Mariage en vue entre le Ciel et la Belle électrique

Au printemps dernier, le Ciel, petite salle de concert située près de la place de Verdun, voyait son avenir menacé par une baisse soudaine de subventions de la part de l’État. Où en est-on aujourd'hui alors que le site web du lieu n’annonce plus aucun événement ? On fait le point – et donne une piste dans le titre de l’article. Aurélien Martinez

Scoop : le Ciel ne s’appelle pas tout à fait le Ciel. Bien sûr, c’est le nom affiché rue Condillac, au-dessus de la porte d’entrée de la salle, mais le Ciel appartient à une entité plus grande : la Régie 2C. Le deuxième C ? Celui de la Chaufferie, équipement culturel situé dans le quartier Abbaye-Jouhaux. Un regroupement effectué en 2001 par la Ville de Grenoble dans le but de valoriser les musiques amplifiées, avec une Chaufferie dédiée aux pratiques amateurs et un Ciel aux groupes en voie de professionnalisation – une cinquantaine en résidence par an ces derniers temps.

Sauf que le mois dernier, la municipalité Piolle a annoncé qu’elle changeait les orientations de la Chaufferie, qui devient maintenant « un pôle jeunesse dédié aux 11-17 ans » géré directement par la Ville et du coup séparé des activités de la Régie 2C. Laurent Simon, directeur de la régie (qui devient de facto plus que directeur du Ciel), revient sur ces changements avec lesquels il est en parfait accord : « Tout remonte à la nouvelle de la Direction régionale des affaires culturelles en mai dernier [une baisse inattendue de 50 000 euros de subvention – NDLR] qui, comme on le prévoyait, a entraîné une baisse du Conseil général. En tout, on a perdu presque 100 000 euros sur notre budget. On s’est du coup tout de suite réinterrogé sur le périmètre complet de la Régie 2C, comme il allait falloir faire avec moins. Une réflexion déjà bien entamée avec l’arrivée en janvier 2015 de la Belle électrique qui a changé pas mal la donne dans le cadre du label smac – scène de musiques actuelles. »

Un label pas que pour la Belle

Le prestigieux label smac attribué par l’État : voilà ce qui anime aujourd’hui Laurent Simon. « La Belle électrique ne peut pas assumer seule toutes les missions du cahier des charges smac, notamment niveau accompagnement d’artistes. Dans notre projet, le Ciel va s’ouvrir à la répétition pour tous les musiciens quel que soit leur niveau de pratique. On va aussi faire tout un travail sur le repérage. »

Une démarche soutenue par Frédéric Lapierre, le directeur de la Belle électrique. « L’État ne sait toujours pas s’il va aller sur une smac à deux têtes comme prévu depuis de nombreuses années. Pour ma part, je souhaite et j’espère qu’on va y arriver parce qu’aujourd’hui la Régie 2C recentre ses missions sur le Ciel ; des missions qui correspondent parfaitement au label smac. Mais évidemment, si on n’est pas labélisés ensemble, on s’appuiera quand même sur le Ciel. »

« Un lieu de découverte »

Car quoi qu’il arrive, Laurent Simon souhaite que l’activité du Ciel perdure, même si les derniers signaux n’allaient pas dans ce sens. Ceux qui suivaient de près ou de loin l’activité de la salle s’en étaient ainsi rendu compte : elle n’organise plus de concert depuis le printemps dernier. « Oui, on va reprendre la programmation à partir de début 2017, toujours avec la même ligne de découverte internationale. On va aussi affirmer encore un peu plus la prédominance de la programmation féminine, notamment avec les 20 ans du festival Les Femmes s’en mêlent en 2017. »

Si smac à deux têtes il y a, le Ciel ne sera donc pas qu’une annexe de la Belle électrique pour les activités moins grand public. « On conçoit vraiment le Ciel comme le club, le lieu de découverte. Je me suis battu dans ce sens pour que l’activité perdure. » Une réunion entre les différentes tutelles est prévue cette semaine, sachant que plusieurs partenaires publics ont changé de visage depuis que le projet est dans les tuyaux – le département et la région sont ainsi passés à droite en 2015. Mais Frédéric Lapierre l’assure, tout le monde est attentif au projet. Laurent Simon : « On a d’ailleurs un beau soutien de la Ville de Grenoble. » On attend donc d’être officiellement conviés au mariage.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 7 avril 2023 Le chanteur pop masqué, en pleine tournée européenne pour présenter son cinquième album "Pre-code Hollywood", s’arrête à Grenoble le temps d’une date événement.
Mardi 1 mars 2022 Après quelques années de sommeil, le festival Les Femmes s’en mêlent revient à Grenoble dans une version augmentée, du 9 au 18 mars. Aux manettes, Le Ciel, La Source, La Belle Electrique, La Bobine et Retour de Scène. Rien que ça ! Quant à la...
Mardi 2 novembre 2021 Sur les bancs du solfège, on nous apprend à distinguer musique savante et musique populaire. Dans la première catégorie, la musique classique et contemporaine (...)
Mardi 28 mai 2019 L'association qui, dès septembre, va gérer la salle de concert grenobloise le Ciel vient de faire une petite conférence de presse histoire de se présenter. On y était.
Mardi 5 mars 2019 Alors qu'un nouveau "décret son" impose depuis octobre dernier aux diffuseurs de musique (salles de concert, clubs et festivals) des mesures toujours plus drastiques en matière de régulation du niveau sonore, beaucoup s'inquiètent de ses...
Mardi 12 juin 2018 La salle de concert grenobloise, située près de la place de Verdun et fermée depuis 2015, va organiser des portes ouvertes ce dimanche 17 juin grâce à l'association Plege.
Mardi 28 novembre 2017 Le Ciel, c’est une salle de concert grenobloise mythique, qui a fermé (temporairement) ses portes en 2015. La voilà qui rouvre le temps d’un concert : comment se fait-ce ? On en a discuté avec l’association Plege qui organise l’événement,...
Mardi 30 mai 2017 Depuis le 2 mai, un excellent nouveau restaurant est ouvert sur les quais de l’Isère, en face de la Porte de France. Aux commandes de ce Troquet Les Mouettes, le couple Simon dont lui, Laurent, est une figure bien connue du milieu culturel...
Lundi 19 septembre 2016 Ce jeudi, la Belle électrique accueille la première édition du Metallian Fest, consacré donc à la musique metal. On a passé un coup de fil aux organisateurs, qui nous ont parlé programmation mais aussi succès entre la salle grenobloise et cette...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X