Chilly Gonzales, premier nom pour Nuits sonores

Sébastien Broquet | Jeudi 8 novembre 2018

Photo : © DR


Nuits sonores 2019, c'est (déjà) parti : on connaît depuis ce matin l'invité du concert spécial, qui pour la seconde année consécutive se déroulera à l'Auditorium. Il s'agit de Chilly Gonzales, en mode piano solo. Celui qui était venu pour la dernière fois sur le festival en 2011 viendra présenter son album Solo Piano III.

Le Canadien fera l'ouverture, le mardi 29 mai 2019, à 20h, à l'Auditorium donc (là où Air avait enchanté lors de la dernière édition). Les places (29€) sont d'ores et déjà en vente chez les revendeurs habituels.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Quand la pop (music) n'est plus pop(ulaire)

MUSIQUES | Ambition, commandes, volonté d'aller voir plus loin, de David Byrne à Sufjan Stevens, de Paul McCartney à Chilly Gonzales, nombreux sont les musiciens pop qui se sont aventurés hors de leur pré-carré : sur les terres de l'expérimental, du classique, voire des deux en même temps. À l'occasion du passage de Gonzales pour deux concerts aux Subsistances autour de son projet piano solo, revue d'effectif de quelques popeux sortis de leurs gonds. Stéphane Duchêne

Stéphane Duchêne | Vendredi 5 octobre 2012

Quand la pop (music) n'est plus pop(ulaire)

Gérard Manset – La Mort d'Orion (1970)Dans le paysage pop français, Gérard Manset est un OVNI. Dès son deuxième album, l'auteur d'Animal on est mal – qui a son petit succès pendant les événements de mai 68 – se met en tête de composer La Mort d'Orion : un objet musical resté à ce jour unique, oratorio cintré, audacieux et boursouflé, mélange de rock progressif et de musique classique, ponctué de passages à couper le souffle et nourri de paroles mansetiennes en diable qui font parfois pouffer – qui d'autre pour faire rimer sans rire «preux chevalier teutonique» et «lépreux satanique». Malgré les succès futurs, comme Il voyage en solitaire, et les collaborations avec, à la louche, 75% des chanteurs français, La Mort d'Orion, restera à jamais l'œuvre mythique de Manset et le premier album-concept français. On s'arrachera ainsi les rééditions d'un disque vendu à 20 000 exemplaires à sa sortie. Lou Reed – Metal Machine Music (1975)Passons sur certains de ses albums-concept mégalo ou

Continuer à lire

Le Blues de la rentrée

MUSIQUES | En cette rentrée musicale, Lyon a, comme tout un chacun, le blues. Sauf qu'en l'espèce, c'est plutôt très bon signe et annonciateur d'un automne riche en fibre musicale. Stéphane Duchêne

Stéphane Duchêne | Jeudi 13 septembre 2012

Le Blues de la rentrée

Inutile de présenter le blues du dimanche soir, c'est une réalité identifiée (quasi) scientifiquement. On sait d'ailleurs depuis cet été – en tout cas, pour ce que ça vaut, un sondage l'a montré – que le blues du dimanche soir commence en réalité le dimanche... matin pour atteindre un pic vers 16h13 – la science est implacable et précise comme une Rolex. Prenons donc ce phénomène et multiplions-le par la racine carrée de la rentrée scolaire, que multiplie la nostalgie d'un été doré, moins les bouchons et les marmots qui braillent à l'arrière du Kangoo, plus l'arrivée imminente de l'automne, et la perspective d'un dimanche après-midi de novembre devant Michel Drucker, et vous obtenez une sorte de super blues du dimanche soir : le blues de la rentrée. Avec ceci de spécifique qu'il peut – cela a été établi par nos soins à l'aide d'une savante approximation – durer jusqu'à Noël. Talk about the blues Car même si l'on s'en tient à un strict point de vue musical, notre rentrée 2012, «elle vient de là, elle vient du blues», comme dit notre poète national. Ça a même commencé très fort le 4 septembre dernier, le jour même de la rentrée scolaire (comment

Continuer à lire

Chilly Gonzales

MUSIQUES | Quel que soit le sobriquet dont il s'affuble ou le genre dans lequel il officie, il est désormais largement admis que Gonzales est un génie. Un (...)

Stéphane Duchêne | Vendredi 7 septembre 2012

Chilly Gonzales

Quel que soit le sobriquet dont il s'affuble ou le genre dans lequel il officie, il est désormais largement admis que Gonzales est un génie. Un qualificatif qui a pris d'autant plus d'ampleur dès lors que le Canadien, d'abord connu comme MC, s'est mis à étaler à la face du monde ses talents de pianiste. Après un concert virtuose à Nuits Sonores en 2011, Chilly Gonzales a choisi Lyon pour entamer la tournée du deuxième volet de Solo Piano. Et pas n'importe comment. D'abord, l'événement s'étalera sur deux dates, mercredi 10 et jeudi 11 octobre prochain, dans la Cour Carrée des Subsistances. Mais en plus, il sera accompagné d'une diffusion en «PianoVision», soit un grand écran qui projettera en direct le travail manuel de l'artiste sur les touches de son piano. Solo Piano II Piano Vision Medley par chilly_gonzales

Continuer à lire

Hardi Chilly !

MUSIQUES | De l’audace en toutes choses et une certaine classe dans tout ce qu’il ose : voilà qui pourrait résumer le parcours ébouriffant du poilu et poilant Chilly (...)

Dorotée Aznar | Jeudi 26 mai 2011

Hardi Chilly !

De l’audace en toutes choses et une certaine classe dans tout ce qu’il ose : voilà qui pourrait résumer le parcours ébouriffant du poilu et poilant Chilly Gonzales. Pas du genre à s’enfermer dans une case, Gonzo fait partie de ces caméléons pour qui chaque nouveau projet est une métamorphose. Après avoir tenté le rap sans beats, le piano classique, le soft rock disco et même un film OVNI (Ivory Tower), celui qui s’autoproclamait jadis «The Worst MC» revient au hip-hop avec un nouveau concept : le rap symphonique. Pour son premier concert (forcément spécial) aux Nuits Sonores, Jason Beck jouera en compagnie d’un orchestre de chambre : ça commence à 20h30 dimanche au Transbordeur et, au regard de son record du plus long concert solo (27h), on ne sait évidemment pas quand ça finira.

Continuer à lire