Médaille d'argent

Kiss & cry

Célestins, théâtre de Lyon

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Jusqu’à présent, l'expression "kiss and cry" désignait ce box où les patineurs sur glace (au hasard les inoubliables Oksana Gritschuk et Evgueni Platov) attendent fébrilement leurs notes, entourés de leur coach engoncée dans un manteau de fourrure. Désormais, elle est aussi le titre d’un spectacle, virtuose d’un point de vue technique, plus fade dans son propos.

Les Belges Jaco von Dormael (réalisateur de Toto le héros) et Michèle Anne de Mey, chorégraphe, se sont associés pour une pièce dite de nanodanse. Sur le plateau règne un bazar bien ordonné de décors miniatures et de caméras à bras articulés, ainsi qu’une dizaine de techniciens/manipulateurs, tous au service de doigts devenus marionnettes. Ceux d'un homme et ceux d'une femme, dont les mouvements sont filmés et retransmis sur un écran géant en fond de scène. C’est là l’extrême réussite de ce spectacle pas comme les autres : une toute petite partie du corps y figure des personnages crédibles, la simplicité de ce dispositif s’alliant alors à la complexité matérielle pour créer de magnifiques fondus enchaînés entre le très petit (comme des maisons miniatures que l’on dirait sorties de toiles d'Edward Hopper) et le très grand (l’homme). Tout est parfaitement réalisé et inventif, de l'inondation d'une salle de bain pour signifier la tristesse à un train électrique muni de micro-caméras embarquées.

Néanmoins le fond fait défaut. Les amours échouées de Giselle, «qui a mis ses rêves sur une étagère», son premier coup de foudre de treize secondes, sa nostalgie et sa mémoire qui fuit, sont de délicats sujets mais, coincés dans une rhétorique surannée à la Caro et Jeunet ou Philippe Delerm, ils manquent d’aspérité et de surprise, rendant parfois un peu vain l'ensemble du dispositif.

Nadja Pobel

Kiss & Cry
Aux Célestins, jusqu’au jeudi 6 février

à lire aussi

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 26 avril 2024 L'un des meilleurs spectacles de stand-up du moment s'appelle "La Formidable ascension sociale temporaire de G. Verstraeten". Un titre à rallonge signé Guillermo Guiz, enfant d'un milieu populaire qui livre une réflexion acide sur sa condition...
Mardi 28 mars 2023 Un nom douillet, une verve grivoise, crue, parfois joliment obscène : Doully — celle qui surnomme son public « ses p’tits culs » — passe deux fois en région ce mois-ci, nous voici ravis.
Lundi 10 octobre 2022 Le spectacle vivant est un des rares moment où l’on ne fait qu’une chose à la fois. Pour le public, du moins... Car Les Rois Vagabonds, eux, jonglent entre les disciplines durant plus d'une heure. Leur "Concerto pour deux clowns" est joué au Grand...
Lundi 5 septembre 2022 Impossible d’attaquer la saison 2022-23 sans regarder dans le rétroviseur de la saison précédente qui a permis de constater que les spectateurs ne sont pas tous revenus dans les salles et encore moins démultipliés face à l’offre exponentielle. De...
Mardi 26 avril 2022 Sur les planches ou au cinéma (Au poste, Problemos…), Marc Fraize est un artisan. Auteur, acteur, humoriste, clown tendre et jubilatoire, il porte le rire loin des standards et  de l’enchaînement de blagues surfant sur l’actualité. Son...
Mardi 12 avril 2022 Non labellisé Scènes Découvertes, mais enfin aidé par la Ville, le Théâtre de l’Uchronie, au cœur de la Guill’, défend depuis 2014 des récits imaginaires et oniriques. Les pieds beaucoup plus sur terre que satellisés.
Mardi 29 mars 2022 Dans un spectacle dérangeant et éblouissant, Alice Laloy renverse les codes du roman de Pinocchio et s’attache au moment de sa transformation. Un des grands spectacles du dernier Festival d’Avignon ; de surcroît accessible aux enfants.
Mardi 15 mars 2022 Après son premier one-man-show dans lequel le prince des potins, Tristan Lopin, nous comptait ses déboires amoureux, l’humoriste revient avec un seul en scène brut, décapant et authentique, le 1er avril, à la Bourse du Travail.
Mardi 15 mars 2022 Pas simple de restituer Pialat au théâtre tant il a éclaboussé le cinéma de son génie à diriger les acteurs. Dans ce spectacle énamouré adossé à À nos amours, Laurent Ziserman parvient à saisir l’infinie justesse qui émanait des films du...
Mardi 1 mars 2022 Avant de présenter Un Sacre aux Célestins en mai, Lorraine de Sagazan propose au Point du Jour une plus petite forme, La Vie invisible, conçue avec le même auteur Guillaume Poix. Où il est question de la perception d’une pièce par un malvoyant....

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X