa Theret…
Lundi 12 mars 2012 On a déjà eu plusieurs fois l’occasion de dire tout le bien qu’on pense de Klami, premier LP en solo de Djazia Satour, revenue de l’expérience MIG pour (...)
Vendredi 6 janvier 2012 De son amour inconditionnel pour Rio Bravo à ses rencontres avec Hitchcock ou Hawks avant que Hollywood ne devienne un bunker fermé de l’intérieur, le (...)
Lundi 8 mars 2010 Sélection / … on aurait grand tort de lui claquer la porte au nez. Déjà, parce que c’est grossier, et ensuite, on se priverait de grands moments. La preuve par six. FC
Lundi 14 septembre 2009 JAZZ, FUNK & CIE. Attention, ambiance jazzy très contagieuse : à l’écoute de Système D, le premier album du guitariste et compositeur Riad Klai, on ne peut (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter