Un Kiefer remis d'aplomb

Anselm Kiefer

Couvent de la Tourette

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Art Contemporain / C’est rien moins qu’un événement artistique majeur au Couvent de la Tourette qui accueille l’artiste contemporain Anselm Kiefer. L’architecture du Corbusier donne paradoxalement à Kiefer un peu de légèreté...

L’écraseur écrasé… Ainsi pourrait-on résumer de manière, on l’espère drolatique (façon cartoon), l’exposition du célèbre artiste d’origine allemande Anselm Kiefer, au Couvent de la Tourette. Car, si l’on aime (parfois, souvent) les œuvres de Kiefer, force est de constater aussi leur caractère écrasant : par leurs dimensions, par leur poids (Kiefer utilise beaucoup le plomb dans ses sculptures et ses peintures), par leurs connotations historiques tragiques, par leurs références culturelles innombrables… À la Tourette, Kiefer est lui-même écrasé par un autre poids lourd artistique : Le Corbusier et son architecture de lumière et de béton brut. Du coup, dans ces espaces si marqués par la signature radicale de l’architecte, même les œuvres les plus monumentales de Kiefer trouvent ici un certain équilibre, presque une… discrétion ! Dans l’église du couvent par exemple, la Résurrection de Kiefer (pièce produite pour l’exposition), ces immenses fleurs de béton courbant l’échine au milieu de gravats, ressemblerait quasiment à une sculpture de Giacometti.

Saint Anselm

Autres exemples : les saintes acéphales et blanches de Kiefer flottent ou presque sur les terrasses extérieures du couvent. Ou c’est encore un tableau de plus de cinq mètres de long (Pourquoi y a-t-il quelques chose plutôt que rien ?, 2010-2016) qui vient s’inscrire parfaitement dans le cadre du réfectoire, avec son gros livre de plomb accroché à la surface de la toile, recelant, aux dires de l’artiste, un objet secret et invisible, même aux rayons X.

Le Frère Marc Chauveau, commissaire de l’exposition, a sélectionné parmi l’œuvre immense de Kiefer, des dizaines d’œuvres dont les références sont surtout bibliques et religieuses. Et en invitant Kiefer, âgé aujourd’hui de 74 ans, à la Tourette, c’est aussi une boucle biographique qui est bouclée : Kiefer en 1966, à 21 ans, avait séjourné plusieurs jours au couvent (le catalogue reprend les pages du journal de Kiefer écrites lors de ce séjour). Cette exposition marque donc à l’encre de plomb une page de l’histoire de l’art, et, surtout, nous fait découvrir un Kiefer plus léger. Ici bas, tout est relatif.

Anselm Kiefer
Au Couvent de la Tourette à Eveux jusqu’au 22 décembre

Rencontre avec le frère Marc Chauveau
À la librairie Michel Descours le ​jeudi 17 octobre

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Jeudi 26 ao?t 2021 Une rando, une balade en bateau, des châteaux (oui les autres châteaux de la Loire !), des points de vue à couper le souffle, faune et flore sauvages et même une plage. À une heure de Lyon, cap sur les gorges de la Loire pour une journée...
Mardi 17 décembre 2019 Il y a un prétexte – les 150 ans de sa naissance – mais sans doute n’en est-il pas besoin pour célébrer au travers de trois expositions l’apport de l’architecte Tony Garnier à la ville de Lyon, dans trois lieux différents. Balade.
Mardi 15 novembre 2016 Gilbert Amy a 80 ans. Compositeur, pédagogue, chef d’orchestre, ancien directeur du CNSMD de Lyon, il est célébré un peu partout en France et l’on redécouvre avec son œuvre tout un pan de la musique contemporaine, un univers expressif, complexe,...
Mercredi 6 juillet 2016 Religion et modernité ne sont pas incompatibles. Les Frères Dominicains en ont apporté la preuve en demandant à un architecte renommé de construire le couvent de la Tourette : Le Corbusier. Grâce à lui, le moderne a renoué avec le sacré.
Mardi 7 juillet 2015 Avant que la région n'en compte douze, zoom sur les lieux les plus emblématiques de chacun des huit départements de Rhône-Alpes, qu’ils soient inscrits ou classés aux monuments historiques. À voir et à revoir.
Mardi 7 avril 2015 Juste à côte de l’Arbresle, entre Lyon et Roanne, Le Corbusier a implanté, en 1960 et à la demande directe des Frères dominicains, un couvent dédié à la prière mais aussi à la recherche. Toujours utilisé par une poignée d’entre eux, ce temple de...
Mardi 29 avril 2014 À une heure de Lyon se trouve l’ensemble le plus vaste jamais imaginé par Le Corbusier... qui mourut trois mois après la pose de la première de pierre de l’unité d’habitation. Bienvenue à Firminy ! Nadja Pobel
Mercredi 16 octobre 2013 Qu'un frère dominicain (Marc Chauveau, responsable des expositions au Couvent de la Tourette) ressuscite un couple d'artistes contemporains, on ne verra (...)
Jeudi 5 juillet 2012 C’est le plus grand ensemble réalisé par Le Corbusier visible en France : une unité d’habitation, un stade, une maison de la culture et une église étonannte (...)
Jeudi 5 juillet 2012 Descendre à la gare de l’Arbresle et poursuivre à pied durant une bonne demi-heure au milieu des vallons des Côteaux du lyonnais. C’est dans ce coin de (...)
Jeudi 5 juillet 2012 À Lyon ou aux portes de la ville, cinq sites majeurs de l'architecture moderne, regroupés sous la mention Utopies réalisées, s'offrent au visiteur curieux. En route pour une découverte estivale des quartiers des États-Unis, des Gratte-ciel, des...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter