Décroche les étoiles

Critique / Nous avons donc affaire à un Rufus Wainwright en pleine possession de ses moyens. Outre le fait que notre homme se targue d’être désormais à peu près sain de corps et d’esprit, ce cinquième album est celui qui le voit prendre le contrôle artistique total en termes de production (il se fera tout de même aider par son compère Marius de Vries mais surtout par le Pet Shop Boys Neil Tennant). Le changement n’est pas radical pour autant, à la première écoute, on se sent même carrément en terrain connu. Rufus dédicace une chanson superbement mielleuse à l’élu de son cœur (Tiergarten), nous offre sur un plateau doré une comptine pop sucrée au charme vénéneux (Rules and Regulations), et nous abat sous les émotions via des ritournelles à l’efficacité létale dont lui seul a le secret (le single Going to a town, Not ready to love). Lorsque l’album commence à tourner en boucle, sa puissance éclate. De nombreux morceaux qui vous semblaient anodins prennent, avec plus d’attention, une ampleur insoupçonnée (Do I disappoint you ?, Nobody’s off the hook et son orchestration imparable). On s’aperçoit que la voix si atypique de Rufus est encore plus maîtrisée, et ses arrangements plus complexes qu’ils n’y paraîssent. Pour prendre pleine conscience du chemin parcouru pour l’artiste, il suffit de se livrer à une écoute comparative de son premier album éponyme puis de Release The Stars. Sans déprécier une œuvre qu’on a adoré en son temps, on a l’impression tenace qu’il s’agit du brouillon de cette dernière galette. Rufus est toujours aussi désinvolte, mais ses expériences personnelles et professionnelles transparaissent ici avec une force immédiate. Et si l’on en vient à regretter parfois le poète écorché vif qu’on a appris à aimer, on gagne au change un auteur plus mature dans ses choix, qui s’éloigne de l’abîme pour mieux l’observer avec le poids des ans. L’avenir nous dira si ce virage artistique discret mais affirmé enfermera notre homme dans la routine, mais pour l’instant, affirmons-le, c’est très loin d’être le cas. FCRelease the stars(Geffen Distribution)

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 3 juin 2022 « Bonjour. Malheureusement nous ne disposons pas de captation. » C’est dommage. Car à défaut d’avoir pu le découvrir en présentiel, on aurait beaucoup aimé, (...)
Lundi 9 mai 2022 Trois ans après sa dernière “édition normale“, le Festival du cinéma italien de Voiron est enfin de retour au printemps en salle. Avec un programme dense, des invités et… sa désormais célèbre pizza géante. A tavola !
Lundi 9 mai 2022 Quand un couple de danseurs (Kaori Ito et Théo Touvet) se met à nu devant le public afin d’évoquer son amour, ça donne une proposition déroutante et captivante baptisée "Embrase-moi". À découvrir à l’Hexagone de Meylan.
Vendredi 22 avril 2022 Récemment enrichi de trois nouvelles sorties, le label grenoblois Stochastic Releases accueille depuis quinze ans divers projets musicaux pointus aux esthétiques musicales radicalement différentes, que seule réunit la sensibilité artistique de son...
Lundi 9 mai 2022 Déjà en terrain conquis lorsqu’on entend pâtes fraîches fabriquées sur place, alors imaginez quand ce savoir-faire est offert en continu à la vue d’une clientèle (...)
Vendredi 22 avril 2022 Envie de faire la fête et danser ? On a pour vous deux recommandations le 29 avril, et une le 7 mai. C'est parti !  
Vendredi 22 avril 2022 Installées sur le glacis du fort de la Bastille, face à Belledonne, quatre petites cabanes conçues par des étudiants en architecture doivent permettre au public néophyte d’expérimenter le bivouac en montagne. Du 2 mai au 2 octobre, des gardiens se...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter