Le festival Juste pour rire débarque à Lyon

​Cette fois c'est la bonne : Juste pour rire, le plus important festival d'humour au monde, largue ses amarres canadiennes le temps d'une halte lyonnaise moins intrusive qu'on ne l'aurait cru.

De loin, ça ressemble à un passage en force. Car quand le cirque Juste pour rire arrive en ville, il ne fait pas les choses à moitié : il s'associe non seulement à un puissant groupe de loisirs – Partouche, par l'entremise du casino Le Lyon Vert, où se déroulera la majorité de cette déclinaison rhodanienne – mais aussi à la Ville qui, pour cette première véritable édition (après moult tergiversations et un coup d'essai à la Comédie-Odéon l'an passé), lui a apporté un soutien financier significatif.

À entendre ses relais locaux, le producteur / directeur de café-théâtres (Le Boui Boui, Le Rideau Rouge et Le Palace, en Avignon) Stéphane Casez et le metteur en scène / éleveur de champions Jocelyn Flipo, c'est tout le contraire : une véritable collaboration, respectueuse de la longue tradition de Lyon en matière de mobilisation du diaphragme. On est tenté de les croire. Déjà parce que la plupart des boîtes à rires du coin sont associées à l'événement, notamment dans le cadre d'une carte blanche le 6 octobre – grand absent, l'Espace Gerson a préféré, fidèle à sa réputation de battant, mené à terme la cuvée 2015 de son festival maison. Mais aussi et surtout parce que sa programmation fait la part (très) belle aux locaux.

La piste aux étoiles

Évidemment, les protégés dudit Flipo – dont nous vous avons maintes fois vanté les talents – seront de la partie, de l'éternel ado Alex Ramirès au bellâtre foireux Gérémy Crédeville en passant par le papa attardé Yann Guillarme et l'ex-ingénieur sans origine fixe Karim Duval. Une précision pour les deux derniers : ils se produiront dans le cadre d'un tremplin "hosté" par Raphaël Mezrahi et auquel prendront aussi part deux autres de nos chouchous, le violoniste "outé" Jefferey Jordan et le jeune stand-upper grenoblois (intrus !) Nicolas Meyrieux. Terminons cette séquence "Notre région a du talent" avec un mot sur le Stéphanois qui en a dans le coffre Jibé, qui aura l'honneur d'ouvrir les festivités – peut-être une conséquence de son passage à La France a un incroyable talent dont l'un des jurés, Gilbert Rozon, n'est autre que le fondateur de Juste pour rire.

Passés ces coups de cœur chauvins, il ne faudra pas manquer la délocalisation de l'Inglorious Comedy Club de l'électrisant Vérino – qui recevra pour l'occasion Bérengère Krief et Kyan Khojandi –, la nouvelle introspection grinçante d'Aymeric Lompret et la reprise du one-woman-show perécien d'Antonia de Rendinger. Quant au quota bizarreries, il sera assuré par la maîtresse de maternelle passée à la fantaisie trash Élodie Poux, le toon de chair et de sang Max Bird et Mathias Pradenas, auteur d'une intrigante comédie musicale en solitaire.

Bref, à l'exception des Franglaises, dont les navrantes francisations de tubes internationaux auraient plus leur place dans une pastille du Grand Journal que sur une scène de la taille de la Bourse du Travail, pas de faute de goût en perspective.

Juste pour Lyon
Du lundi 28 septembre au mercredi 7 octobre

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 8 septembre 2015 Deux festivals, de nouvelles pièces d'auteurs chéris, le retour d'un illustre représentant de la trop lointaine école anglo-saxonne... La saison café-théâtre démarre plutôt fort.

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X