Les fantômes de Tushen Raï au Sucre


Le Sucre

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Clubbing / Premier opus en solo pour Tushen Raï, habitué du Sucre et co-directeur du label Hard Fist : où l'on croise sonorités ancestrales et globalisées avec l'acid-house de Chicago afin de produire quelques bombes pour dancefloor.

À l'écoute du premier EP de Tushen Raï, l'on pense, inévitablement, au My Life in the Bush of Ghosts de la paire Brian Eno & David Byrne, paru en 1981, révolutionnant l'art d'enregistrer et de composer, préfigurant l'explosion du sampling alors principalement l'œuvre des artistes hip-hop de New York ou de quelques expérimentateurs underground tel Christian Marclay, platiniste hors-normes marqué par le nihilisme punk. Eno & Byrne, eux, propulsent alors la sono mondiale balbutiante dans une nouvelle ère, inspirée du "quatrième monde" de leur ami et collaborateur Jon Hassel mêlant technologie et musiques du monde, mais sans faire appel à des musiciens, tout simplement en enregistrant voix et instruments à la radio sur les grandes ondes, ou sur d'autres disques déjà publiés (y compris des récits coraniques d'un muezzin algérien, valant aux rééditions futures une censure du titre concerné, Qu'ran, l'Islamic Council of Great Britain ayant porté plainte), rajoutant ensuite leur sauce proto-Talking Heads pour faire groover l'ensemble.

à lire aussi : Les nuits fauves d'Acid Arab

YouTube plutôt que grandes ondes

En 2021, la radio, c'est démodé : Tushen Raï a appliqué ce même principe, mais en piochant voix et sons sur YouTube, tels ces chants indonésiens, ou parfois sur disques comme les aînés, explorant les collections de field recordings (Ocora, Arion ou Sublime Frequencies proposent des ressources quasi inépuisables) pour nourrir ce Drums Circles qui sort tout juste sur le label parisien Cracki Records. L'on pense aussi beaucoup à Acid Arab, ces samples venus du monde entier se collant sur une acid-house (la basse de Bordel des Ärts !) sonnant très Chicago ou Andrew Weatherall, rappelant la structure des compositions des talentueux parisiens.

Cette première échappée sans son acolyte Cornelius Doctor (bon, presque) est une franche réussite pour Tushen Raï, qui fêtera la sortie de ce disque ce vendredi dans sa seconde maison qu'est Le Sucre, le club où il est co-programmateur en plus de ses fonctions de co-direction artistique au sein du label Hard Fist. Rien de tel que de rentrer à la maison après un long voyage sonore !

Tushen Raï + Paula Tapes + Cracki sound-system
Au Sucre le vendredi 10 décembre à 23h

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 14 octobre 2020 La Madone, bar de la rue des Capucins, accueille une petite sœur là-haut sur le plateau : ambiance guinguette !
Mardi 2 octobre 2018 Cornelius Doctor et Tushen Raï sortent le quatrième EP de leur label Hard Fist : à déguster au Sucre lors du Club Méditerranéen avant une release party secrète la semaine prochaine.
Mercredi 10 février 2016 Leur nom claque comme un slogan. Leur musique est abrasive comme… de l’acide, oui. Acid Arab incarne ce pays tel qu’on l’aime : multiple et singulier, fureteur et se foutant des conventions pour inventer - en l’occurrence un nouveau son. Hervé...
Jeudi 26 juin 2014 «La pluie a tout emporté, les canards, les oignons, / La pluie a tout emporté, nos guenilles, nos haillons.» fredonnait Thomas Fersen. L'an passé, elle a même (...)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X