Jean Bellorini : « nous ne disons pas assez Égalité »

TNP Villeurbanne / En salle, à quelques encablures de la cour d’honneur où il l’avait rêvé, Jean Bellorini a enfin donné naissance à son émouvant "Jeu des ombres" dans la Semaine d’art en Avignon, sous couvre-feu avant d’être amputée de sa fin. Hors du temps, flirtant avec vie et mort dans la langue ciselée, lunaire, exigeante et évaporée de Valère Novarina, il a pris de la hauteur sur ce bas-monde secoué par un virus. Dans ses habits de directeur du TNP, il nous a confié, au lendemain de l’intervention présidentielle annonçant le reconfinement, comment il aborde cette crise au sein du centre dramatique national de Villeurbanne qu’il dirige depuis le début de l’année.

Comment vous organisez-vous au TNP en cette crise sanitaire qui se durcit ?
Jean Bellorini : J’aurais voulu tout mettre en œuvre pour que l’activité du théâtre ne s’arrête pas. Nous imaginions jouer très tôt, même le matin s'il nous avait été possible d’accueillir du public. Nous avions même évoqué la gratuité pour les étudiants par exemple afin qu’ils puissent venir assister au spectacle de Joël Pommerat, Ça ira. À l’instant présent nous attendons les directives ministérielles en espérant pouvoir maintenir au moins l’utilisation des plateaux. Si c’est possible, nous allons imaginer des temps de travail en mettant à disposition le TNP et ses équipes au service des artistes.

Est-ce que la crise sanitaire hypothèque déjà les saisons futures ?
Oui, cela va commencer à être le cas. Jusqu’à présent nous avions réussi à reporter, ou au moins à honorer, nos engagements afin de programmer comme nous l’avions prévu et de ne pas créer l’embouteillage redouté. Avec ce nouvel arrêt annoncé cette semaine cela remet fortement tout en question... mais il nous faut prendre du recul et surtout ne pas prendre de décision hâtive.

Et pourtant c’est ce qu’on nous impose...
Non. On nous impose l’incertitude, pas forcément la prise de décision immédiate. Cessons de prendre la parole sur tout et n’importe quoi en permanence. Trop rapidement. Réagissons de manière pragmatique et concrète mais prenons de la distance. Refusons de participer au rétrécissement de la pensée avec nos réponses qui trop souvent sont dans la réaction. On parle en ce moment beaucoup de liberté d’expression et c’est fondamental. Mais nous ne disons pas assez Égalité. Or la culture et l’éducation c’est l’égalité pour tous. C’est la seule chose que j’ai envie de porter. Pas idéologiquement mais dans les actes. Rendre accessible, faire pour tous.

Le Jeu des ombres est programmé au TNP du 14 au 29 janvier 2021

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 4 janvier 2022 Dans Le Jeu des ombres, pensée pour la cour d’honneur du Festival d’Avignon 2020 annulé, Jean Bellorini, avec Valère Novarina et Monteverdi, embrasse en musique et en mots, le monde des morts, plus vivant qu’on ne le croit.
Mercredi 8 septembre 2021 100 ans en plein Covid, 101 ans cette année. Enfin le TNP peut convoquer son histoire lors d’un mois de septembre dense et réjouissant. De Paris à Villeurbanne, de Firmin Gémier à Jean Bellorini,  l’aventure du théâtre national populaire...
Jeudi 9 septembre 2021 Après 18 mois d’arrêt ou de hoquet, les salles de théâtre s’ouvrent enfin en grand avec une saison plus remplie que jamais, faisant face à un défi immense : appâter de nouveaux spectateurs avec des spectacles toujours plus haut de...
Mardi 25 mai 2021 « Temps inédits ». Jean Bellorini a pesé ces mots le 20 mai dernier pour parfaire ce numéro d’équilibre qui consistait à présenter la saison 2021-22, lancer le résidu de miettes de 2020-21 et évoquer les occupants sur le site du TNP...
Jeudi 22 octobre 2020 Fermez les yeux, tentez d’oublier ce froid crispant, imaginez un endroit où à 21h, il est encore possible de sortir et où se déroule un festival… Uchronie ? Pas tant que ça. Avignon s’apprête à vivre un succédané de festivités théâtrales. Allons...
Mardi 15 octobre 2019 Pour découvrir le travail de Jean Bellorini avant qu'il ne prenne la direction du TNP le 1er janvier prochain, une deuxième chance se présente, après Un (...)
Vendredi 7 juin 2019 Jean Bellorini est l'heureux élu nouveau directeur du TNP à compter du 1er janvier 2020. Il a été choisi par les tutelles contre les quatre autres (...)
Mardi 17 mai 2016 Souvent m'as-tu-vu, le théâtre de Bellorini ne fait ici, avec Liliom, pas exception mais trouve avec cette fable cruelle et lunaire un sujet qui sied parfaitement au goût assumé du spectacle de ce jeune metteur en scène. Une agréable surprise.
Mardi 25 février 2014 Figure montante du jeune théâtre français, Jean Bellorini présente la toujours nécessaire "Bonne Âme du Se-Tchouan" en version bal de village. Séduisant. Et après ? Nadja Pobel

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !