«Un trip chamanique»

Entretien avec Gaspar Noé, réalisateur de "Enter the void" Propos recueillis par Christophe Chabert

Spectaculaire

«Quand je voyais les films de De Palma, ce que j’aimais le plus, c’était les visions zénithales. Il y a ça aussi dans "Europa" de Lars von Trier. Ou la fin de "Taxi driver". Dans la vie, on ne vole pas, mais on aimerait bien voir la réalité d’au-dessus. C’est peut-être ça qui rend le film spectaculaire. C’est peut-être aussi tous les plans larges où on ne sait pas si on regarde une vraie ville ou une maquette».

Un seul plan

«Dans les flashbacks, on sent beaucoup plus les coupes. Mais néanmoins, le but était de faire en sorte que les plans raccordent entre eux élégamment. Dans la mémoire ou dans les rêves, on a le sentiment que les plans s’enchaînent sans coupe, sans ce montage cinématographique qui existait jusqu’à l’apparition du numérique et de la haute définition».

Films-trip

«Il y a la possibilité de faire des trips chamaniques au cinéma, mais il y a peu de gens qui arrivent à les financer. Quand tu vois "2001", c’est vraiment un trip chamanique. Blueberry, Jan Kounen voulait en faire un trip chamanique, mais les financiers voulaient un western populaire et du coup, il y a eu un malentendu. Sinon, dans les films chamaniques, il y a Videodrome, L’Échelle de Jacob… Un film qui n’est pas un film hallucinogène mais qui te met dans un état de rêve, c’est Mulholland drive. Ce n’est ni un film de genre, ni un film surréaliste, mais ça ressemble à un trip sous Datura (une plante aux propriétés psychotropes, NdlR)».

Porno

«C’est probable que le prochain film soit un porno. C’est un projet auquel je pense depuis longtemps. Un vrai porno bandant, pas un film d’auteur français, un vrai film qui excite le public, dans la lignée de la littérature française des années 70. Histoire d’O, dès la première page, tu bandes ! J’adore un porno des années 70 qui s’appelle The Defiance of good. C’est le seul porno où, au niveau narratif, tu es vraiment pris par l’histoire.»

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 15 octobre 2019 En guise d’amuse-rétines nocturne, Gaspar Noé a composé un appétissant sandwich cinématographique qui devrait teinter d’une belle couleur rubis les rêves de ses spectatrices et spectateurs. Estomacs délicats et autres ténias, passez votre chemin.
Mercredi 19 septembre 2018 Le réveillon d’un corps de ballet vire inexplicablement en orgie hallucinatoire et sanglante, rythmée par le tempo du DJ. Après Love, Gaspar Noé signe un nouveau film de beat ; un cocktail de survival et de transe écarlate soignant au passage la...
Mercredi 15 juillet 2015 Le souvenir d’une histoire d’amour racontée par ses étapes sexuelles : Gaspar Noé se met autant à nu que ses comédiens dans ce film unique, fulgurant et bouleversant. Christophe Chabert
Dimanche 24 mai 2015 "Youth" de Paolo Sorrentino. "The Assassin" de Hou Hsiao-Hsien. "Mountains May Depart" de Jia Zhang-ke. "Dheepan" de Jacques Audiard. "Love" de Gaspar Noé.
Mercredi 28 avril 2010 Sept ans après "Irréversible", Gaspar Noé revient avec un film trip, une expérience sensorielle mais aussi un geste de cinéma fort qui révèle le visage le plus sentimental de son auteur derrière un solide sens du spectacle. Christophe Chabert

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X