Le bruit et la pudeur

Michel Cloup Duo + O

Sonic

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

A "Notre silence", disque étouffant et sublime, le Michel Cloup Duo offre avec "Minuit dans tes bras" un successeur aux subtiles variations sur les mêmes thèmes chers au plus grand pompier pyromane du rock français. Un album qui, entre claques et étreintes bienveillantes, prend quoi qu'il en soit l'auditeur à bras le corps avec la plus grande des pudeurs. Stéphane Duchêne

Pour Minuit dans tes bras, deuxième album sous son nom mais pas pour autant solo, Michel Cloup a descellé les parenthèses de "Michel Cloup (Duo)". Lesquelles semblaient marquer une appréhension à se produire seul tout en étant le stigmate d’un album trop personnel pour être pleinement assumé à deux en dépit d'un titre, Notre Silence, qui pouvait laisser penser le contraire. Mais à l’époque ce silence, assourdissant et corrosif, était encore celui de l’homme Cloup : un album de deuil, un cri de douleur poussé face contre terre et chargé de «recycler cette colère» trop lourde à porter.

Désormais Michel Cloup Duo assume sans faux-semblant la présence du deuxième élément de la formation, le batteur et fidèle parmi les fidèles Patrice Cartier. Après ces parenthèses marquant aux fers rouges le début de l’aventure Michel Cloup, le Toulousain peut reprendre ses travaux pratiques d'autopsie d’un quotidien bancal et de la désagrégation d'un sentiment amoureux à l'obsolescence programmée, sans pour autant être fatale (les deux morceaux de bravoure que sont Nous vieillirons ensemble, J’ai peur de nous).

Cicatrices

Moins sombre que Notre Silence – la chose est relative, Cloup étant un orfèvre du camaïeu de noirceur – moins empreint de colère froide, Minuit dans tes bras ne s’affiche pas moins, derrière ce titre faussement romantique, comme un coup de tête à l’âme. Guitare baryton dont la rage rentrée mais toujours prête à être dégainée est aussi la douceur ; batterie implacable rythmant l'irrépressible rumination ; voix blanche comme un linge épongeant des sueurs froides : le duo fait des merveilles sur un registre étendu, moins claustrophobe que Notre Silence.

La musique de Michel Cloup a ceci de particulier qu'elle est à la fois d'une rare épure et infiniment complexe à décrire, tant elle se révèle mille fois plus subtile dans ses variations que son mode opératoire le laisserait penser. A l'image de l'extrême pudeur qui traverse des thèmes ultrasensibles et de la façon dont l'intimisme manie l'universalité des mots simples. Dont le recensement des doutes ordinaires a l'élégance de la résignation. Chez Cloup, les «cicatrices», vieilles ou nouvelles, nous rappellent qu'on a vécu, qu'on a vieilli, mais plus important encore : qu'on est toujours vivant.

Michel Cloup Duo [+ O]
Au Sonic, vendredi 14 mars

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 12 novembre 2019 Pour son deuxième tribute à une figure éteinte mais toujours lumineuse du rock, à paraître le 15 novembre, Teenage Hate Records a fait plancher la scène rock française (et partiellement lyonnaise) sur l'oeuvre abyssalle et atrabilaire d'un pilier du...
Mardi 26 avril 2016 C'était en mode plus qu'intime que Michel Cloup avait en solo (en forme de duo, mais marqué pour la première fois de son vrai nom) fini par « recycler (...)
Jeudi 14 avril 2016 Sortez vos agendas : voici dix concerts à ne pas manquer ce mois-ci ; du show latino où emmener votre maman à l'indie pop dépressive où s'oublier. Par Stéphane Duchêne & Sébastien Broquet.  
Vendredi 3 février 2012 Tout au long de l'album, l'ambiguïté demeure. Deuil ? Séparation ? Les deux ? Un «je», des «tu», comme un dialogue intérieur avec la (les) personne(s) (...)
Jeudi 2 février 2012 Lucie Vacarme (1988-1992) Nourri de la scène noise américaine et du shoegazing anglais, Michel Cloup et des amis fourbissent leurs premières armes avec (...)
Jeudi 2 février 2012 À la suite d'un «drame domestique» qui l'a profondément changé, l'ex-Diabologum et Expérience Michel Cloup a recyclé en solo sa colère sur "Notre Silence". Un album bouleversant, synonyme de nouveau départ, à découvrir sur la scène du Clacson....
Mardi 20 décembre 2011 Rock, électro, rap — Automne au balcon, printemps au diapason. Trêve des confiseurs et ripailles de Noël digérées, les salles lyonnaises remettent le couvert pour une saison musicale quasiment au niveau de celle que l'on vient de vivre. Stéphane...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X