Lumière s'annonce brillant

Ouverture ce lundi du cinquième festival Lumière, avec d’ores et déjà un engouement exceptionnel lié à la venue de Quentin Tarantino. Mais il ne sera pas le seul invité prestigieux de cette édition… Christophe Chabert

Une heure pour les 3000 places du Prix Lumière, deux pour les 4600 places de la Halle et la clôture du festival. C’est le temps qu’il a fallu pour que les deux séances de Lumière 2013 rendant hommage à Quentin Tarantino affichent sold out, record qui n’est pas lié à la rareté des films présentés — Jackie Brown et Pulp fiction — mais bien à la présence du maître Quentin, sorte de cinéaste-cinéphile-DJ dont on murmure qu’il ira se mettre aux platines du Sucre après la remise de son prix !

Car si certains se lamentent de n’avoir pu récupérer un précieux ticket pour voir leur idole en chair et en os, qu’ils soient rassurés : Tarantino sera omniprésent au cours du festival, dirigeant sa version de la Sortie de l'usine Lumière et allant présenter les films qu’il a choisis dans sa «Proposition», mélange de curiosités absolues — Hitler dead or alive, Le Justicier du Minnesota, western post-Django de Corbucci, Le Spécialiste du même Corbucci avec notre Johnny national, Le Déserteur, film soviétique daté 1939 que Tarantino voulait absolument voir ou Jeunesse droguée, signé par l’étonnant Jack Arnold, cinéaste de L’Homme qui rétrécit et de L’Étrange Créature du lac noir — et de films fétiches — True Romance, qu’il scénarisa pour son ami Tony Scott ou Le Voyou, dont l’adoubement tarantinesque pourrait faire remonter en flèche la cote de Claude Lelouch dans le cœur des cinéphiles. Cette carte blanche donne le ton d’un festival où les découvertes s’annoncent nombreuses.

La vie est Bébel

En attendant, le festival démarre ce lundi — et même vendredi soir avec l’incontournable ouverture du Village dans le Parc Lumière et sa ruée sur le DVD classique où, en général, on laisse notre salaire du mois — par la traditionnelle cérémonie d’ouverture à la Halle Tony Garnier, qui prend cette année des allures d’hommage à Bébel avec la projo en sa présence d’Un singe en hiver.

Jean-Paul Belmondo sera le premier invité marquant du festival, mais dès le lendemain, il y aura du beau monde au cours des séances : l’Art of noir d’Eddie Muller et Philippe Garnier s’offre une ouverture classe avec la restauration du génial Gun Crazy et la présence de son actrice Peggy Cummins ; Jean-Pierre Marielle viendra présenter le documentaire qui lui est consacré ; Pierre Richard accompagnera les films de l’hommage qui lui est rendu — Le Grand blond avec une chaussure noire, La Chèvre et Les Malheurs d’Alfred ; le Belge Joachim Lafosse présentera Scènes de la vie conjugale de Bergman au Comœdia. D’autres suivront — Tim Roth, Gaspar Noé, Luc Dardenne… — pour une édition excitante comme jamais.

Lumière 2013
Du 14 au 20 octobre

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 5 janvier 2016 Des chasseurs de primes et leur prisonnière pris en étau entre le blizzard et de potentiels agresseurs dans une baraque de fortune. Près de trois heures de palabres sanglantes rythmées par les notes de Morricone. Ça aurait pu tourner au théâtre...
Mardi 6 octobre 2015 Deux ans après l'hommage que lui a rendu par Quentin Tarantino en ouverture, Jean-Paul Belmondo fait son retour au festival Lumière. Il accompagnera (...)
Vendredi 18 octobre 2013 Nos plus belles années de Sydney Pollack. Hitler : dead or alive de Nick Grinde. The War zone de Tim Roth.
Jeudi 17 octobre 2013 Sleeping beauty de James B. Harris. High school confidential de Jack Arnold. Pain et Chocolat de Franco Brusatti. Cutter’s way d’Ivan Passer.
Vendredi 11 octobre 2013 «Laisse-moi te citer quelques noms : Jack Hanson, Chick Nadell, James B. Harris, Ted Jaffe, Russ Pearce… (…) Tous victimes de cambriolages, tous des (...)
Vendredi 11 octobre 2013 Découvrir le film le plus rare d’un de nos cinéastes préférés, en sa présence : le festival Lumière ne pouvait nous faire plus plaisir qu’en programmant Mise à sac (...)
Jeudi 10 octobre 2013 Au sein de sa pléthorique programmation, et grâce à l’implication de son Prix Lumière Quentin Tarantino, le festival Lumière fait la part belle aux redécouvertes. Cinéastes, acteurs et même chefs opérateurs, voici quelques-uns de ces soldats...
Mercredi 9 octobre 2013 Les 3 RDV nocturnes à ne pas manquer cette semaine : Join the Navy au Sirius, Quentin's Club Experience au Sucre et Hunkpapa au Club Transbo. Benjamin Mialot
Vendredi 13 septembre 2013 C’est la dernière annonce (fracassante) du festival Lumière : comme le lapin sorti du chapeau, un hommage aux studios Ghibli du grand Hayao Miyazaki, qui (...)
Mercredi 28 ao?t 2013 On en sait désormais un peu plus sur la programmation du festival Lumière 2013 où, faut-il le rappeler, Quentin Tarantino sera à l’honneur. Bergman, Verneuil, Ashby, des films noirs rarissimes, des projections événements, des raretés restaurées et...
Vendredi 21 juin 2013 En choisissant Quentin Tarantino pour recevoir le cinquième Prix Lumière, le festival Lumière, qui aura lieu du 14 au 20 octobre prochain, frappe un grand coup, dans une édition placée sous le signe de la "célébration du 35 mm". Christophe Chabert
Jeudi 20 juin 2013 En choisissant Quentin Tarantino pour recevoir le cinquième Prix Lumière, le festival Lumière, qui aura lieu du 14 au 20 octobre prochain, frappe un grand coup, dans une édition placée sous le signe de la «célébration du 35 mm». Christophe Chabert
Mercredi 5 juin 2013 Eldorado commercial à la formule perdue, le cinéma français populaire de qualité des années 60 et 70 se déguste aujourd’hui avec un zeste de nostalgie et un fond (...)
Jeudi 10 janvier 2013 Django unchained, hommage ou remix ? Les deux et plus encore. Au commencement il y a Django, légende du western italien. Année 1966 : dans la foulée de Pour (...)
Lundi 7 janvier 2013 Chevauchée sanglante d’un esclave noir décidé à retrouver sa fiancée en se vengeant de blancs cupides et racistes, «Django Unchained» n’est pas qu’une occasion pour Quentin Tarantino de rendre hommage aux westerns ; c’est aussi un réquisitoire...
Jeudi 1 octobre 2009 De Thomas Gilou (Fr, 1h35) avec Pierre Richard, Sara Forestier, Lambert Wilson…
Jeudi 9 juillet 2009 Fidèle à lui-même et pas à la caricature qu’on veut donner de son cinéma, Quentin Tarantino enthousiasme avec cette comédie de guerre dont l’enjeu souterrain est de repenser l’Histoire récente à partir de ses représentations...
Mardi 20 janvier 2009 De et avec Pierre-François Martin Laval (Fr, 1h25) avec Florence Foresti, Pierre Richard…
Jeudi 1 mai 2008 Jusqu’à la fin de la saison, le samedi soir à l’Institut Lumière sera dédié à Quentin Tarantino : ses films, ceux qu’il a écrits, ceux de ses amis… L’occasion de revenir sur un parcours sans-faute et de tordre le cou à plusieurs clichés. CC

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter