Riad Sattouf, petit blond avec un crayon noir

Riad Sattouf

Librairie du Tramway

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Riad Sattouf est sans doute l'auteur de BD le plus observateur de sa génération. "L'Arabe du futur", le recueil de souvenirs d'enfance qu'il dédicacera cette semaine, confirme qu'il est aussi le plus lucide. Benjamin Mialot

«Dans trente ou quarante ans, les sociologues, s'ils existent encore, se pencheront sur La Vie secrète des jeunes». La compliment a beau être de Philippe Druillet, le démiurge graphique qui fit passer la bande dessinée à l'âge adulte (cf. notre n°751), il est réducteur. Avec ce recueil de scènes d'idioties urbaines comme avec Les Pauvres Aventures de Jérémie, portrait mordant d'un développeur de jeu vidéo auquel la déveine colle à la peau, Riad Sattouf s'est certes imposé, au début des années 2000, comme un dessinateur d'observation de premier plan, saisissant mieux que quiconque les fulgurances bébêtes et les aspirations confuses des adolescents et jeunes actifs du XXIe siècle. Mais cet art de la vignette moqueuse (et néanmoins amicale), par ailleurs transposé avec succès au cinéma avec Les Beaux Gosses, est le plus souvent l'expression d'une forte conscience politique et sociale.

 

 

Son père, ce zéro

C'est le cas dans Pascal Brutal, série d'anticipation d'une irrésistible loufoquerie qui conte les mésaventures d'un parangon de virilité dans une France défigurée par l'ultra-libéralisme, ou dans son deuxième film, Jacky au Royaume des filles, où il imaginait une gynocratie arabe plus vraie que nature. Ça l'est surtout dans L'Arabe du futur, récit prévu en trois tomes qui constitue à ce jour son travail le plus touchant, à mi-chemin du Persepolis de Marjane Satrapi et des "Guides du dérouté" de Guy Delisle.

Sattouf y raconte son enfance de blondinet plus malin que la moyenne en Libye et en Syrie, sur les traces d'un père instituteur aux contradictions intenables – il applaudit l'anti-occidentalisme forcené de Kadhafi mais rêve de flamber en Mercedes – avec un luxe de détails visuels et sonores qui confine au stand-up littéraire. Au-delà des anecdotes croustillantes, de sa sensibilité à la sueur féminine à la façon dont son paternel se gratte le nez quand il est humilié, c'est la façon dont Sattouf y débusque le Diable qui rend l'exercice éloquent, soulignant avec l'économie d'un cartoonist et à hauteur du gamin perplexe et fasciné qu'il fut telle absurdité despotique (comme cette loi qui oblige les citoyens libyens à échanger leurs emplois) ou telle cruauté culturelle (ses camarades n'ont de cesse de le traiter de juif). Et nous vaut ce correctif : dans trente ou quarante ans, ce sont les historiens qui se pencheront sur l’œuvre de Riad Sattouf.

 

 

Riad Sattouf
A la Librairie du Tramway, mercredi 24 septembre
A la librairie La BD et à la librairie Vivement Dimanche, jeudi 25 septembre

L'Arabe du futur - Tome 1 (Allary Editions)

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 11 juin 2021 Officiellement, la 16e édition du Lyon BD Festival se tient les 12 et 13 juin. Mais chacun sait que, dans les faits, le rendez-vous de la bande dessinée a commencé depuis une septaine déjà. Rien à voir avec quelque éviction prophylactique :...
Mardi 15 juillet 2014 Pour son premier long métrage, Thomas Cailley a trouvé la formule magique d’une comédie adolescente parfaite, dont l’humour est en prise directe avec la réalité d’aujourd’hui. Il dispose d’un atout de choc : Adèle Haenel, actrice géniale révélant...
Mardi 8 avril 2014 Compagnon de route de Mœbius, Philippe Druillet est une légende de la bande dessinée. Mais derrière le faiseur de mondes se cachait un petit garçon rongé par la honte d'être né de parents fascistes. Il la conjure dans "Delirium", passionnant...
Vendredi 24 janvier 2014 Après "Les Beaux gosses", Riad Sattouf élève d’un cran son ambition de cinéaste avec cette comédie sophistiquée, aussi hilarante que gonflée, où il invente une dictature militaire féminine qu’il rend crédible par des moments de mise en scène très...
Jeudi 2 janvier 2014 Après une année 2013 orgiaque, 2014 s’annonce à son tour riche en grands auteurs, du maître Miyazaki à une nouvelle aventure excitante de Wes Anderson en passant par les vampires hipsters croqués par Jarmusch et les flics tarés de Quentin...
Lundi 11 juin 2012 Quand on pense musique canadienne, on se représente une «diva rock'n'roll» pour qui la consommation de quelques grammes de cannabis à Amsterdam est un (...)
Jeudi 22 avril 2010 La Vie secrète des jeunes – Tome 2 L'Association
Lundi 22 juin 2009 On a découvert Riad Sattouf sur le tard, via son personnage culte Pascal Brutal. Soit la description en bande dessinée, dans une France futuriste dirigée (...)
Vendredi 19 juin 2009 Cyril Despontin, président de l’association Zone Bis, organisatrice de L’Étrange Festival et des Étranges séances. Vertige d’Abel Ferry À défaut d'être (...)
Mardi 2 juin 2009 Une comédie sur des ados moyens, dans un espace-temps insituable, se jouant des codes du réalisme avec un humour franchement incorrect : le premier film de Riad Sattouf est un pur bonheur. Christophe Chabert

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !