Spiritualité charnelle

L'Art des castrats

Chapelle de la Trinité

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Dans l’univers étonnant des contre-ténors, Max Emanuel Cencic et Philippe Jaroussky tiennent tous deux le haut de l’affiche et restent indéboulonnables. Que le Festival de Musique Baroque de Lyon invite l’un ou l’autre et la salle déborde. Pris d'un engouement total depuis quelques années pour ces voix célestes, le public se retrouve en transe comme à la grande époque des Castrats. Rien n’a bougé, sa fascination reste la même. D'autant qu'à chaque génération de contre-ténor correspond un style bien particulier. On se souvient de l’époque Alfred Deller et de la découverte pour beaucoup de cette voix improbable. On reste ému par le timbre d’un James Bowman, de ces pionniers qui ont su faire redécouvrir tout un répertoire. Max Emanuel Cencic est lui d’une génération de contre-ténors touche-à-tout, baroqueux mais pas que. Comme son compère Jaroussky, ce virtuose décline son art dans tous les styles, loin des sentiers rebattus, passant allègrement des musiques du monde aux univers les plus contemporains. Pour la Chapelle de la Trinité, il a construit une programmation purement baroque autour de Venise. Vivaldi, Gasparini, Albinoni… c’est dans ce répertoire que le contre-ténor excelle spontanément, avec sa technique hors pair, son intelligence musicale, son timbre d’une excessive douceur... Pour cette soirée d’exception, il sera accompagné par le tout jeune ensemble Il Pomo D’Oro, dirigé par Riccardo Minasi.

Pascale Clavel

L'Art des castrats
Dans le cadre du 30e Festival de musique baroque de Lyon
à la Chapelle de la Trinité, mardi 12 février

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Jeudi 13 septembre 2012 Le Festival de Musique Baroque fête ses trente ans, Piano à Lyon convoque pour nous les plus grands pianistes de la planète, le conservatoire (CNSMD) (...)
Jeudi 15 septembre 2011 Petite balade dans trois lieux où la musique classique bouillonne, où l’innovation est un credo, où l’exigence artistique semble totale. Passez par (...)
Vendredi 4 février 2011 Classique / Au Festival de musique baroque de Lyon, on nous annonce une tempête d’amour et une Patricia Petitbon en très grande forme vocale. Le (...)
Jeudi 2 décembre 2010 Classique / Vivaldi prétendait qu’il composait plus vite qu’un copiste ne pu copier. Des concertos, il en a écrit plus de 470, d’inégale qualité musicale ; (...)
Jeudi 17 septembre 2009 Éric Desnoues creuse son sillon avec malice. Le directeur du Festival de musique baroque de Lyon joue à nous surprendre encore et encore. On l’attend sur (...)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X