Georgia O'Keeffe : oh non, de la rose !

Georgia O'Keeffe et ses amis photographes

Musée de Grenoble

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Célèbre pour ses fleurs, l'Américaine Georgia O'Keeffe est une figure emblématique (mais méconnue en France) de la peinture moderne. Le Musée de Grenoble propose un regard sur son œuvre en la complétant par celle de « ses amis photographes ». Des photographies qui finissent malheureusement par prendre le dessus sur l'exposition, malgré quelques toiles de vues urbaines saisissantes.

Réactualiser les grands schémas de l'histoire de l'art, telle est l'ambition de la nouvelle exposition du Musée de Grenoble. Avec Georgia O'Keeffe et ses amis photographes, l'institution propose qui plus est une relecture de cette histoire via la figure d'une artiste-femme du XXe siècle. Un angle intéressant : on ne peut en effet nier que la présentation de la peinture moderne s'est trop souvent faite par la mise en avant d'artistes-hommes.

Fortement influencée par la photographie moderne, les œuvres de Georgia O'Keeffe (1887-1996) sont ainsi mises en parallèle avec celles de sept photographes dont les travaux finissent néanmoins par détourner l'attention initiale de l'exposition. On se lasse ainsi assez vite des représentations florales et des paysages abstraits (et sexuels) de l'artiste, dont le rendu laisse une impression de naïveté artistique. On (re)découvre cependant avec plaisir des pionniers de la "straight photography" (photographie pure) comme Paul Strand ou Alfred Stieglitz, génie portraitiste et époux de Georgia O'Keeffe.

Quand elle arrive en ville

Et c'est lorsque Georgia O'Keeffe abandonne ses fleurs que l'intérêt revient. Dans les années 1920, elle s'installe avec son mari à New York et trouve alors un nouveau sujet : la ville de l'ambition, en pleine élévation céleste grâce aux buildings fleurissants. Elle s'approprie le thème en peignant quelques vues urbaines des gratte-ciel – dont deux toiles sont présentées. Véritable condensé de géométrie, en contre-plongée, l'épuration des façades et la perspective hallucinante créent une tension entre abstraction et figuration.

Georgia O'Keeffe arrête cependant cette série au bout de 20 tableaux pour retourner à des espaces plus naturels, notamment en s'installant au Nouveau Mexique. Et c'est avec des os, ses « trophées du désert », que l'artiste produit encore une fois une série qui s'éloigne de la "jolie fleur" pour développer une vision particulière de ces éléments. Les ossements pelviens deviennent des objectifs photographiques donnant naissance à des paysages où la frontière entre abstraction et figuration se renforce avec un style presque surréaliste. On regrettera que ces deux séries ne soient pas les plus représentatives de son œuvre, ni les plus présentées dans l'exposition.

Georgia O'Keeffe et ses amis photographes, jusqu'au dimanche 7 février 2016 au Musée de Grenoble

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Expos...

Vendredi 22 avril 2022 Il y a deux ans, on avait découvert le travail de Marion Massip et on avait été plutôt emballés par la poésie qui émane de ses photos du trois fois rien. En effet, (...)
Vendredi 22 avril 2022 Avec l’exposition "Fait main, quand Grenoble gantait le monde" le musée Dauphinois revient sur une aventure locale de prestige international, celle de la ganterie grenobloise. Un parcours remarquable, riche de nombreuses pièces de collection et...
Lundi 28 mars 2022 Formée au Beaux-arts de Kyoto, Martine Rey s’est fait une spécialité de la laque, qu’elle décline de maintes manières ; Pierre Gallais, quant à lui, nourrit (...)
Lundi 28 mars 2022 Ce n’est pas tous les jours que la collection permanente du musée de Grenoble s’enrichit d’une œuvre nouvelle. En l’occurrence, un tableau du XVIIe siècle, signé du trop méconnu Reynaud Levieux, qui a bénéficié pour l’occasion d’un travail...
Mardi 15 mars 2022 Au fusain et à la pierre noire, Séverine Martinez dessine l’enfance. Un style classique et une technique impressionnante, à voir à la 1-10 Galerie, rue Marx-Dormoy à Grenoble.
Vendredi 11 mars 2022 Avec sa série "Gudi Dakar", Mabeye Deme propose une fascinante exploration photographique de la vie nocturne dans les boutiques dakaroises. Un travail remarquable à découvrir à la galerie Ex-Nihilo.
Mardi 15 février 2022 Les amateurs de surréalisme doux pourront éventuellement être séduits par les peintures de Tof Vanmarque exposées à la galerie Hébert. Peuplées de personnages étranges (...)
Mardi 15 février 2022 Autodidacte grenoblois, Nuvish n'a jamais eu jusque-là, dans la cuvette, d'exposition qui lui soit intégralement consacrée. La galerie Alter Art (qui a pour (...)
Mardi 15 février 2022 D’une grande cohérence et formellement très séduisante, la série photographique que Jean-Pierre Saez expose à la galerie Ex Nihilo est le fruit d’une approche conceptuelle qui ne renie pas le plaisir du regard.
Lundi 31 janvier 2022 Intitulée Stencil, une scène engagée, la nouvelle exposition de l’espace Spacejunk réunit des artistes qui ont pour point commun de balancer quelques (...)
Lundi 31 janvier 2022 Avec Yellow Collection, l’espace Vallès ne nous trompe pas sur la marchandise : l’artiste Roland Orépük y expose une série de tableaux dont la géométrie minimale est intégralement construite à partir d’aplats jaunes.
Mardi 18 janvier 2022 Voilà une exposition passionnante pour quiconque s’intéresse un tant soit peu à l’histoire de sa ville et à son urbanisme (tout le monde non ?). Prétextant (...)
Mardi 18 janvier 2022 Tandis que les stations de ski se remplissent (plus ou moins) de touristes, la galerie Alter-Art nous invite à aller voir ce qui se passe en hiver du côté (...)
Mardi 4 janvier 2022 Habitué à coller ses œuvres dans les rues, l’artiste Cobie Cobz expose ses affiches aux messages surprenants à la galerie SpaceJunk. Il se questionne (...)
Mardi 4 janvier 2022 Aussi luxuriante et foisonnante que la forêt à laquelle elle est consacrée, l’exposition "Amazonie[s], forêt-monde" au Musée dauphinois propose un parcours passionnant mêlant histoire, ethnographie et politique. À ne pas manquer !
Mercredi 12 janvier 2022 Une tripotée d'expositions sont prévues à Grenoble et alentour cette année, sans parler de celles qui sont encore ouvertes et immanquables (liste exhaustive dans notre numéro Panorama du 5 janvier). On vous donne quelques infos en avant-première sur...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter