Insomniaque - Semaine du 5 au 11 juin

MUSIQUES | Les 3 RDV nocturnes à ne pas manquer. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Jeudi 30 mai 2013

07.06 Club Passion 3
Quel est le point commun entre Two Doors Cinema Club, Yan Wagner, Hot Chip et Fauve ? Ils ont, à l'instar de bien d'autres mètres-étalons de la pop des années 2000, été révélés par les compilations du très fureteur (et très branché) label Kitsuné. C'est aussi le cas de Synapson, la tête d'affiche de la prochaine soirée que donnera la collectif Touche Française au Platinium. Autant dire que, dans un futur proche, vous risquez de pas mal entendre parler de la deep house distinguée et romantique de ce duo parisien.

07.06 I'm Kevin Saunderson
Nous en avons rêvé, le DV1 l'a fait : après Juan Atkins, Kenny Larkin et Stacey Pullen, c'est au tour d'un quatrième mythe fondateur de la techno made in Detroit, en la personne de Kevin Saunderson, bientôt cinquante piges au compteur, dont la moitié à produire des tracks indépassables (en tête Big Fun et Good Life, qui a inspiré au Grenoblois The Hacker le nom de son label...), d'honorer de sa présence le club de la rue Roger Violi. Plus que Derrick May, Carl Craig et Jeff Mills, et les propriétaires des lieux pourront mourir heureux. Et nous avec.

08.06 Ed'n Legs Special
Mano Le Tough
n'est pas le cousin gitan et fan de hardcore new-yorkais de Manu Le Malin – si vous avez vent de l'existence d'un tel specimen, prière de nous le faire savoir. Mano Le Tough, Niall Mannion de son nom de baptême, est un Irlandais à la bonne dégaine de marin pêcheur, installé à Berlin, et qui produit une house singulièrement mélancolique et organique – Changing Days, son premier album pour le très en vue label Permanent Vacation, est beau à en taper sur des bambous. Cette semaine, il est surtout l'invité d'Ed'n Legs à La Plateforme.


Club passion 3

Synapson + Sato & Isolat
Le Platinium 10 rue Mulet Lyon 1er
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


I'm Kevin Saunderson

+ Thoams Villard + Cédric Eteocle
DV1 6 rue Violi Lyon 1er
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Insomniaque

MUSIQUES | Trois plans pour vos nuits blanches.

Sébastien Broquet | Mardi 18 octobre 2016

Insomniaque

22>10>16 NINKASI KAO EZ! #43 Amateurs de bass music, cette soirée va vous combler : c'est un best of du label Château Bruyant qui est ici convié, avec celui qui est sans doute le meilleur représentant du dubstep dans nos contrées, Niveau Zéro, accompagné d'un duo calorifère sur scène (Tambour Battant), d'un DJ passionnant repéré par Gilles Peterson (Nikitch) et enfin de The Unik : clairement pas une nuit pour âmes sensibles, mais les adeptes de breaks tropicalisés et de basses massives vont se caler sur le beat. Heavy. 22>10>16 LE PETIT SALON KEVIN SAUNDERSON Voici venir le quota de légende techno hebdomadaire dans la ville : et pour le coup, c'est rien moins que l'un des trois fondateurs du genre à Détroit, Kevin Saunderson, qui fait une halte au Petit Salon... On lui doit ce qui est devenu un mouvement de masse, mais aussi quelques hits absolus continuant de réveiller n'importe quel dan

Continuer à lire

Les soirées du 30 septembre au 6 octobre

MUSIQUES | 03.10 Encore Tel Van Pelt, le chasseur qui voulait faire de Robin Williams une descente de lit dans Jumanji (chacun ses classiques), le collectif (...)

Benjamin Mialot | Mercredi 30 septembre 2015

Les soirées du 30 septembre au 6 octobre

03.10 Encore Tel Van Pelt, le chasseur qui voulait faire de Robin Williams une descente de lit dans Jumanji (chacun ses classiques), le collectif Encore n'aura visiblement de répit que le jour où il aura accroché à son tableau de chasse toutes les figures historiques de la techno. Cette semaine, c'est ainsi au tour de Kevin Saunderson de voir sa tête placardée au-dessus de la cheminée, en l'occurrence celle du Petit Salon, en sa qualité d'originator, à égalité avec Juan Atkins et Derrick May, du "nouveau son pour danser de Detroit" – il paraît qu'on utilise trop d'anglicismes, alors voilà, enjoy (oups).

Continuer à lire

La rentrée musique côté électro

MUSIQUES | Pour faire un point complet sur l'actu des dancefloors, il nous aurait fallu bloquer un bon tiers de ce dossier de rentrée. À vous, donc, de le compléter via vos canaux habituels. De toute façon, c'est bien simple : il y aura cette saison encore plein de trucs bien, partout, tout le temps.

Benjamin Mialot | Mardi 22 septembre 2015

La rentrée musique côté électro

On prend quasiment les mêmes et on recommence. Avec la dissolution de Haste, une place s'est libérée au Transbordeur. Good news, ce sont les sapeurs techno de CLFT qui la récupèrent. Une fois par trimestre, ils présenteront deux artistes de leur très pointu et très offensif roster ; démarrage le 9 octobre avec les Britanniques Lee Holman et Biny, passage à la vitesse supérieure le 11 décembre avec deux autres British, Fundamental Interaction et l'ami de longue date Ben Gibson. Leurs âmes sœurs de Papa Maman, non contentes de renforcer leur présence à La Plateforme (voir page 19), continuent pour leur part d'essaimer dans la ville – après un premier essai au Petit Salon, leurs prochaines "MTR", le 2 octobre au Sucre et le 9 au Kao, permettront de constater que le genre est parfois plus spartiate et viscéral ailleurs qu'à Berlin et Londres avec l'Ukrainien Stanislav Tolkachev, le Finlandais Samuli Kemppi et l'Espagnol Oscar Mulero. Quant à leurs colocataires de l'Atelier Sumo (le QG

Continuer à lire

Nuits Sonores 2015 – La programmation de nuit

MUSIQUES | Ouvert sur le monde et recentré sur la musique électronique. Tel s'annonçait Nuits Sonores 2015 à la découverte de sa programmation de jour. Tel s'affirme le festival à l'heure de dévoiler son pendant nocturne. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mercredi 11 février 2015

Nuits Sonores 2015 – La programmation de nuit

C'est quoi, être rock en 2015 ? Les lecteurs de Rock & Folk ont sans doute leur (fausse) idée sur la question. Les autres, nous sommes au regret de vous le confirmer, ne trouveront pas la réponse à Nuits Sonores cette année – à moins que le "concert spécial", pour l'instant tenu secret, ne vienne nous contredire. Grande absente de la programmation de jour, la musique électrique ne constitue en effet que la portion congrue de son homologue nocturne, bien que l'on se réjouisse des venues du polarisant Jessica93 (de ce côté-ci de l'écran, on adore sa noise pour périphérique), des intransigeants et déjantés Future of the Left, des industrieux industriels de The Soft Moon ou des Saints, a.k.a. les Ramones du pays des kangourous, à l'affiche du Circuit. Circuit d'ailleurs encore en cours de montage mais qui, outre son habituel cortège d'activistes locaux (Flore, Manoo, Kosme...), promet d'ores et déjà pas mal de dilem

Continuer à lire