Victor Bosch : « remplir le Toboggan »

I new then / Sleepless

Le Toboggan

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Politique Culturelle / Reconduit à la tête du Radiant pour cinq nouvelles années, dépêché par la mairie de Décines pour assurer la programmation du Toboggan après le limogeage de Sandrine Mini, Victor Bosch a longuement pris le temps de nous raconter ses missions. Avec enthousiasme et verve. Digest.

Vous étiez le seul en lice pour briguer cette délégation de service public (753 000€ de subvention de la ville, en légère baisse) du Radiant après votre arrivée en 2012. Quels axes avez-vous mis en avant ?
Victor Bosch : La continuation de ce que nous avions fait jusque là : ouvrir à 360 degrés et être très éclectique, car aujourd'hui Lyon a suffisamment de structures nobles (TNP, Maison de la Danse, Célestins, Opéra...) et la ville est fournie en culture de type "élitiste". C'est un terme que je n'aime pas... disons une culture plus en recherche, et je pense que c'est très bien d'avoir des endroits plus fédérateurs et en résonance avec ces institutions. Même si de plus en plus, j'essaye d'élargir à des créations pour amener le public à d'autres découvertes. On se meurt des clivages dans ce milieu. Quant à la subvention, elle se justifie avec les nombreuses actions de terrain que nous faisons. Elle représente 20% des 3 M€ de chiffre d'affaire.

à lire aussi : Des vagues au Toboggan

Y'a-t-il des tendances entre la répartition concert/spectacle vivant/one man show ?
C'est très aléatoire. Il n'y a pas d’algorithme. Le Radiant reflète la société dans laquelle on vit. On se rend compte à ma grande surprise qu'on retrouve ici des gens qui vont voir des choses pointues aux Célestins ou au TNP. Et c'est très bien. Il n'y a pas un public par type de salle. Par exemple, pour L'Envers du décor avec Daniel Auteuil (2200 personnes en deux jours), j'ai croisé des gens vus ailleurs pour d'autres spectacles. Ou des habitués de la Maison de la Danse venus voir Rock the ballet au Radiant. J'ai aussi beaucoup de musiques actuelles, mais ce n'est pas mon cœur de cible.

J'aime que tous les publics se retrouvent, qu'au même endroit on puisse avoir Nana Mouskouri pour la grand mère et The Kills pour son petit-fils en 24 heures.

Vous êtes désormais depuis un mois aussi en charge de la programmation du Toboggan. Comment la mairie vous a-t-elle convaincu ? Jusqu'à quand êtes-vous là ?
Pour l'instant, je n'ai même pas signé de contrat ! C'est la ville qui signe les artistes. La précédente mairie (PS) m'avait déjà contacté à l'époque de Jean-Paul Bouvet (NdlR directeur de la salle de son ouverture en 1997 à 2014), j'avais décliné. Le public n'a jamais été vraiment présent et ça n'a rien à voir avec les directeurs, dont Sandrine Mini qui a par ailleurs été limogée dans des conditions très dures, je sais très bien ce qu'elle a subi.

à lire aussi : Sandrine Mini nouvelle directrice de la Scène nationale de Sète

Ça a toujours été un lieu un peu sous perfusion. La mission (NdlR, notamment la convention Danse passée avec la DRAC) était très pointue. Le Toboggan a été construit sur une utopie, cet équipement magnifique ressemble à une scène nationale mais a été construit en périphérie de Lyon, avec la prétention que le bassin de population, aussi érudit soit-il, pouvait assumer le remplissage. Mais c'est faux. Mon challenge est de le remplir. Les Décinois n'y vont pas assez. Je veux qu'il y ait 70% de têtes d'affiches et 30% de spectacle type Jiří Kylián, comme prochainement.

Comment maintenir un prix décent pour une population au faible pouvoir d'achat avec les 600 000€ bloqués de subvention, tout en programmant des têtes d'affiche dont la place au Radiant coûte 40 ou 45€ (Stéphane Guillon, Gaspard Proust...) ?
Les prix seront adaptés, mais un peu plus élevés qu'actuellement au Toboggan. Certaines institutions font des billets à 5 ou 7€ pour des jeunes qui n'y vont pas et sont prêts à payer 60€ pour voir Coldplay... Donc on va programmer Vincent Dedienne et la place sera à plus de 30€, oui. Il y aura aussi Gaspard Proust, Imany, Olivia Ruiz (version concert, pas le travail de Gallotta), le spectacle de théâtre À vif de Kery James qui a rempli le Rond Point cet hiver à Paris, beaucoup de rock avec des concerts debout.

Et puis Mourad Merzouki et son festival Karavel qui sera reconduit. Car il y aura toujours de la danse, mais malheureusement c'est la discipline (avec le lyrique) qui coûte le plus d'argent, pas pour le coût de cession mais parce que les danseurs ont besoin de mise en place, de répétitions, d'occupation du plateau plusieurs jours en amont.

On fera environ quarante spectacles dans cette saison. L'Opéra de quat'sous créé par Jean Lacornerie, directeur du théâtre de la Croix-Rousse sera programmé dans la saison 2. Il n'y a pas 36 000 méthodes, il faut amorcer la pompe. Mais mon but n'est pas de casser, c'est de remplir ce théâtre pour ensuite faire venir d'autres choses.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 25 septembre 2020 La rentrée des salles se poursuit sur tous les écrans de la Métropole. Au tour des Alizés de Bron de proposer une soirée spéciale à destination de ses adhérents, avec (...)
Vendredi 10 juillet 2020 Sans aucune visibilité quant à leur conditions d'ouverture pour la rentrée, les diffuseurs de musiques actuelles, pour la plupart désœuvrés, oscillent entre optimisme mesuré, méthode coué et pessimisme radical, y compris à long terme. Un tableau...
Mardi 17 décembre 2019 Arrivé en fin de contrat, le metteur en scène Thierry Bordereau quitte la direction du théâtre de Bourgoin-Jallieu, qui pour sa saison de transition 2020-21 verra, en partie, sa programmation assurée par l'omniprésent Victor Bosch.
Mardi 20 novembre 2018 Porté par le souffle de son nouvel album Il Francese, le fier amant de la terre arverne Jean-Louis Murat marque une étape dans une salle dont le nom fait (...)
Mardi 17 avril 2018 C'est lundi prochain, le 23 avril, que seront choisis les quatre dossiers (maximum) retenus pour la reprise de la Salle Rameau suite à l'appel à candidatures, le projet gagnant sera lui dévoilé à l'automne prochain à l'issue d'un second tour. Point...
Mardi 23 janvier 2018 À l'instar d'une pièce moliérisée, Le Porteur d'histoire, qu'il présente bientôt dans le Théâtre Comédie Odéon qu'il dirige depuis un an, Julien Poncet, encarté nulle part, milite pourtant continuellement. Son credo ? N'exclure personne du champ de...
Mardi 14 novembre 2017 Bientôt quadragénaire, le doyen des festivals de l’agglomération lyonnaise n’a rien d’un autarcique : depuis des années, il propose des séances délocalisées dans des (...)
Mercredi 3 mai 2017 Toutes les occasions sont bonnes, et toutes les marques sur le calendrier avec, pour fêter les grands emblèmes du patrimoine lyonnais. Ne le sachant que (...)
Mardi 28 mars 2017 Arrivée de Victor Bosch, déprogrammation de certains spectacles de fin de saison... la ville de Décines n'en finit pas de secouer le Toboggan après avoir déjà fait le vide dans la masse salariale et s'être séparée de sa directrice, Sandrine Mini. Le...
Mardi 24 janvier 2017 Après un passage humide aux dernières Nuits de Fourvière, voici Christophe de retour au Radiant-Bellevue, le jeudi 26 janvier. Plus le temps file, plus (...)
Mercredi 11 janvier 2017 Alex Lutz étant tombé malade, le spectacle prévu ce jeudi 12 janvier au Radiant-Bellevue est reporté au vendredi 19 mai 2017 à 20h30. Encore quelques mois à (...)
Lundi 12 décembre 2016 Malmenée depuis un an par la municipalité LR de Décines, le Toboggan avait déjà été amputé de 220 000€, le voici, depuis le dernier conseil municipal, privé de sa (...)
Mercredi 1 juin 2016 Alors voilà, la chose se nomme Foreverland, sort le 2 septembre et nom de Dieu il était temps, puisque le dernier album de Divine Comedy datait de 2010 (...)
Mardi 29 mars 2016 Le 3 juin à Caluire, c'est le jour des poubelles. Bon, dit ainsi, ça ne fait guère envie, mais le 3 juin au Radiant, c'est le jour de Garbage. C'est (...)
Mardi 8 mars 2016 Dans le documentaire comme dans les autres genres, certains arbres au feuillage outrageusement vert et au tronc gentiment creux captent (...)
Mercredi 24 février 2016 Dirigé depuis deux ans par Sandrine Mini, le Toboggan de Décines est l'un des trésors de la culture en agglomération. Mais une baisse de 220 000 euros de subvention annoncée fin janvier par la mairie la contraint à réduire drastiquement sa...
Mercredi 10 février 2016 Jusqu'au 13 février au Toboggan, le Ballet de l'Opéra de Lyon présente Révolution(s), un programme rassemblant trois pièces de jeunes et fougueux chorégraphes (...)
Mardi 22 septembre 2015 Pour la première fois en concert à Lyon, le génie baroque 'n' folk Sufjan Stevens crée aussi l'événement en revenant clandestinement, et au détour d'un magnifique album de deuil maternel, à son grand projet : mettre sur disque son autre mère –...
Lundi 20 avril 2015 C'est pas moins d'une dizaine d'années d'attente (mettons depuis la sortie de Seven Swans) qui sera récompensée le 27 septembre prochain (...)
Mardi 17 mars 2015 Pour sa cinquième édition, Les Écrans du doc se fraie un chemin entre les festivals de cinéma lyonnais du moment — Les Reflets au Zola, qui continuent cette (...)
Mardi 17 juin 2014 D'une bataille de pigments en l'honneur des désormais octogénaires Gratte-Ciel à leur programmation musicale, pour le moins bariolée et forte en gueule(s), Les Invites de Villeurbanne s'annoncent plus polychromes que jamais. Balayage de...
Vendredi 27 septembre 2013 En tournée depuis le printemps, Jean-Louis Murat fait étape au Radiant-Bellevue pour présenter son dernier bébé : l'hypnotique "Toboggan". Un disque affranchi des habituels oripeaux rock de l'Auvergnat, où Jean-Louis Murat et Jean-Louis Bergheaud...
Jeudi 5 septembre 2013 Tandis que la plupart des structures dégainent avec allégresse des plaquettes toutes plus travaillées les unes que les autres, deux théâtres sont dans l’incertitude et le flou en cette rentrée : les Ateliers et le Toboggan. Explications. Nadja Pobel
Mercredi 4 septembre 2013 C'est tel un Monsieur Loyal qui aurait emprunté sa chevelure à Krusty le Clown que le sémillant Victor Bosch a, en juin dernier,  lancé la saison 2013/2014 du (...)
Vendredi 11 janvier 2013 Au terme d'un an et demi de travaux de rénovation, le Radiant a rouvert ses portes samedi 12 janvier, avec le chanteur Christophe dans le rôle du coupeur de ruban. Et c'est peu dire qu'il a bien changé. De nom, de visage, mais aussi d'identité....
Mardi 2 octobre 2012 Ancien directeur du Transbordeur, Victor Bosch prend cette année la tête du Radiant à Caluire. L'objectif : faire de la salle caluirarde un "Olympia lyonnais". Rien que ça.
Lundi 5 octobre 2009 Qui est qui ? / Après une première phase de sélection, ils ne sont plus que cinq prétendants à la reprise du Transbordeur. Revue d’effectifs. DA
Mercredi 20 décembre 2006 Danse / La lecture de Beckett irrigue et traverse l'ensemble des créations de Maguy Marin. En 1980, la chorégraphe inventait en une heure, fulgurante, le (...)
Mercredi 31 janvier 2007 Danse / «Parler de la bourgeoisie, c'était d'abord et avant tout parler du bonheur... Tout le monde a à se situer par rapport à ce milieu... Toutes les (...)
Mercredi 14 février 2007 Danse / Yuval Pick présente sa nouvelle création, Look white inside, sondant les tréfonds du corps et de l'inconscient. Il y découvre aussi bien des forces terriennes et brutes, qu'aériennes et délicates. Jean-Emmanuel Denave
Mercredi 7 mars 2007 Danse & cirque / Deux grands rendez-vous cette semaine pour les amateurs de danse et de nouveau cirque. Tout d'abord, la reprise au Toboggan du petit (...)
Mercredi 25 avril 2007 Festival / Le Festival Digital Uppercut fait état de l'apport des nouvelles technologies aux arts «anciens». On y découvre Franck II Louise, chorégraphe précurseur du mouvement hip-hop dans les années 80, qui prouve avec le stupéfiant Konnecting...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !