Les bottes de trente lieues d'Elisabeth Saint-Blancat

Grozny Panzani Paradis

Théâtre des Clochards Célestes

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Théâtre des Clochards Célestes / Trente ans qu’Élisabeth Saint-Blancat est aux manettes du théâtre des Clochards Célestes, créé en 1978 : elle en a fait un lieu incontournable de découvertes pour petits et grands. Rencontre avec une directrice exigeante et épanouie.

Quand Yves Barroz, qui avait fondé le théâtre des Clochards Célestes à la place d'une épicerie à la fin des années 70, demande à une jeune comédienne toulousaine de reprendre le lieu, elle hésite, n'ayant jamais trempé dans le volet administratif de son art. Mais elle accepte.

à lire aussi : Vont, vivent et deviennent

Nous sommes au printemps 1986 : Élisabeth Saint-Blancat, 40 ans, va pouvoir mettre sa curiosité insatiable au service d'une structure. Si elle n'a l'expérience que des grands lieux (son mari d'alors, Jacques Rossner, l'assistant de Planchon, était directeur du CDN du Nord), elle a chevillé au corps ce goût de la découverte qui l'amène à la fin des 60's à arpenter les coulisses du TNP où travaillent Samy Frey, Francine Bergé.

En 2016, elle voit toujours plus de 200 à 300 pièces par an ! C'est avec ce bagage irremplaçable qu'aux Clochards, elle fonde de nombreux (feu) festivals, dont les Aulecquiades consacré aux auteurs contemporains ou ETC dédié à la jeunesse (le Off des rencontres internationales pour le théâtre, l'enfance et la jeunesse initié au Théâtre des Jeunes Années).

à lire aussi : Scènes découvertes en quête d'avenir

Ces deux axes, ADN de son théâtre, sont aussi le socle de son exigence. Comédienne à Mouffetard devant des enfants, elle sait qu'on ne peut pas les truander. Pas plus que quiconque ne peut l'entourlouper. « J'aime le théâtre mais je l'aime vraiment » dit-elle. Et toute la clé de son travail est dans le « mais », comme si programmer des travaux passables était le plus sûr moyen de desservir le théâtre où « bien souvent on s'ennuie. »

« J'aime vraiment ce que je fais »

Bien sûr, il y a parfois des ratages. Mais désormais, elle ne programme rien sur dossier, ce qui relève de la gageure (héroïsme) dans le domaine de la découverte. Elle est partout (le soir de notre entretien, elle se rendait à l'ENSATT, elle était deux jours plus tôt à l'Iris...), reçoit trois propositions par jour pour programmer in fine 15 à 17 spectacles par an.

C'est elle qui a ouvert ses portes à Joris Mathieu et l'a gardé trois saisons à l'affiche, le temps que des programmateurs (Odile Grosbon du Polaris en l'occurrence) prennent le relais. Idem pour Olivier Maurin. Mais elle constate que son travail (désormais réalisé en équipe, après qu'elle ait longtemps assuré toutes les tâches sauf la régie) ne bénéficie pas d'une vraie reconnaissance du milieu : « les professionnels viennent, mais ils pourraient venir plus. »

Quand on lui demande quel est le spectacle le plus fort qu'elle ait soutenu, elle sourit, semble faire défiler toutes les années passées et, lumineuse, confie qu'elle ne peut pas répondre à cette question, car chaque programmation, dont elle a raison de dire qu'elles ne sont pas « anodines », annonce une « magnifique saison. » Tout en réfléchissant à son avenir à la tête de ce lieu, elle est la première à relayer En acte(s) (lire ci-dessous) : CQFD.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Jeudi 4 novembre 2021 La Ville de Lyon a décidé de remettre en jeu le label des huit Scènes découvertes de la cité. Pour chacune d'entre elles, l'enjeu est important tant l'aide financière et la mise en réseau bénéficient à ces structures souvent fragiles mais au travail...
Mercredi 3 février 2021 Ils sont les premiers à Lyon, certainement pas les derniers. À l'instar de ce qu'a fait le Centre Dramatique National de Toulouse en janvier, le théâtre des Clochards Célestes annonce tirer un trait sur le reste de sa saison face à l’incertitude...
Mardi 5 septembre 2017 C'est ce qui s'appelle une passation de pouvoir réussie. À 29 ans, la metteuse en scène Louise Vignaud succède à Élisabeth Saint-Blancat à la tête des Clochards Célestes avec bienveillance et cohérence et propose une saison plus qu'alléchante dédiée...
Mercredi 4 mai 2016 Grozny Panzani Paradis,  de Samuel Pivo ; Ton tendre silence me violente plus que tout,  de Joséphine Chaffin : que se trame-t-il, (...)
Mardi 22 mars 2016 Les Scènes découvertes craignent des lendemains sombres. Enquête au sein de celles dédiées au théâtre et à la danse, malmenées depuis que l’accord Ville-État-Région n’a pas été reconduit sous sa forme initiale en ce début d'année : du Croiseur à...
Mercredi 16 novembre 2011 Théâtre / Parfois avec trois bouts de ficelles, un texte ardu en prose, il est possible de faire un très bon spectacle. Encore faut-il avoir une bonne (...)
Jeudi 31 mars 2011 Ils sont seuls en scène et, pour une durée de spectacle inférieure à une heure, ils se lancent sur un plateau presque nus, quasiment sans accessoire. De (...)
Vendredi 12 février 2010 Il est quasiment impossible de trouver des spectacles pour les touts petits. Avec "Suppose que la mer soit sucrée" Carine Pauchon propose une pièce pour (...)
Vendredi 28 août 2009 Théâtre / Plutôt que de débuter une saison par le premier spectacle d'une longue liste, de plus en plus en de théâtres choisissent de faire place aux jeunes compagnies et aux découvertes lors d’un festival de rentrée. Nadja Pobel

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X