Le festival Jour & Nuit se fait jour

The Hacker + Benedikt Frey + Massimiliano Pagliara

Esplanade du Musée de Grenoble

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Festival étendard de l’association Mixlab (en charge de la Belle électrique) et temps fort incontournable de la rentrée, Jour & Nuit fête cette année sa cinquième édition ; et profite de l’occasion pour revoir (partiellement) sa formule. Qu’est-ce qui change ? Qu’est-ce qui ne change pas ? Pourquoi ne faut-il pas rater le DJ-set d’Helena Hauff ? Réponses ci-dessous.

Lancé trois ans avant l’ouverture de la Belle électrique afin de donner un premier aperçu des esthétiques que défendrait la salle, le festival Jour & Nuit était forcément amené à évoluer une fois cette dernière inaugurée. Après une édition transitoire l’an passé, c’est désormais chose faite.

à lire aussi : Helena Hauff, projet chaos au festival Jour & Nuit

Premier changement de taille, le retour du déroulement du festival dans des lieux insolites, rarement exploités dans un cadre festif. Deuxième évolution majeure, la désormais quasi-gratuité du festival : seule les Nuits restent ainsi payantes (avec un tarif revu à la baisse, oscillant entre 5, 10 et 12 euros), tout le reste passant désormais en accès libre.

Dernière modification enfin, le "rééquilibrage" entre les versants Jour et Nuit du festival. Alors que les Nuits se taillaient auparavant la part du lion, avec des jauges gigantesques et des line-ups démesurés qui focalisaient une bonne partie de l’attention du public, elles prennent cette année une tournure nettement plus intimiste, avec des capacités d’accueil ne dépassant pas 250 personnes. D’ampleur plus modeste (une ou deux têtes d’affiche au maximum), leur programmation a été confiée à des associations locales (Micropop Records, JDLM & Icône, Sound Disciples), Mixlab se limitant au rôle de coproducteur.

à lire aussi : La Belle électrique, « une salle de 2015 »

L’heure du choix

Niveau programmation en revanche, pas d’évolution majeure dans les esthétiques défendues par le festival avec, dans les grandes lignes, un versant plutôt orienté techno/house et un autre plus soul/funk/hip-hop. Pour les amateurs de musiques électroniques, tout commencera ainsi en plein air en fin d’après-midi à l’esplanade du Musée de Grenoble avec un plateau italo/électro le vendredi (qui accueillera notamment The Hacker pour un set 100% italo-disco attendu avec impatience) et un autre plus axé électro-pop/house le samedi, avec trois artistes signés sur le label Hivern Discs de l’Espagnol John Talabot.

La nuit venue, direction le club "caché" du Palais des sports le vendredi (pour la soirée Micropop Records avec Helena Hauff) et les hauteurs de la cafétéria du Rabot le lendemain, pour la soirée Icône x Je Déteste la Musique (attention, la jauge est de 100 places !).

Quand à ceux qui préfèrent les DJ-sets funk, groove & vintage, qu'ils se préparent à un véritable marathon qui commencera le samedi à 19h dans la chapelle du Musée dauphinois (avec Up Tight et De Guy), se poursuivra dès 23h au club du Palais des sports avec les pointures DJ Cam, Ollie Teeba (The Herbaliser) et les Sound Disciples, et se terminera le lendemain sur le parvis de la Belle électrique avec l’Electric Sunday.

à lire aussi : PB d'or 2015 : musique et soirées

Un dimanche au soleil

On le dit et on le répète chaque année, s’il y a bien un moment du festival à ne manquer sous aucun prétexte, c’est assurément cet Electric Sunday, sorte de gigantesque block party ensoleillée (si la météo le permet) où se croisent en toute convivialité fêtards de la veille aux yeux mi-clos, jeunes parents avec enfants et simples badauds en vadrouille.

Au programme, d’excellents DJs enchaînant tout l’après-midi diverses perles hip-hop, latin funk, rare groove et psyché rock (Boca 45 et DJ Suspect), des stands de restauration de premier choix et des animations pour les plus jeunes (Boom Boom Far West, de 2 à 6 ans), mais pas seulement (vide-dressing géant, atelier de customisation Pimp Your Ride - vélos, trottinettes, patins, poussettes…).

Enfin, parce qu’il n’y a pas que les DJs dans la vie, mentionnons aussi deux nouveautés non dansantes qui feront leur apparition cette année. Le vendredi après-midi se déroulera au Musée de Grenoble une série de conférences et d’ateliers tout public intitulée "Culture <> Future" et dédiée au thème de l’entreprenariat culturel en tant que facteur d’innovation. Le lendemain dès 15h, aux alentours de la Bastille et du quartier Saint-Laurent, place aux arts numériques, avec un alléchant parcours qui réunira les installations sonores et lumineuses de cinq artistes et collectifs distincts dans cinq lieux différents.

Festival Jour & Nuit
À Grenoble (divers lieux) du vendredi 9 au dimanche 11 septembre

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 27 janvier 2021 Les deux entités le confirment : en fin d’année dernière et ce mois-ci, de nouvelles réunions de travail ont eu lieu entre la Ville de Grenoble et l’association MixLab pour dessiner l’avenir de la Belle Électrique.
Mardi 15 décembre 2020 Pas de surprise au conseil municipal de Grenoble : malgré une opposition unanime pour la dénoncer, la délibération qui déclare infructueuse la procédure de renouvellement de la concession de service public de la Belle Électrique a été votée mardi 14...
Vendredi 11 décembre 2020 Vendredi 11 décembre, l’association gestionnaire de la salle a pu obtenir des éclaircissements de la Ville de Grenoble quant à l’avenir de son activité à court terme. C’est un peu apaisée qu’elle va suivre la réunion du conseil municipal lundi 14,...
Jeudi 10 décembre 2020 Un rendez-vous crucial doit avoir lieu vendredi pour l’association MixLab : l’actuel gestionnaire de la Belle Électrique attend des explications sur l’intention de la Ville de confier les commandes de l’établissement à une Société...
Mardi 3 septembre 2019 On fait un point sur la huitième édition du festival organisé par la Belle électrique du jeudi 5 au samedi 7 septembre.
Mardi 6 janvier 2015 Enfin ! Après plus de vingt ans d’attente, la Belle électrique, salle dédiée aux musiques amplifiées, va ouvrir ses portes à Grenoble, quartier Bouchayer-Viallet. On l’a visitée, on a rencontré l’équipe aux commandes, on a analysé sa prog ; tout ça...
Vendredi 26 septembre 2014 La mairie et l’asso MixLab viennent de donner la date d'ouverture de la nouvelle salle dédiée aux musiques amplifiées. À noter que les noms des premiers artistes programmés ont aussi été dévoilés, avec Moriarty ou encore UB40 !
Jeudi 3 juillet 2014 Alors que la Belle électrique, nouvelle salle à Grenoble dédiée aux musiques amplifiées, devrait être inaugurée à la fin de l’automne / début de l’hiver, MixLab, l’asso aux commandes, vient de dévoiler la prog de la troisième édition de son festival...
Mardi 1 avril 2014 MixLab, asso qui va gérer la Belle électrique (la salle dédiée aux musiques amplifiées prévue pour septembre), propose vendredi à la Casemate une soirée atypique. Artistes et amateurs projetteront des créations visuelles mêlant images de synthèse,...
Dimanche 5 janvier 2014 On a rencontré différentes associations qui animent les nuits grenobloises. Avec, à chaque fois, le même jeu de trois questions. Propos recueillis par Damien Grimbert et Aurélien Martinez
Lundi 3 juin 2013 En septembre dernier, l’association MixLab, qui sera aux commandes de La Belle électrique au printemps 2014 (la nouvelle salle de concert à Grenoble), organisait la première véritable édition de son festival Jour & Nuit, dans plusieurs lieux de la...
Lundi 13 mai 2013 Le mois dernier, la préfecture de l’Isère a tranché : l’Ampérage doit dorénavant fermer ses portes à une heure du matin (contre cinq heures auparavant). Une décision que déplore l’équipe dirigeante, qui veut que le lieu reste une salle de diffusion...
Jeudi 10 janvier 2013 Enfin ! La nouvelle salle tant attendue dédiée aux musiques amplifiées, et située quartier Bouchayer-Viallet (ouest grenoblois), a un nom, qui a été dévoilé ce (...)
Lundi 17 septembre 2012 Le Stade des Alpes, l’École d’art, le Muséum d’histoire naturelle, le quartier Bouchayer-Viallet, le Musée Dauphinois... Ce week-end, l’association MixLab investit la ville pour un grand festival axé électro, pop-rock et hip-hop, préfiguration de ce...
Vendredi 15 juin 2012 L’association MixLab, gestionnaire de la future salle de concert dédiée aux musiques amplifiées prévue pour l’automne 2013 quartier Bouchayer-Viallet, organisera en septembre prochain la deuxième édition de son festival "Jour & Nuit". L’un des...
Lundi 19 septembre 2011 Soirée incontournable de la rentrée organisée par l’association Mixlab en partenariat avec la Régie2c, Jour & Nuit accueillera ce samedi sur le site de La (...)
Lundi 3 mai 2010 Officiellement désignée comme gestionnaire de la salle dédiée aux Musiques Actuelles encore sur plans, Mixlab peaufine ses premières sorties publiques. Plusieurs concerts cochés dans le planning et quelques tours de pistes qui semblent de bon...
Lundi 30 juin 2008 La nouvelle est tombée mardi 24 juin : la ville de Grenoble ouvre des négociations avec MixLab sur le projet de Salle de Musiques Actuelles. Et le sort du deuxième au classement établi par la commission de l’appel d’offre, la fédération PMI (Pôle...
Vendredi 13 juin 2008 Eliane Baracetti, adjointe à la Culture à la Mairie de Grenoble, répond à nos questions concernant la future Salle des Musiques Actuelles. Propos recueillis par SD

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X