Berlioz sur MP3

Aurélien Martinez | Mardi 15 juillet 2014

La Côte-Saint-André, en Isère, à mi-chemin entre Grenoble et Lyon, est la ville qui a vu naître le compositeur Hector Berlioz : normal donc qu'elle s'en enorgueillisse, avec un festival de musique (cette année du 21 au 31 août – article sur notre site) et une maison-musée à son nom – il y est né en 1803 et y a grandi pendant 18 ans. Un musée classé monument historique en 1942 (la bâtisse, superbe, a été réhabilitée en 2003) qui vient de dévoiler une nouvelle exposition temporaire : La musique, du phonographe à Internet.

Un voyage au cœur d'une Histoire où les Hommes ont toujours cherché à capturer les sons. Conserver la musique : un rêve sans doute pour beaucoup de musiciens du passé, devenu aujourd'hui réalité. L'exposition retrace les inventions majeures des deux derniers siècles, partant des phonographes en passant par les juke-boxes, les tourne-disques ou encore les très actuels MP3. On découvre ainsi grâce à Chantal Spillemaecker, conservatrice en chef du musée, plusieurs faits historiques : c'est par exemple en 1903, soit plus de trente ans après la mort de Berlioz, que le public a enfin pu entendre sur cylindre les premières parties chantées de la Damnation de Faust. Et ce n'est qu'en 1924 qu'a eu lieu le premier enregistrement de la Symphonie fantastique en intégrale. AM

La musique, du phonographe à Internet, jusqu'au 26 avril 2015, au Musée Hector-Berlioz (La Côte-Saint-André)


La musique, du phonographe à Internet

Visite guidée de l'exposition
Musée Hector-Berlioz 69 rue de la République La-Côte-Saint-André
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter