Villa Gillet & Le Petit Bulletin
Immersion dans
L’Atelier des Récits 2022

Le Blues de la rentrée

En cette rentrée musicale, Lyon a, comme tout un chacun, le blues. Sauf qu'en l'espèce, c'est plutôt très bon signe et annonciateur d'un automne riche en fibre musicale. Stéphane Duchêne

Inutile de présenter le blues du dimanche soir, c'est une réalité identifiée (quasi) scientifiquement. On sait d'ailleurs depuis cet été – en tout cas, pour ce que ça vaut, un sondage l'a montré – que le blues du dimanche soir commence en réalité le dimanche... matin pour atteindre un pic vers 16h13 – la science est implacable et précise comme une Rolex. Prenons donc ce phénomène et multiplions-le par la racine carrée de la rentrée scolaire, que multiplie la nostalgie d'un été doré, moins les bouchons et les marmots qui braillent à l'arrière du Kangoo, plus l'arrivée imminente de l'automne, et la perspective d'un dimanche après-midi de novembre devant Michel Drucker, et vous obtenez une sorte de super blues du dimanche soir : le blues de la rentrée. Avec ceci de spécifique qu'il peut – cela a été établi par nos soins à l'aide d'une savante approximation – durer jusqu'à Noël.

Talk about the blues

Car même si l'on s'en tient à un strict point de vue musical, notre rentrée 2012, «elle vient de là, elle vient du blues», comme dit notre poète national. Ça a même commencé très fort le 4 septembre dernier, le jour même de la rentrée scolaire (comment ne pas y voir un signe ?), par une prestation ferrugineuse du mal nommé Jack White au Transbordeur. Un concert qui a en quelque sorte donné le ton. Car question blues, au sens large, on attend cette saison quelques clients de haut vol. Or quand on «Talk about the blues», comme il le dit lui-même, qui débarque ? Jon Spencer et son Blues Explosion, bien sûr. Et si le show de White était à la limite de la sidérurgie, on frôlera ici la collision entre la forme la plus primitive du bluesman et le boson de Higgs, tant ça promet de tourner à mille à l'heure et de frotter dans les virages punks – s'attendre d'ailleurs aux mêmes symptômes de la part des garageux suédois de The Hives. Plus classique, plus tubesque sous la houlette d'un Dan Auerbach qui a plus d'un tour dans sa barbe, les Black Keys seront aussi de sérieux clients – les voilà qui remplissent la Halle Tony Garnier – tout comme ces braves rednecks de Left Lane Cruiser – qui se contentent, eux, du Clacson. Pendant ce temps ou presque, nos Drômois d'H-Burns reviendront tout juste – avec un album à venir surprenant – d'un enregistrement à Chicago, capitale du blues, avec Steve Albini, producteur roi du bleu de travail. Bref, de quoi largement guérir par mithridatisation notre blues de la rentrée.

My God is blue

Et après tout quoi de mieux que de guérir le mal par le mâl(e) ? Ce gros cochon de Sébastien Tellier l'a bien compris, qui a choisi d'en faire son fond de commerce artistique du moment avec My God is Blue, où la terre n'est pas, comme chez Paul Eluard, «bleue comme une orange», mais comme un Pépito – oui le blues de la rentrée peut avoir des effets irréversibles, il convient de rester vigilant et de consulter en cas de doute. C'est ainsi par exemple qu'il faudra surveiller tout signe de déprime lors des concerts de Françoiz Breut, Julia Stone ou Soap & Skin (effet secondaire possible : cœur brisé), de l'ex-Virago Olivier Depardon (crise de nihilisme), Chilly Gonzales (syndrome de Stendhal ou engourdissement des doigts), Ty Segall (crise de spasmophilie, dans le meilleur des cas), ou le retour de Dark Dark Dark (tout est dans le nom). Sans compter la mélancolie induite par le come-back de groupes de votre jeunesse – suivant l'âge de votre jeunesse – qu'il s'agisse de Bloc Party (années 2000), Garbage (années 90), Kas Product (années 80), de quelque revival indie-pop façon Purity Ring ou The Pains of Being Pure at Heart (ce nom) ou du Spiritualized de Jason Pierce dont un seul riff de sa guitare psychédélique peut vous envoyer aux urgences le corps empli de substances que vous n'avez jamais prises – rappelons que son album le plus connu reproduisait le design d'une boîte de médicaments.

Luminothérapie

Mais comme l'a si bien dit à Libération Benjamin Biolay, bientôt de retour avec Vengeance et en mai au Transbordeur : «La musique, c'est la BO de la vie. Même ceux qui haïssent le premier degré, qui peuvent traiter le genre de musique que je fais, ou que j'aime, de «peine à jouir», ils écoutent quoi quand ils rentrent chez eux avec un coup de cafard ? Un morceau bien intense...» Il a pas tort le Benji, et c'est sans doute là qu'interviendront le sémillant Tom McRae ou le néo-Nick Drake, en tout cas présenté comme tel, Benjamin Francis Leftwich. Pour autant ce trimestre offrira également de quoi ne pas caresser son blues dans le sens du poil avec de la bonne pop tordue mais rassérénante façon Why ? ou Deerhoof – tant qu'on s'échine à déterminer la nature musicale de ce qu'on écoute, on ne pense pas à autre chose – ou de la hype enthousiasmante 100% coqueluches indés: Alt-J, Citizens !, Django Django, Bewitched Hands, autant de groupes plus efficaces qu'une séance de luminothérapie. Et s'il y a un concert à ne pas rater pour se convaincre que tout ces histoires de blues de la rentrée c'est surtout dans la tête, c'est bien le concert coup de cœur proposé par le Kafé, qui nous avait déjà fait découvrir les bondissants Concrete Knives, en la personne de School is cool. Un quatuor dont la pop, belge – un gage de qualité et de drôlerie –, parvient à vous convaincre que l'école est finie alors même qu'elle commence. Ou tout du moins à lui donner comme un goût d'éternelles vacances.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 5 novembre 2019 En solo pour la première fois de son histoire, le bestial Jon Spencer est revenu l'an dernier nous casser la gueule à coups de hits dans la lignée de tout ce qu'il a pu produire en plus de trente ans d'éruptions blues. KO à prévoir au Kao. Rehaussé...
Mardi 11 juin 2019 Ailleurs, il y a Rock en Seine, les Eurockéennes, les Vieilles Charrues ou le Main Square. En Auvergne-Rhône-Alpes, il y a Musilac, son lac (donc), ses milliers de festivaliers et ses quatre jours de programmation bourrés jusqu'à la gueule....
Mardi 11 juin 2019 Avec l'été des festivals revient en général l'heure de la nostalgie musicale et la programmation en cascade d'anciennes gloires de la pop, venues la plupart du temps rejouer leurs plus belles années (et les nôtres). Une tendance particulièrement...
Mardi 8 janvier 2019 Pour les festivals comme pour la météo, il n'y a plus de saison : zoom sur les noms d'ores et déjà dévoilés de Nuits sonores et Nuits de Fourvière, et sur la programmation de Transfer et des Chants de Mars.
Vendredi 3 juin 2016 Il y a des associations d'idées comme cela, qui font qu'une chose en entraînant une autre vous finissez par penser à Zazie. C'est arrivé aux plus grands. Pour nous, c'est Garbage, fleuron il y a 20 ans d'un électro-rock de producteurs qui fit autant...
Mercredi 1 juin 2016 Savant fou, roi et bouffon du garage psyché, Ty Segall est l'une des "choses" les plus talentueuses et les plus folles à s'être essayé ces dernières années à faire tout et n'importe quoi. Quittant son air bonhomme de blond californien pour se...
Mardi 24 mai 2016 Avec un album léger comme l'air, baptisé Zoo, Françoiz Breut livre un nouveau chapitre d'une cartographie des sentiments en forme de contes de fées valant tickets pour l'infini étoilé.
Mercredi 4 mai 2016 Harold Martinez Alors que l'on vient d'apprendre la venue à l'automne du Wovenhand de David Eugene Edwards, on pourra patienter durant ce mois de mai (...)
Mardi 29 mars 2016 Le 3 juin à Caluire, c'est le jour des poubelles. Bon, dit ainsi, ça ne fait guère envie, mais le 3 juin au Radiant, c'est le jour de Garbage. C'est (...)
Mercredi 2 mars 2016 Fascinante théorie des degrés de séparation mise en application par l'Épicerie Moderne. Françoiz Breut collabora en son temps avec Calexico (à Feyzin en avril). (...)
Mercredi 2 mars 2016 Spencer X, le Retour du retour. À l'automne dernier, le trio blues atomique devait venir présenter sur la scène de l'Épicerie Moderne son Freedom (...)
Mardi 5 janvier 2016 Entre Polna, Neil Young, les Insus et même le retour du plus si jeune Jon Spencer (porté pâle au printemps), les aînés seront là en force en 2016. Mais la jeune garde veille et ne s'en laissera pas compter.
Lundi 9 novembre 2015 Mauvaise nouvelle pour les amateurs de son rock'n'roll charnel et urbain, Jon Spencer annule l'ensemble de sa tournée européenne pour raisons (...)
Mardi 3 novembre 2015 Sur son dernier album, au prétexte de célébrer une liberté retrouvée symbolisée par la "Freedom Tower", le Jon Spencer Blues Explosion déclare son amour inextinguible à cette vieille femme qu'est la Grosse Pomme. Et le lui dit par tous les trous...
Mardi 29 septembre 2015 De mémoire de rats de salle de concert, cette rentrée musicale est l'une des plus chargées que la ville ait connue. Qu'à cela ne tienne, ce ne sont pas dix concerts que nous vous avons tagués comme "incontournables" cette année, mais une vingtaine....
Mardi 5 mai 2015 On a pu parler à l'époque de Virago – soit à la fin des années 90 – comme d'un Diabologum grenoblois. Même sécheresse du propos, même radicalité – mais plus frontale, (...)
Mardi 6 janvier 2015 Est-ce parce qu'on commence à être habitué à ce genre de cirque ? Toujours est-il que non, le bruit qui accompagnera la venue lyonnaise d'une Christine & the Queens au sommet du succès ne suffira pas à éclipser le reste d'une programmation de fort...
Jeudi 2 octobre 2014 C'était en 1914, souvenez-vous (mais si, faites un effort) : sur une commande du maire Edouard Herriot, Tony Garnier mettait la touche finale à la fameuse (...)
Mardi 23 septembre 2014 Rien que de très classique dans cette saison francophone. Du très bon, du bon, du moins bon, Kyo, et au milieu coule une rivière en Feu! Chatterton, inconcevable objet pop aux aspirations littéraires qui feront se gausser ou s'incliner. C'est à...
Jeudi 26 juin 2014 Kas Product ne sera sûrement pas le groupe le plus couru de cet été de festivals, ni même celui de Musiques en Stock – où il cotoiera rien moins que Nada (...)
Mardi 3 juin 2014 Qui a dit que le vélo était un sport de ringards aux jambes rasées ? Pas le festival Roulez jeunesse, qui tout au long d'un programme alliant joie de la pédale et plaisir musical entend réconcilier petite reine et rois de la hype. Stéphane Duchêne
Mardi 8 avril 2014 Période faste pour le documentaire français en ce moment… Du coup, Les Écrans du doc, le festival consacré au genre au Toboggan de Décines n’a eu qu’à se pencher (...)
Mardi 25 mars 2014 Festival de chanson française, Les Chants de Mars est à l'image de cette dernière. On y trouve, pour qui a un rapport légèrement problématique à la chanson (...)
Mercredi 4 décembre 2013 Dans 2001 : l'odyssée de l'espace, un enregistrement dans lequel le Dr. Floyd fait état de la découverte, sur la Lune, d'un monolithe de fabrication (...)
Mercredi 15 mai 2013 Mouvement Diurne (Amicale underground)
Vendredi 30 novembre 2012 Cinq albums en quinze ans. Les Hives feraient-ils leurs Laurent Voulzy ? Les fidèles pouvaient le craindre après les cinq ans de silence discographique (...)
Vendredi 23 novembre 2012 Après huit ans de hiatus discographique, le Blues Explosion de Jon Spencer revient mettre un grand coup dans la fourmilière blues avec le belliqueux et chaudard "Meat & Bone". Et un concert événement à l’Épicerie moderne. Stéphane Duchêne
Jeudi 8 novembre 2012 S'il y a une ville qu'on connaît peu c'est bien Edmonton, près d'un million d'habitants, au cœur de l'Alberta, et capitale historique de l'industrie (...)
Vendredi 12 octobre 2012 Génie de la lampe pop française, Sébastien Tellier s'est mué avec "My God is blue", son dernier album, en gourou bleuté salement illuminé. Pour le meilleur et pour le rire. Alors, abus de Pépitos bleus, crise mystique, foutage de gueule ? Tentative...
Vendredi 5 octobre 2012 Ambition, commandes, volonté d'aller voir plus loin, de David Byrne à Sufjan Stevens, de Paul McCartney à Chilly Gonzales, nombreux sont les musiciens pop qui se sont aventurés hors de leur pré-carré : sur les terres de l'expérimental, du classique,...
Jeudi 27 septembre 2012 Pour reprendre quelque mots de son classique "Si tu disais", et les retourner contre elle : si Françoiz Breut disait «on y va», on n'hésiterait pas, «que (...)
Jeudi 27 septembre 2012 Quatre ans après A l'Aveuglette, Françoiz Breut est de retour avec "La Chirurgie des Sentiments" et un concert à l'Epicerie Moderne. À cette occasion, elle se confie de bon cœur sur ce disque du changement dans la continuité. Et sur le reste : la...
Jeudi 13 septembre 2012 À force, les salles lyonnaises sont un peu comme le PMU du coin de la rue, elles finissent par avoir des habitués. Ce qui en dit long sur la qualité de l'accueil de nos salles. Ou sur le fait que Lyon soit bel et bien réapparu sur la carte de France...
Vendredi 7 septembre 2012 Quel que soit le sobriquet dont il s'affuble ou le genre dans lequel il officie, il est désormais largement admis que Gonzales est un génie. Un (...)
Vendredi 27 avril 2012 Après "Cascadeur" l'an dernier, Rover est sans doute la révélation pop française de cette année. Un ovni romantique et bowie, dandy et bestial qui devrait envoûter par sa seule présence, les spectateurs du festival Changez d'Air. Stéphane Duchêne
Jeudi 19 avril 2012 Jadis groupe concept alliant, on ne sait trop pourquoi, pop et tennis, Housse de Racket a depuis un moment délaissé les passing-shots et livré l'an dernier un album qui mériterait de figurer dans les dix premiers du classement "ATPop". Sortez les...
Vendredi 23 mars 2012 Si l'on devait voir une revanche de la génération X dans la réédition de quelques monuments du grunge ou du shoegazing – cette musique que l'on joue sans (...)
Jeudi 15 mars 2012 À ceux qui en ont soupé du néo-folk ou du folk tout court – et Dieu sait s'il y en a – Dark Dark Dark est la réponse adéquate. Car il y a dans cette musique (...)
Jeudi 9 février 2012 Jamais avare de surprise en ce qui concerne ses concerts «coups de cœur» le Kafé ajuste son concept en concert «coups de boule», suivi d'un tabassage au (...)
Vendredi 25 novembre 2011 Avec E Volo Love, Frànçois & the Atlas Mountains a trouvé sa voix dans l'égarement musical. Parti des Charentes, passé par l'Angleterre, étranger en pays étrange, il entraîne l'auditeur sur la trace d'un absolu pop aussi attachant que sans attache....
Vendredi 17 juin 2011 «La critique est facile, l'art est difficile», disent généralement les poètes à deux sous. Heureusement, le pastiche (et le pastis aussi, mais ça c'est une (...)
Jeudi 26 mai 2011 De l’audace en toutes choses et une certaine classe dans tout ce qu’il ose : voilà qui pourrait résumer le parcours ébouriffant du poilu et poilant Chilly (...)
Lundi 6 décembre 2010 C'est l'événement de cette fin d'année : Jon Spencer, mythe vivant du rock'n'roll contemporain (sans lui, pas de White Stripes ou de Strokes), fait escale à Lyon avec son Blues Explosion pour fêter six rééditions discographiques. Benjamin Mialot
Mercredi 16 juin 2010 L'un des titres emblématiques de Jon Spencer s'intitule Talk about the blues. Un sujet sur lequel le new-yorkais a toujours été très bavard. Que ce soit (...)
Mercredi 17 septembre 2008 Rock-électro-rap / Qui, des vieux briscards encore verts ou des jeunes qui en veulent, remportera le trophée de la rentrée musicale ? Hein, qui ? Christophe Chabert
Jeudi 17 avril 2008 Musique / Sébastien Tellier déroute avec son nouvel album «Sexuality». Nanar ou chef-d’œuvre ? Génie ou escroc ? Satire cinglante ou coup commercial ? Réponses de l’artiste, au-delà des oppositions binaires de la critique et du business de la...
Mercredi 27 avril 2005 Une figure emblématique de la scène française et une jeune louve assoiffée de sons : Françoiz Breut et Camille se partagent la scène du Ninkasi Kao pour une soirée à coup sûr touchée par la grâce. Emmanuel Alarco

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter