Le bal des casse-pieds

Regard / À peine deux semaines après la performance plébiscitée de Jack the Ripper dans cette même salle, les new-yorkais de White Hassle, bien épaulés du barjo Reverend Vince Anderson (voir ci-dessous), s'apprêtent à traumatiser le Ciel de leurs mélodies éclectiques. L'occasion idéale de leur tirer le portrait. François Cau

Au centre de la formation se trouve un artiste polyvalent, partageant toujours son existence entre musique et dessin. Marcellus Hall a commencé par gribouiller, sans arrêt, en bon autodidacte vite habitué des maisons de redressement. À l'âge de 18 ans, le professeur d'art du lycée catholique où il a fini par atterrir estime que ses élèves ne sont pas prêts à s'exercer sur des modèles de sexe féminin. C'en est trop, le jeune Marcellus prend ses cliques et ses claques et s'en va tailler la route. Il traverse les États-Unis en auto-stop, se retrouve en Europe et en Asie où il vit des caricatures qu'il dessine dans les rues. C'est au cours de cette période d'errance qu'il apprend à jouer de la guitare et de l'harmonica, mais l'art pictural reprend toujours le dessus. Il parvient à intégrer les rangs d'une école d'art de Rhode Island, pour finalement déménager à New York, sa nouvelle (et pour l'instant dernière) cité d'adoption. Blues ExplosionEn 1987, Hall bosse comme dessinateur en free-lance et se lance dans l'aventure musicale en compagnie du bassiste Tony Lee, écumant Manhattan de leurs compos. Leur groupe, Railroad Jerk ("l'idiot de la voie de chemin de fer", deux mots choisis au hasard dans le dictionnaire), peine à entrer dans une catégorie bien définie. Dès leur premier album éponyme, paru en 1990 sur le label Matador Records, les superlatifs ne manquent pas : blues, folk industriel, rock garage, Marcellus, Tony et les zicos prêts à les suivre expérimentent déjà à tout va, mélangent les styles pour accoucher d'un son résolument à part. Leur deuxième album, Raise the Plow, confirme le discret engouement à leur égard, réveille la curiosité de musiciens désireux de sortir des sentiers battus. Le batteur Dave Varenka intègre la formation en 1992, pour ne plus quitter Marcellus, qu'il suivra plus tard sur l'aventure White Hassle. S'ensuivent deux années de flou plus ou moins artistique ; les trous dans la biographie laissent augurer de quelques fâcheuses expériences interlopes (mais bon, qui sommes-nous pour juger ?). Cantonnés jusqu'ici à une légère reconnaissance, les musiciens se font définitivement remarquer en 1995 avec la sortie de leur avant-dernier album, One Track Mind. Le single Rollerkoaster fait la joie du tandem Beavis & Butthead dans leur show animé sur MTV, l'album est acclamé par l'ensemble de la critique musicale américaine, le groupe part en tournée à travers les States, en Europe et en Asie.Chaîne nationaleAlors que le dernier album du groupe (The Third Rail) sort dans les bacs américains, Marcellus Hall est entretemps devenu un dessinateur reconnu. Après avoir fait édité son comics-phare, Bill Dogbreath, sous forme de strips dans des périodiques aux quatre coins des États-Unis, il œuvre pour les journaux The New Yorker, New York Press ou le New York Times. Son style immerge des bonshommes d'allure pateline dans des couleurs criardes, dans des vignettes où la tranquilité n'est que de surface. Marcellus envisage à présent ses deux activités avec les mêmes schémas de travail : superpositions alambiquées, goût affirmé pour l'esthétique pop, et le chaos toujours prêt à poindre le bout de son nez. Si l'aventure Railroad Jerk tourne court, les deux rescapés, Hall et Davenka, ne se laissent pas démonter et forment le groupe White Hassle, littéralement le "blanc casse-pieds", patronyme faisant mutine référence à la chaîne de fast-food US White Castle. À peine quelques mois après The Third Rail, le binôme sort, toujours chez Matador Records, le bouillonnant National Chain. Les expérimentations de leur précédent combo les font une fois de plus aller dans toutes les directions sonores. L'accueil est discret, le duo enquille les dates histoire de se rôder, accueille en son sein le guitariste Matt Oliveiro, qui participera à Life is still sweet (album dont le morceau éponyme est une pure merveille, soit dit en passant). Le groupe fait appel à d'autres guests, dont le plus fidèle sera le DJ Atsushi Numata (les scratchs sur Your Language, c'est lui). L'heure de gloire En 2002, White Hassle se fait remarquer par le label parisien Fargo Records (qui compte dans ses rangs des incontournables tels que les Lords of Altamont, Neal Casal, Jesses Sykes ou notre chouchou maison Andrew Bird) : la France aura ainsi le prime honneur de découvrir leurs nouveaux opus, dans un premier temps le huit titres Watertank, puis un an plus tard The Death of Song, qui titille violemment les oreilles des amateurs de blues-rock décomplexé. Les compositions condensent avec fluidité les explorations sonores de la décennie écoulée, et affirment avec bonheur les aspirations pop de leurs auteurs. La sortie de Your Language en ce début d'année, leur tournée française (dont une participation à la soirée Fargo All Stars) devraient leur ouvrir les portes du succès qu'ils méritent. En attendant de les voir triomphants, on ira savourer leur live de ce vendredi au Ciel. White Hassle + Reverend Vince Andersonle 3 février à 20h30, au CielAlbum : "Your Language" (Fargo)

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 3 juin 2022 « Bonjour. Malheureusement nous ne disposons pas de captation. » C’est dommage. Car à défaut d’avoir pu le découvrir en présentiel, on aurait beaucoup aimé, (...)
Lundi 9 mai 2022 Trois ans après sa dernière “édition normale“, le Festival du cinéma italien de Voiron est enfin de retour au printemps en salle. Avec un programme dense, des invités et… sa désormais célèbre pizza géante. A tavola !
Lundi 9 mai 2022 Quand un couple de danseurs (Kaori Ito et Théo Touvet) se met à nu devant le public afin d’évoquer son amour, ça donne une proposition déroutante et captivante baptisée "Embrase-moi". À découvrir à l’Hexagone de Meylan.
Vendredi 22 avril 2022 Récemment enrichi de trois nouvelles sorties, le label grenoblois Stochastic Releases accueille depuis quinze ans divers projets musicaux pointus aux esthétiques musicales radicalement différentes, que seule réunit la sensibilité artistique de son...
Lundi 9 mai 2022 Déjà en terrain conquis lorsqu’on entend pâtes fraîches fabriquées sur place, alors imaginez quand ce savoir-faire est offert en continu à la vue d’une clientèle (...)
Vendredi 22 avril 2022 Envie de faire la fête et danser ? On a pour vous deux recommandations le 29 avril, et une le 7 mai. C'est parti !  
Vendredi 22 avril 2022 Installées sur le glacis du fort de la Bastille, face à Belledonne, quatre petites cabanes conçues par des étudiants en architecture doivent permettre au public néophyte d’expérimenter le bivouac en montagne. Du 2 mai au 2 octobre, des gardiens se...
Vendredi 22 avril 2022 Orfèvre dans l’art de saisir des ambiances et des climats humains, Mikhaël Hers ("Ce sentiment de l’été", "Amanda"…) en restitue ici simultanément deux profondément singuliers : l’univers de la radio la nuit et l’air du temps des années 1980. Une...
Vendredi 22 avril 2022 Il y a deux ans, on avait découvert le travail de Marion Massip et on avait été plutôt emballés par la poésie qui émane de ses photos du trois fois rien. En effet, (...)
Vendredi 22 avril 2022 Remis en service l’année dernière, le petit train de La Mure vient d’ouvrir sa saison 2022. Comme on est curieux, on est allé voir si ça valait le coup et on en a profité pour visiter la Mine Image.
Vendredi 22 avril 2022 Sur les planches, au cinéma ("Au poste", "Problemos"...), Marc Fraize est un artisan auteur, acteur, humoriste, clown tendre et jubilatoire et, sans nihilisme, il porte le rire loin des standards de l’enchaînement de blagues surfant sur l’actualité....
Vendredi 15 avril 2022 Les gentils rappeurs toulousains sont les têtes d’affiche du prochain Vercors Music Festival, qui se tiendra du 1er au 3 juillet. Pas seulement, parce qu’ils ont carrément composé eux-mêmes une partie de la programmation (encore inconnue). Sinon, on...
Vendredi 22 avril 2022 Avec "Roda Favela", le metteur en scène Laurent Poncelet s’attaque à Jair Bolsonaro, ce président d’un Brésil qu’il aime depuis quinze ans. Au plateau, douze artistes multifacettes invitent le spectateur dans leur favela, un condensé d’énergie brute...
Vendredi 15 avril 2022 Organisé avec les éditions Glénat du 15 au 17 avril, le rendez-vous des amateurs de BD est de retour à l’Alpe d’Huez après deux ans d’absence. Pas moins de 18 auteurs viennent à la rencontre des publics, parmi lesquels Jul ou Pénélope Bagieu.
Vendredi 22 avril 2022 Avec l’exposition "Fait main, quand Grenoble gantait le monde" le musée Dauphinois revient sur une aventure locale de prestige international, celle de la ganterie grenobloise. Un parcours remarquable, riche de nombreuses pièces de collection et...
Vendredi 22 avril 2022 La Cinémathèque de Grenoble propose une visite guidée passionnante sur les traces des anciennes salles obscures du centre-ville. Place Grenette, avenue Alsace-Lorraine, rue de Palanka… une petite promenade instructive mêlée d’anecdotes amusantes.
Lundi 9 mai 2022 Les équipes d'ARC-Nucléart, le laboratoire grenoblois qui met le rayonnement gamma au service du patrimoine, nous ont ouvert leurs portes pour une délicieuse immersion scientifique au sein de ce lieu expérimental grenoblois, unique en France, qui...
Mardi 12 avril 2022 Longtemps vouées aux gémonies, les mélodies synthétiques naïves, clinquantes et mélancoliques de l’italo-disco ne cessent d’être réhabilitées depuis maintenant une (...)
Lundi 11 avril 2022 Qualité du son, qualité du verbe : ce n'est pas pour rien que le concert de Dinos, jeudi 14 avril à la Belle Électrique, affiche complet.
Mardi 12 avril 2022 Une autre façon de répondre au devoir de mémoire : dimanche 8 mai, après la cérémonie au monument aux morts, le Département organise une course sportive sur les traces des Résistants.  
Lundi 11 avril 2022 Alors que quelques-unes de ses œuvres de jeunesse bénéficient actuellement d’une ressortie dans des copies restaurées en 4K grâce au travail toujours (...)
Lundi 11 avril 2022 Né en 2016 autour des compositions de Jc Prince, le trio grenoblois The French Bastards s’apprête à fêter son tout nouvel album en grande pompe (au moins du 45), avec deux concerts très attendus entre Isère et Rhône.
Mardi 12 avril 2022 Un film de 8 heures qui raconte l'histoire d'activistes débutants, qui s'attaquent, à Grenoble, à des sites techno-industriels... C'est la projection que propose le 102, dimanche 17 avril.
Vendredi 22 avril 2022 Empreint d’une aura vintage, flashback des eighties, le bob a reconquis podiums et dressings de modeuses. Vraisemblablement, le couvre-chef (...)
Mardi 12 avril 2022 Les personnes sont les mêmes, mais les statuts changent. Au lieu d’être exploitée en délégation de service public par l’association MixLab, la Belle Électrique sera gérée par une SCIC (Société coopérative d’intérêt collectif), Musiques Actuelles...
Lundi 11 avril 2022 Piochés dans une carrière où l’éclectisme des genres le dispute à la maîtrise formelle et à l’élégance visuelle, les trois films de Mankiewicz proposés par le Ciné-club rappellent combien moderne (et essentiel) demeure son cinéma. On fonce !
Mardi 12 avril 2022 Né sous les auspices de la Cinéfondation cannoise, coproduit par Scorsese, primé à Avignon, "Murina" est reparti de la Croisette avec la Caméra d’Or. Une pêche pas si miraculeuse que cela pour ce premier long-métrage croate brûlé par le sel, le...
Mardi 12 avril 2022 Le Midi / Minuit propose une soirée électorale plutôt originale pour le second tour de la présidentielle. Un cabaret drag agrémenté de petits fours et de Prosecco, histoire de rire un bon coup, quel que soit le résultat…
Mardi 12 avril 2022 On a assisté au show d’Orelsan, il y a quelques jours au Zénith d’Auvergne, pour le plaisir et aussi pour vous en parler avant sa venue au Palais des Sports de Grenoble le 16 avril. On vous raconte cette bonne soirée, sans rien divulgâcher !

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter