Boukhrief : « "Made in France" ne sera pas maudit »

Made in France
De Nicolas Boukhrief (Fr, 1h34) avec Malik Zidi, Dimitri Storoge...

Après les attentats de novembre, Nicolas Boukhrief avait pris avec philosophie et dignité la non-sortie sur les écrans de son “Made in France”, sur une cellule djihadiste qui doit semer le chaos au cœur de Paris. Il découvre qu’un festival à Grenoble (Les Maudits films) le présente en exclusivité… Propos recueillis par Vincent Raymond

Votre film est programmé dans le cadre du Festival des maudits films. Il y a là une ironie tragique…
Nicolas Boukhrief : Pour le public, c’est surtout l’occasion de le voir dans la dimension pour laquelle on l’a conçu. Et d’apprécier le travail du chef-opérateur sur l’image et celui sur le son. Et quel honneur d’être programmé dans le même festival que Sorcerer de Friedkin !

À quel moment avez-vous fait le deuil d’une diffusion sur grand écran ?
Franchement, après le Bataclan [sa sortie était prévue le mercredi suivant – NDLR]. Après ce qui s’était passé dans une salle de spectacle, j’aurais été étonné que beaucoup de cinémas le prennent. Moi-même, si j’avais été exploitant, j’ignore ce que j’aurais fait, c’est complexe… D’ailleurs, ce film a été très difficile à faire, dès sa phase de production. Mais il n’était pas fait pour provoquer : c’est un état des lieux.

Ayant été critique, vous savez qu’une œuvre maudite finit par rencontrer le public, voire devenir un classique. Quid de l’avenir de Made in France ?
C’est une question intéressante d’un point de vue cinéphile. Autrefois, les œuvres étaient maudites parce qu’invisibles. Aujourd’hui, avec tous les supports de téléchargement et le piratage – tout se trouve sur Internet –, c’est moins vrai. Un film censuré provoque une grande curiosité, qui dépasse son sujet. Love de Gaspar Noé aurait été interdit en salles, il aurait connu cet engouement. Sortant le 29 janvier en e-cinema, Made in France ne restera pas invisible, donc pas vraiment maudit. Mais à Grenoble le 23, comme personne ne l’a vu à part quelques professionnels, et qu’il n’y a eu aucune avant-première, là, il sera encore maudit…

Made in France, samedi 23 janvier à 18h à la salle Juliet Berto

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 15 janvier 2019 Onzième édition pour le Festival des Maudits Films, qui revient du mardi 22 au samedi 26 janvier au cinéma Juliet-Berto avec une équipe renouvelée mais un objectif inchangé : faire découvrir l’époustouflante richesse du cinéma bis à travers un vaste...
Mardi 17 janvier 2017 Vaste et méconnue constellation peuplée de perles cinématographiques en tout genre, le cinéma bis sera à l’honneur cette semaine à l’occasion de la neuvième édition du Festival des maudits films. Histoire de rendre hommage à la fabuleuse diversité...
Mardi 10 janvier 2017 Du mardi 17 au samedi 21 janvier au cinéma Juliet Berto se déroulera la 9e édition de l’incontournable Festival des Maudits Films, dédié au cinéma bis… de B à Z. On (...)
Mardi 12 janvier 2016 Pour sa huitième édition, le Festival des maudits films dévoile une fois encore une sélection d’œuvres « bis » éblouissante de diversité. On en a sélectionné six au sein de la rétrospective et de la compétition ; à vous de découvrir le reste !...
Lundi 16 novembre 2015 Initialement prévu sur les écrans ce mercredi 18 novembre, le film de Nicolas Boukhrief a été déprogrammé par son distributeur. Par dignité. Pour éviter d’être accusé de récupération. "Victime" immatérielle indirecte de la tragédie du 13 novembre,...
Mardi 20 janvier 2015 Séries B, Z, ou X, la septième édition du festival des Maudits films s’intéresse au cinéma d’exploitation en lettres capitales, des « cous rouges » américains aux culs rougis du porno français. Petit panorama des réjouissances… Christophe Chabert
Mardi 20 janvier 2015 Tous les cinéastes ne peuvent pas être Hawks, Ford ou Hitchcock… Et comme il faut de tout pour faire un monde, des grands maîtres et des tâcherons, des (...)
Mardi 9 décembre 2014 Ça s’appelle la convergence des luttes : d’un côté, Vues d’en face, le festival qui défend le cinéma gay et lesbien ; de l’autre, le festival des maudits (...)
Lundi 21 janvier 2013 Il y a trois manières d’escalader la filmographie de Tod Browning : par son versant culte via le diptyque Freaks / L’Inconnu ; par sa face classique, (...)
Lundi 21 janvier 2013 Alors que les musées archéologiques de Lyon et de Saint-Romain-en-Gal consacrent une grande exposition, à la fois historique et cinéphile, au genre, les (...)
Lundi 21 janvier 2013 C’est la grande nouveauté du festival : une compétition officielle dans les règles de l’art, avec jury et grand prix, où l’on devra départager cinq films venus de tous horizons, entre inédits, avant-premières et nécessaire redécouverte. Passage en...
Lundi 21 janvier 2013 Quel cinéaste plus approprié pour une séance de minuit que l’électron libre survolté et subversif Frank Henenlotter ? Figure de proue du cinéma trash 80’s qui a (...)
Lundi 21 janvier 2013 Joyau noir du cinéma américain des années 70, et unique film de James William Guercio, plus connu pour ses activités de producteur du groupe Chicago, Electra (...)
Lundi 21 janvier 2013 Deuxième volet d’une série de quatre films considérée (à juste titre) comme l’une des plus marquantes du cinéma d’exploitation japonais des années 70, Elle (...)
Lundi 21 janvier 2013 5e édition pour le Festival des Maudits Films, caractérisé cette année encore par une sélection absolument irréprochable de films bis des années 1910 à nos jours. L’occasion de rendre hommage à ce cinéma de la marge, dont la générosité, la...
Mercredi 9 janvier 2013 Pour lancer sa nouvelle édition (dont on reparlera longuement la semaine prochaine), le festival des Maudits films s’offre une soirée d’ouverture grande (...)
Lundi 9 janvier 2012 Classique / Fils du grand Maurice Tourneur, cinéaste français ayant offert au muet hollywoodien quelques-unes de ses œuvres phares, Jacques Tourneur lui (...)
Dimanche 8 janvier 2012 Invité d’honneur de cette édition du Festival des Maudits Films, l’éditeur Le Chat qui Fume viendra présenter quelques nouveaux fleurons de son catalogue et (...)
Vendredi 6 janvier 2012 La nouvelle édition du Festival des Maudits Films enfonce le clou d’une ligne éditoriale aussi ludique qu’exigeante. En offrant la parole à d’authentiques passionnés de la chose cinématographique, en exhumant des bijoux méconnus du 7e art, et, in...
Lundi 10 janvier 2011 Le Centre Culturel Cinématographique célèbre cette année la troisième édition de son Festival des Maudits Films, et le rallonge même d’une (plantureuse, il va sans dire) journée supplémentaire. Joie, allégresse, et commémoration festive du cinéma de...
Jeudi 6 janvier 2011 Le Festival des Maudits Films se conclut en beauté avec un double hommage au méconnu Paul Bartel. Un auteur frondeur, cousin cinématographique d’un John (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X