Des nouvelles de la nuit grenobloise

Enquête / Près d’un an après le début de la pandémie (et leur fermeture consécutive), on est allé prendre quelques nouvelles de deux acteurs majeurs de la nuit grenobloise, l’Ampérage et le Drak-Art, qui animent d’ordinaire le quartier Chorier-Berriat.

L’Ampérage s’ouvre aux résidences

L’Ampérage, qui accueille soirées et concerts organisés par de nombreuses associations, vient de passer une année blanche, sans l’ombre d’un événement. Néanmoins, l’équipe garde le moral et communique beaucoup sur les réseaux sociaux, à travers plusieurs séries de vidéos : "Allo les orgas ?" (interviews des différentes structures qui produisent à l’Ampérage), "Première scène" (puisque c’est souvent sur cette scène que les musiciens de la cuvette font leurs premiers pas) et "Ampélove" (évocation par les artistes, les organisateurs et le public des meilleurs moments passés à l’Ampérage).

Depuis peu, quelques notes de musique résonnent à nouveau dans les lieux : « Nous mettons actuellement notre plateau à la disposition des résidences artistiques et formations, toujours dans le respect des contraintes, détaille Antoine Nemoz, chargé de communication. Nous gardons aussi la perspective de reprendre une activité de diffusion en jauge réduite et assise, celle-ci étant soumise à deux conditions indissociables : l’obtention des aides allouées aux jauges réduites et l’autorisation de réouverture des salles de spectacle par le gouvernement, la deuxième condition semblant, mois après mois, toujours un peu plus hors d’atteinte ». Il faut aussi noter que l’Ampérage continue son travail au sein des réseaux d’acteurs régionaux et locaux tels que Grand Bureau, Tempo et Résonance dont le Stud (association gestionnaire de la salle) fait partie. Et pour la suite ? « Nous gardons espoir, les "concerts tests" annoncés par le gouvernement nous laissant entrevoir une reprise des spectacles dans des conditions "normales", soit en jauge pleine et debout, représentatives du spectacle vivant que nous défendons. »

Au Drak-Art, les aides de l’État sont arrivées

En ces temps de crise, les rumeurs vont bon train. Les rideaux baissés et les portes closes de certains établissements, complètement fermés au public depuis bientôt un an, font l’objet de discussions, et les hypothèses les plus catastrophistes ne tardent pas à émerger. À quelques pas seulement de l'Ampérage, la situation du Drak-Art, l’un des rares clubs de Grenoble, suscite ainsi les inquiétudes et les interrogations. Le gérant, Amine Larabi, donne cependant des nouvelles relativement rassurantes : « Les aides de l’État sont arrivées début décembre. C’était long à venir, mais ça nous permet de payer les frais fixes et donc de tenir. » À la sortie du premier confinement, Amine Larabi avait songé à transformer le lieu en bar culturel avec des places assises mais… « Deux jours après avoir pris ma décision, les bars et les restaurants fermaient de nouveau leurs portes. Ça m’a calmé ! Depuis, j’attends tout simplement que la situation sanitaire s’améliore pour pouvoir rouvrir. En septembre, peut-être. »

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 15 février 2022 Il ne faudra pas prolonger le before outre mesure ces soirs-là sous peine de se faire refouler fermement à l’entrée. Pour sa réouverture (pardon, sa (...)
Mardi 4 janvier 2022 Les salles de concert commencent 2022 avec un nouveau coup d’assommoir, douloureux même si elles l’avaient vu venir. Spectateurs assis, interdits de consommation au bar et jauge limitée : les structures sont en première ligne des mesures de...
Lundi 29 novembre 2021 Après le signalement à la justice effectué par Grenoble Ecole de Management sur la circulation de GHB dans les soirées étudiantes, fin octobre, le mouvement Balance ton Bar est une déferlante. Secoués, les acteurs grenoblois du secteur tentent de...
Mardi 16 novembre 2021 Cela fait plusieurs années que l’on suit les pérégrinations musicales de Nick Pulpman, plus particulièrement au sein de Hold Station qui, nourri par les excès (...)
Mardi 2 novembre 2021 Si MoulinexxX s’appelle ainsi, ce n’est pas seulement pour la blague. Avoir un nom rigolo, c’est bien (parfois) mais l’ériger en concept pour en faire (...)
Mardi 19 octobre 2021 Samedi 30 octobre, l’Ampérage accueille un concert métal porté par Jose and the Metal Wastemen. L’ensemble des bénéfices sera reversé à l’association La Locomotive, dont les 80 bénévoles se relaient au chevet des enfants hospitalisés à La Tronche.
Vendredi 9 juillet 2021 Bonne nouvelle pour celles et ceux qui espéraient la reprise des activités nocturnes : l’établissement du cours Berriat rouvre ses portes dans la nuit du 9 au 10 juillet. Et rempile même le lendemain !
Mardi 8 septembre 2020 Enquête / C’est la question qui taraude presque tout le monde : les concerts debout en intérieur, toujours interdits à l’heure de notre bouclage, vont-ils bientôt pouvoir reprendre ? Et quelles stratégies les salles les accueillant...
Mardi 7 janvier 2020 Le célèbre club fête ses dix ans et invite une quinzaine d'associations pour deux soirées musicales. C'est un cadeau : elles sont gratuites !
Mardi 5 mars 2019 Alors qu'un nouveau "décret son" impose depuis octobre dernier aux diffuseurs de musique (salles de concert, clubs et festivals) des mesures toujours plus drastiques en matière de régulation du niveau sonore, beaucoup s'inquiètent de ses...
Mardi 3 octobre 2017 Étudiant nouvellement arrivé à Grenoble ou vieux de la vieille en manque d’inspiration, vous voilà en quête d’un spot où finir la soirée ? Quand, entre 1h et 2h du matin, les rideaux des bars commencent à fermer, d’autres lieux (salles de...
Mercredi 9 septembre 2015 La réunion prévue mardi 8 septembre entre les différents directeurs des lieux, la mairie de Grenoble et la préfecture de l'Isère n’a rien donné. Une nouvelle est prévue mercredi 16 septembre. D’ici là, plus de fermeture à six heures du matin.
Jeudi 3 septembre 2015 Après l’annulation d’une soirée prévue ce vendredi au Drak-Art faute d’autorisation préfectorale permettant de terminer à six heures du matin, les acteurs culturels du monde de la nuit craignent un retour en arrière – en gros, tout le monde dégage à...
Mardi 7 octobre 2014 Du côté de la Belle électrique Ça y est : la Belle électrique, future salle de 900 places dédiée aux musiques amplifiées, ouvrira le samedi 10 janvier avec une (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X