Le dernier Coppola en ouverture de Hors-cadre

Christophe Chabert | Jeudi 23 février 2012

Le festival Hors-cadre, qui se tiendra du 3 au 7 avril au cinéma Gérard Philipe de Vénissieux, s'intéresse aux passerelles entre la littérature et le cinéma. Parmi les invités de cette troisième édition, Lydie Salvaire et Frédérick Houdaer... Et, en ouverture le 3 avril, l'avant-première du très attendu "Twixt" de Francis Ford Coppola.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Twixt

ECRANS | Adoptant l'adage bressonien voulant que le public ne sache pas ce qu'il veut, Francis Ford Coppola ne se soucie plus de plaire, il est libre. L'Homme (...)

Jerôme Dittmar | Jeudi 5 avril 2012

Twixt

Adoptant l'adage bressonien voulant que le public ne sache pas ce qu'il veut, Francis Ford Coppola ne se soucie plus de plaire, il est libre. L'Homme sans âge et Tetro annonçaient cette nouvelle condition surgissant comme un long processus de maturation dans sa carrière. Twixt lui ouvre une nouvelle voie, plus escarpée, plus radicale, qu'il faut atteindre avec la même exigence folle que son auteur. On ne trouvera pas chez lui d'objet plus vertigineux que cet épisode des Contes de la crypte tourné comme un film d'avant-garde rétro futuriste. Chef d'œuvre total aux allures de série B hybride, Twixt dresse une grande ligne verticale dans la filmographie de Coppola. Pour en sortir un méta-film onirique flottant sur les terres détournées de Stephen King ; un voyage mélancolique où le spectre d'Edgar Allan Poe guide Val Kilmer, écrivain sur le déclin, dans les limbes rêvées où gît le deuil de sa fille. Les grands motifs de l'auteur se mélangent : le temps

Continuer à lire