Chaâbi de lumière

Evénement / L’édition 2010 d’On dirait le Sud, le traditionnel double concert gratuit permettant au Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas de conclure sa saison en grandes pompes, se consacre cette année aux expressions contemporaines du Chaâbi. Un terme signifiant “populaire“ en arabe, et connu à travers deux déclinaisons, algéroise et marocaine. Kamel El Harrachi viendra défendre son pendant algérois, dont l’expression à l’aide d’instruments traditionnels et les textes aux assises revendicatrices assimile ce genre musical au blues. Marchant dans les pas de son plébiscité paternel Dahmane (notamment auteur du Ya Rayah popularisé par Rachid Taha), Kamel El Harrachi s’affranchit de cette envahissante tutelle à travers des compositions et des interprétations à la sensibilité précieuse. De son côté, la voluptueuse Natacha Atlas définit sa musique intensément métissée comme du Chaâbi moderne – les esthètes les plus pointilleux y trouveront sûrement à redire, les nombreux fans de la rose pop du Caire n’en auront cure. Depuis son émancipation du groupe Transglobal Underground, miss Atlas a maintes fois prouvé son talent à mixer sonorités orientales et occidentales, le sommet ayant été atteint avec l’album Halim (1997), dont les titres ont aussi bien illustré les amours coréennes contrariées de Locataires, les courses interlopes de GTA 4, que les tribulations néocoloniales de Sex & The City 2 – il serait cependant dommage de lui tenir rigueur de ce dernier exemple et de rater une performance qui ne manquera pas de réchauffer encore plus le climat étouffant de notre cité.
FCOn dirait le sud
Lundi 12 et mardi 13 juillet à 22h, devant le Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 6 septembre 2023 C’est littéralement un boulevard qui s’offre au cinéma hexagonal en cette rentrée. Stimulé par un été idyllique dans les salles, renforcé par les très bons débuts de la Palme d’Or "Anatomie d’une chute" et sans doute favorisé par la grève affectant...
Lundi 24 avril 2023 Le secteur culturel grenoblois s’empare, depuis peu mais à bras-le-corps, du sujet épineux de la transition écologique. Mobilité des publics, avion ou pas avion pour les tournées des artistes, viande ou pas viande au catering, bières locales ou pas...
Lundi 13 février 2023 Dans la catégorie humoriste nonchalant, on demande le pas encore trentenaire Paul Mirabel, drôle de Zèbre (c’est le nom de son spectacle) qui cartonne depuis (...)
Lundi 16 janvier 2023 Trois soirées électro à Grenoble pour faire bouger tes nuits : Ed Isar le 24 janvier à la Bobine, Umwelt le 27 janvier à l'Ampérage et une Semantica Records night le 28 janvier à la Belle Électrique.

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X