Fin du mouvement de grève à la MC2

Après une semaine de grève d'une partie des salariés, la MC2 annonce la fin du mouvement. Les spectacles de ce mercredi 20 décembre (et les suivants) auront donc lieu.

Alors que la représentation du mercredi 20 décembre à 14h30 du spectacle Chotto Desh d'Akram Khan a été annulée du fait de la poursuite de la grève, celle de 19h30 (et celle du spectacle Minuit de Yoann Bourgeois) ont été maintenues, la MC2 annonçant sur son site « la fin du mouvement de grève ».

à lire aussi : "Minuit" : l’insoutenable légèreté des êtres selon Yoann Bourgeois

Nous sommes donc allés sur place ce mercredi soir : les spectacles avaient bien repris, et une grande partie du public était dans les salles – le grand théâtre, où se jouait Chotto Desh initialement à guichets fermés, n'avait qu'une poignée de fauteuils vides.

Dans les couloirs, nous avons croisé des salariés, grévistes ou non grévistes, qui n'ont pas voulu s'exprimer officiellement, mais nous ont confirmé que les négociations avec la direction avaient été longues et avaient duré jusqu'à la fin de la journée de ce mercredi – d'où l'annulation de la représentation de 14h30 de Chotto Desh.

Une salariée gréviste nous a également confirmé que les revendications des grévistes (ainsi résumées dans leur tract : « sanctuarisation des accords internes d'entreprise, accord sur la pérennisation de l'emploi et de la masse salariale et refus de la dégradation des conditions de travail ») avaient été obtenues.

Reste à savoir si, après cette période de tension et les mots parfois durs rapportés par la presse (dont nous), le travail entre les grévistes visiblement éprouvés et la direction (que nous avons de nouveau sollicitée pour une réaction) pourra reprendre sereinement.


Communiqué de presse de la MC2 reçu vendredi 22 décembre matin

Sortie de crise et confiance retrouvée à la MC2

La direction de la MC2 et la délégation syndicale ont signé, mercredi 20 décembre, un protocole d’accord de fin de conflit et de reprise du travail. Au terme d’une semaine de grève, direction et représentants syndicaux ont signé un texte qui élabore des solutions sur des sujets qui faisaient débat : sécurisation des accords d’entreprise, garantie du volume d’emplois et de la masse salariale et des conditions de travail.

Cette semaine de négociation entre les parties prenantes a permis de mettre en évidence l’inquiétude partagée par une grande partie des salariés. La direction de la MC2 en a pris la mesure et s’est toujours attachée, dans le courant de cette semaine, à maintenir les possibilités du dialogue. Elle a trouvé dans cette négociation des partenaires soucieux de l’intérêt général qui ont constamment veillé à privilégier un débat serein, constructif et approfondi.

Cet accord, à l’esprit responsable, traduit la confiance retrouvée entre direction et salariés qui ont réaffirmé leur soutien au directeur de la MC2, pour conduire la mise en œuvre du projet d’entreprise.

Un projet dont les artistes sont et doivent être le cœur, porté par des équipes de femmes et d’hommes engagés, travaillant aux côtés de la direction. Un projet de scène nationale au service du public, afin que tout citoyen de Grenoble-Alpes-Métropole, de l’Isère et de la région Auvergne-Rhône-Alpes puisse faire l’expérience du spectacle vivant dans sa diversité et sa créativité.


Communiqué de presse du SYNPTAC CGT, section syndicale au sein de la MC2, reçu vendredi 22 décembre après-midi

La MC2 : Maison de la culture de Grenoble a connu un mouvement de grève à l’appel du SYNPTAC CGT du 13 au 20 décembre 2017, 34 des 55 salariés de la MC2 se sont mis en grève.

Nos revendications étaient les suivantes : Sanctuarisation des accords internes d’entreprise / Accord sur la pérennisation de l’emploi et de la masse salariale / Refus de la dégradation des conditions de travail.

Jeudi 14 décembre a eu lieu un conseil d’administration de la MC2, prévu depuis plusieurs semaines. Les salariés ont lu, avant le début de la séance plénière, aux membres du CA un texte expliquant leur mouvement. Les spectacles ont donc été annulés depuis mercredi soir.

Des négociations ont été entreprises entre la direction et la délégation syndicale SYNPTAC CGT les vendredi 15, lundi 18, mardi 19 et mercredi 20 décembre 2017. Nous tenons à souligner plus particulièrement les négociations du mardi 19 qui se sont déroulées de 10h à 13h, reprise à 14h30 jusqu’au lendemain matin 6h30. Et reprise à 13h15 le même jour. Ces dernières 24h de négociation ont permis aux deux parties de dialoguer avec une grande sincérité concernant l’organisation du travail de l’ensemble des services.

La confiance mutuelle retrouvée, un accord a été signé entre la direction et la délégation syndicale SYNPTAC CGT. La direction s’engage à ne pas dénoncer les accords d’entreprise signés le 15/11/2005 pour une durée de deux ans à compter de ce jour et pour 2018 et 2019. La direction s’engage à maintenir le volume d’emploi et la masse salariale des permanents pendant une durée de trois ans à compter de ce jour et pour 2018, 2019, 2020.

Les parties se sont entendues pour faire évoluer l’accord actuel notamment sur la représentation du personnel au conseil d’administration ; sur l’évolution du champ d’application de la modulation afin de prendre en compte l’évolution de l’entreprise ; sur la mise en place de dispositions spécifiques applicables aux salariés en tournées ; et sur la rédaction des modalités d’alimentation, de gestion et d’utilisation du CET. Ces évolutions feront l’objet d’avenants à l’accord d’entreprise dans les prochains jours.

Les parties se sont entendues pour améliorer les conditions de travail après une analyse complète de l’ensemble des secteurs ; la mise en place d’une méthode et d’un calendrier de travail afin de finaliser les fiches de postes, de faire évoluer l’organigramme, les procédures, la communication interne.

Nous souhaitons que cette confiance retrouvée perdure.

Restons en éveil.

Enfin nous en appelons aux tutelles d’aider la MC2 : Grenoble à résorber le déficit cumulé et lui permettre de cesser de vivre dans un état d’équilibre budgétaire instable « entre la chute et le redressement » et ainsi assurer à cette maison d’être en état de marche en toute sécurité.

Pour la délégation syndicale SYNPTAC CGT

Nejib Maaroufi

Délégué syndical

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 5 septembre 2023 Que se passe-t-il à la MC2 ? Depuis environ deux ans, à en croire les salariés, les conditions de travail se sont fortement dégradées. « Infantilisation », « humiliation », « intimidation », « épuisement », « détresse »… Les mots employés sont très...
Lundi 19 juin 2023 Que ce soit dans le rôle-titre d’Othello de Shakespeare mis en scène par Jean-François Sivadier (au printemps à la MC2), dans La Cerisaie de Tchekhov revue par (...)
Lundi 24 avril 2023 Le secteur culturel grenoblois s’empare, depuis peu mais à bras-le-corps, du sujet épineux de la transition écologique. Mobilité des publics, avion ou pas avion pour les tournées des artistes, viande ou pas viande au catering, bières locales ou pas...
Lundi 23 mai 2022 En juin, la MC2 se met en mode fête grâce à son événement judicieusement nommé MC2 en fête. Avec plusieurs propositions culturelles gratuites, dont notamment des temps forts dans les coulisses des créations à venir de grands artistes. On détaille le...
Lundi 31 janvier 2022 Après Möbius, l’ancien codirecteur du CCN2 Rachid Ouramdane propose avec Corps extrêmes un travail de recherche sur l’envol, et plus largement sur le dépassement de soi. Il entoure ses huit acrobates de deux sportifs jusqu’ici étrangers aux plateaux...
Lundi 31 janvier 2022 Nouvelle agora et décor à couper le souffle : Emmanuel Meirieu adapte Les Naufragés de Patrick Declerck qui a écouté, soigné, pansé les clochards que la société efface. Spectacle hors normes.

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X