Belles Marquises

French kiss : Les Marquises

Transbordeur

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Rock / Troisième album pour les Marquises, A Night Full of Collapses, et troisième claque assénée par un groupe lyonnais dont les expérimentations musicales continuent de défricher des territoires infinis. Un conseil : allez tendre l'autre joue lors du French Kiss consacré au groupe par le Transbordeur.

C'est avec son projet le plus ambitieux que ce petit génie discret de Jean-Sébastien Nouveau (Immune, Colo Colo, Recorded Home...) a fini par recueillir une approbation critique considérable. C'était en 2010 avec Lost Lost Lost, le premier album de ce groupe singulier à pluralité et géométrie variable sur lequel nous avions alors misé notre Une. Depuis, Les Marquises n'ont jamais trahi cette belle promesse d'exigence esthétique.

à lire aussi : Belles îles amères

Un troisième album, A Night full of collapses, le prouve, qui dans une matière musicale et cérébrale inépuisable, puise une inspiration infinie au service d'une forme de transe-piration qui décolle les étiquettes.

Comme à leur habitude, Nouveau et ses fidèles – Jonathan Grandcollot, Julien Nouveau, Martin Duru – se sont adjoints les services d'invités premium, prodigieux dans leur capacité à se fondre dans ce magma créatif : Matt Elliott (est-ce lui qui rend le morceau The Beguiled si fascinant ou l'inverse ?), Olivier Mellano, le bassiste Jeff Hallam, la violoniste Agathe Max, Christian Quermalet.

à lire aussi : Ô Marquises

Tribus éphémères

Nouveau aime ces tribus éphémères qui font la richesse d'une expérimentation de la fulgurance et d'un tribalisme plus réfléchi ici que sur le précédent Pensée Magique. Et si chaque projet discographique des Marquises flirte avec l'inquiétante étrangeté (après Herzog, Lynch et son compositeur Badalamenti) convoquant une noirceur certaine et cryptique, ce disque laisse indéniablement davantage passer la lumière mélodique que ses prédécesseurs.

Cette musique indescriptible, il faut la vivre dans l'intimité de l'expérience discographique, en disséquer tous les éléments, s'en imprégner. Mais la scène lui donne comme une seconde peau (un casting encore mouvant : le noyau dur de musiciens reste, d'autres invités arrivent), une seconde vie – même partition, expérience autre.

Et prouve la capacité du compositeur à transposer les univers abstraits du studio en quelque chose de physiquement palpable. De passer de l'émotion pure à la sensation brute, comme le caméléon Nouveau passe de disque en disque, d'un univers à l'autre, les embrassant tous, avec une générosité sans œillères.

Les Marquises
Au Transbordeur le mercredi 15 février

A Night full of collapses (Ici d'ailleurs)

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 19 décembre 2023 Pour le troisième hiver consécutif, le festival Superspectives s’installe à l’Opéra Underground inaugurant ainsi la nouvelle année, sous les auspices du silence.
Mardi 9 juin 2020 Il y eut, en 2010, Lost Lost Lost, album du bout du monde posant les bases d'un groupe dont le nom était une carte – de visite, d'un monde musical (Les (...)
Mardi 10 juin 2014 Trois RDV nocturnes à ne pas manquer cette semaine : les 10 ans de "Kiblind" au Sucre, Dense & Pika au DV1 et Todd Edwards au Club Transbo. Benjamin Mialot
Mardi 25 février 2014 Après avoir impressionné avec le magistral "Lost, Lost, Lost", Les Marquises reviennent avec "Pensée Magique", un deuxième album tribal, fou, épuisant mais inépuisable. A découvrir en live au Périscope. Stéphane Duchêne
Jeudi 31 mai 2012 Formation parmi les plus précieuses du paysage rock des années 1990-2000, spécialisée dans la nage à contre-courant, The Married Monk se reforme le temps de quelques concerts qui réveilleront de précieux souvenirs musicaux. Stéphane Duchêne
Vendredi 6 janvier 2012 Projet musical exigeant et encensé, Les Marquises a sans douté été la sensation lyonnaise de l'année 2011. À l'occasion de son passage à Plug & Play, son leader Jean-Sébastien Nouveau fait le bilan de cette expérience, notamment scénique. Propos...
Jeudi 1 décembre 2011 Pas de saison musicale sans la nouvelle sensation britannique qui va avec. Celle-ci est d'un genre un peu particulier : les Mancuniens se présentent en (...)
Jeudi 15 septembre 2011 Au départ, il ne devait s'agir que d'un projet discographique. Malheureusement (ou heureusement) pour eux, Jean-Sébastien Nouveau et son groupe ont été (...)
Jeudi 15 septembre 2011 Cette belle saison automnale qui s'annonce sera aussi l'occasion de découvrir une flopée de nouveaux talents venus d'un peu partout — et même de Lyon. Stéphane Duchêne
Vendredi 21 janvier 2011 Dans l'esprit de Jean-Sébastien Nouveau, il y a toujours quelque chose de neuf. La preuve avec ce panorama de ces différents projets musicaux.SD
Vendredi 21 janvier 2011 «Du soir montent des feux et des points de silence, qui vont s'élargissant, et la lune s'avance. Et la mer se déchire, infiniment brisée, par des rochers (...)
Vendredi 21 janvier 2011 Portrait / Jean-Sébastien Nouveau. Homme orchestre aux multiples avatars, il a produit avec Les Marquises l'un des albums de l'année 2010, le très beau "Lost, Lost, Lost". Stéphane Duchêne
Vendredi 26 septembre 2008 Disque / On avait découvert Immune au hasard d’une prestation lointaine lors du festival Dandelyon, qui, peut-être faute d’attention, était un peu, en ce (...)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X