"Prof. Fall" : Diamant Brun

Bande Dessinée | Une BD, une expo, une dédicace et un concert : Ivan Brun fait des histoires sombres, mais les choses bien.

Vincent Raymond | Lundi 31 octobre 2016

Photo : © Ivan Brun


Cela faisait belle lurette qu'Ivan Brun n'avait pas donné signe de vie — ni de mort, l'un de ses thèmes de prédilection. Son dernier album de bandes dessinées paru, War Songs (Drugstore) datait tout de même de 2010. La peinture, son autre activité, l'avait-elle accaparé ? Avait-il délibérément cherché à fuir ses trop sombres sujets ? Peut-être avait-il tout simplement pris son temps pour mener à bien Prof. Fall, un imposant pavé lui valant de renouer avec l'éditeur lyonnais de ses débuts, Tanibis.

Brun c'est noir

Un retour aux sources aux allures de grand chambardement pour Brun. D'une part, il se confronte à un matériau préexistant, en l'occurrence un scénario de Tristan Perreton ; de l'autre, il manipule des mots et même du dialogue — une sacrée première pour lui qui privilégiait jusqu'alors la sécheresse du no comment, tolérant à la rigueur quelques dessins et logos dans ses bulles. Que les inconditionnels de l'illustrateur se rassurent : ses univers graphique et psychologique n'ont pas muté.

Plongée fuligineuse dans les tourments d'une âme dépressive, Prof. Fall suit la progressive descente aux enfers d'un employé lambda de la Sécu convaincu, depuis le 11-Septembre, qu'il verra un jour une femme se jeter du haut d'un immeuble. En fait, c'est par un homme fugacement croisé avant son suicide qu'il sera comme possédé. Il découvrira le sordide pedigree du défunt (mercenaire en Afrique, puis trafiquant de diamant et de chair humaine) et tentera d'infléchir ses méfaits…

À la frontière entre l'ultra-réalisme, le documentaire (que la séquence se déroule à Lyon ou au Mozambique, l'impression de vérité sourd de chaque page) et le fantastique à la Maupassant, Prof. Fall tient autant de la déchéance magnifique que de l'ascension ténébreuse, dont Brun rend par ses hachures méthodiques les plus infimes nuances. Une symphonie bistre et tragique sous dos toilé, que l'on peut même partiellement admirer un mois durant au Tasse-Livre, puisque l'illustrateur y expose quelques-unes de ses planches. Précipitez-vous-y !

Prof. Fall, de Ivan Brun & Tristan Perreton (Tanibis)

Vernissage de l'expo & signature
Au Tasse-Livre le vendredi 4 novembre à 18h30 + DJ set à 21h à La MéduZe

Exposition au Tasse-Livre jusqu'au 30 novembre


Ivan Brun et Tristan Perreton

Pour la BD "Prof. Fall"
Le Tasse-Livre 1 rue Vitet Lyon 1er
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Ivan Brun

Illustrations et planches originales de la BD Prof. Fall
Le Tasse-Livre 1 rue Vitet Lyon 1er
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter