Le 6e Continent dans une impasse

Politique Culturelle / Confrontée aux baisses de subventions, l'équipe de 6e Continent menée par son emblématique directeur Mohamed Sidrine tente de trouver des solutions. La mairie est à l'écoute, mais souhaite un projet revu et corrigé.  

C'est un lieu emblématique et fondamental pour la culture comme pour la diversité, dans le 7e arrondissement de Lyon, qui est actif depuis 2004 dans des locaux ayant autrefois hébergé le mythique collectif Frigo. C'est encore un festival depuis bientôt 19 ans et une première édition au Pez Ner à Villeurbanne, maintenant installé du côté de Gerland, depuis 2002. Mais l'association 6e Continent est aujourd'hui dans une impasse.

à lire aussi : Du mouvement pour les salles de spectacles

Les comptes sont au plus bas : le budget de l'association autofinancée à 80% est dans le rouge, depuis que la Région mais aussi l'État se sont désengagés. Comme nous l'expliquions ici, la Région a retiré ses 15 000€ annuels, subvention versée pour le fonctionnement de la salle. Et a diminué son apport au festival de 5000€, accordant désormais 10 000€ à l'événement qui se tiendra du 1er au 3 juin, où sont d'ores et déjà programmés Imhotep (IAM), Kanka, DJ Click et Les Ramoneurs de Menhirs. Le cabinet de M. Wauquiez a bien envoyé un email le 9 février dernier à M. Sidrine pour promettre un prochain rendez-vous, mais sans lui indiquer de date pour l'instant.

L'État de son côté a ôté les 30 000€ qui étaient versés à moitié pour le festival et à moitié pour la salle dans le cadre du projet "politique de la ville". Mais le quartier de la Guillotière ne fait plus partie de ce dispositif, entraînant le retrait automatique de la subvention accordée à l'association 6e Continent.

à lire aussi : Georges Képénékian : "On a besoin de donner une place à d’autres formes de musique"

Du côté de la mairie centrale, Georges Képénékian est conscient du problème : « M. Sidrine m'a fait savoir qu'il avait des difficultés. On a déjà tiré 6e Continent deux fois d'affaire. Il y a deux choses : la salle et le festival. Ce lieu est très important, Myriam Picot et Romain Blachier sont très attentifs au rôle d'agitateur culturel, dans le bon sens du terme, qu'il permet. Après, il y a le festival : il y a deux ans ils ont bu le bouillon à cause de pluies diluviennes... Là, la Région et l'État se sont retirés. Je n'avais pas prévu ça. Le tiroir caisse, il est malade. Et jusqu'à quel point on va compenser en permanence quand l'État et la Région se désengagent, est-ce que la ville doit systématiquement compenser ? On ne va pas y arriver. Il y en a d'autres que 6e Continent. C'est un sujet important qui va nécessiter de repenser le dispositif d'aide des salles et des festivals. »

La Ville veut un projet repensé

Rebaï Mehentel, président de l'association 6e Continent, a rencontré le 17 février M. Képénékian, sans son directeur Mohamed Sidrine. Le premier adjoint souhaite « qu'un fonctionnement différent et un projet différent » soient initiés avant de s'engager sur la suite, même si la subvention municipale a été reconduite en janvier dernier. Ce projet différent pourrait-il être mené sans son directeur emblématique ? Mohamed Sidrine nous répond : « Et confier le lieu à qui ? Il faudrait trouver quelqu'un qui accepte de reprendre une salle avec 50 000€ de dettes. Je l'ai porté pendant 17 ans, y passant 70h par semaine... Le festival m'intéresse, la salle encore plus : c'est là où l'on peut développer des projets à l'année. » Mais M. Sidrine, lucide et conscient des difficultés d'un lieu qu'il porte à bout de bras depuis le début, ne s'accrochera pas coûte que coûte à sa direction.

Romain Blachier, adjoint à la culture du 7e, indique « qu'il n'y a pas de démarche de notre côté pour pousser Mohamed Sidrine vers la sortie. Mais on veut que le festival et le lieu évoluent. » Dans les couloirs de la mairie, certains regrettent ainsi que la programmation de la salle tourne « en boucle » depuis trois ans, avec souvent les mêmes artistes, sous-entendant que M. Sidrine après tant d'années et d'efforts ne serait plus à même de porter le renouveau : « ce lieu était passionnant il y a dix ans, il pourrait l'être encore aujourd'hui » nous déclare un proche du dossier.

De son côté, M. Blachier préfère insister sur les succès : « L'événement Tous à la Guill', c'est absolument génial, une vraie réussite, comme le festival, même si ce dernier pourrait être encore plus costaud aujourd'hui. » Labellisée Scène Découverte par la mairie en 2009, 6e Continent est aujourd'hui à un tournant. Son directeur, Mohamed Sidrine, qui a été fait Chevalier de l’Ordre du mérite en novembre dernier, ne se verse plus de salaire depuis trois mois pour pouvoir continuer à payer ceux de ses quatre salariés et poursuivre l'activité. Il serait temps de trouver une solution.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 24 septembre 2019 Enfin. Après près de quatre années de travaux et de vie cachée, Grrrnd Zero, squatt autorisé désormais localisé dans le quartier de La Soie, peut ouvrir grand ses portes officiellement, ayant recueilli toutes les autorisations nécessaires....
Jeudi 26 avril 2018 Ça y est, nous avons « pu entrer dans l'histoire » comme l'annonçait pompeusement le teaser concernant l'ouverture de l'Hôtel-Dieu. Dès ce vendredi 27 avril à 10h, une partie des magasins seront ouverts et cet édifice est selon les mots de Georges...
Mardi 10 octobre 2017 Nouvel adjoint en charge de la Culture de la Ville de Lyon, Loïc Graber est le nom que l'on n'attendait pas pour ce poste. Dans un milieu culturel qui ne le connaissait que peu, il commence à se faire un nom. 
Mardi 26 septembre 2017 Passablement dans la panade financière depuis 2015, Le Croiseur s’octroie une nouvelle vie grâce à sa reprise par Romain Blachier. Celui qui est parallèlement élu à la mairie du 7e nous explique ce nouvel épisode de la Scène Découverte danse.
Lundi 11 septembre 2017 C'est officiel : Le Croiseur, scène du 7e arrondissement, est provisoirement sauvé des turpitudes, financières surtout, qui l'ont mis en danger (...)
Mardi 22 ao?t 2017 Le 17 août, c'est un pan de l'histoire de Guignol qui s'est éteint avec la disparition d'Yvonne Moritz, directrice du Véritable théâtre Guignol du parc de la Tête d'Or.
Lundi 17 juillet 2017 C'est fait ! Après 16 ans de règne à la mairie de Lyon, Gérard Collomb a cédé sa place à Georges Képénékian. Et ce, jusqu'à la fin du mandat en 2020 - sauf si Gérard Collomb quitte le gouvernement et décide de reprendre son poste. Les délégations...
Mardi 13 juin 2017 C'est une figure du théâtre lyonnais qui s'est éteinte ce week-end. Ces travaux tournaient peu ces dernières années, mais il a traversé les décennies auprès de grands artistes.
Jeudi 1 juin 2017 De Guillotière à Gerland, le festival associatif 6e Continent œuvre pour la promotion des cultures du monde et pour la valorisation des diversités et mixités culturelles. À l'occasion de l'ouverture de la 19e édition, nous avons discuté avec Mohamed...
Mardi 7 février 2017 Gérard Collomb s'oppose à l'ouverture du Razzle, qui souhaitait ouvrir une salle de concerts et un restaurant sur un ancien bateau-phare. Si le projet est attirant, tout n'est pas si simple en coulisses.
Mardi 10 janvier 2017 Ça bouge du côté des salles de l'agglomération : le CCO s'apprête à déménager tout en insufflant de la créativité à un projet d'envergure, le Razzle repousse son ouverture et le 6e Continent cherche des solutions pour éviter la tourmente.
Mardi 8 septembre 2015 Si priorité est donnée dans ces colonnes aux spectacles et aux artistes, impossible de faire l’impasse sur les gels ou amputations de budgets culturels annoncés par la Ville en juin. Explications avec Georges Képénékian, 1er adjoint au maire délégué...
Vendredi 24 janvier 2014 Fondée au milieu des années 1990, l'association 6e Continent fête cette semaine les dix ans de l'espace qu'elle anime. L'occasion de retracer le parcours, semé d'embûches, de cette bande de potes de la Guillotière devenue l'un des principaux...
Lundi 29 novembre 2010 Entretien / Georges Képénékian, adjoint au Maire de Lyon, délégué à la culture et au patrimoine revient sur la «procédure» de nomination du futur directeur du Théâtre de la Croix-Rousse. Propos recueillis par Dorotée Aznar
Samedi 4 septembre 2010 Entretien / Georges Képénékian, adjoint à la Culture et au Patrimoine, dresse le bilan d’une saison épineuse et évoque les sujets qui vont animer la rentrée culturelle 2010. Propos recueillis par Dorotée Aznar

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !