Notre sélection de concerts et spectacles à offrir à Noël

Comme chaque année en décembre, tout le monde se demande quoi mettre à qui sous le sapin. Laissons à nos confrères les suppléments en papier glacé vantant les mérites de produits high-tech capables de vider un porte-monnaie en deux secondes et autres biens de consommation qui en jettent une fois le papier déballé mais n’ont plus aucune utilité dès le 26 décembre, et optons pour une sélection 100% immatérielle à base de spectacles et de concerts. C'est cadeau !

Jeff Mills

Pour les vétérans de l’électro

à lire aussi : Théâtre : les temps forts de la saison grenobloise

Jeff Mills ? Une véritable légende de la musique électronique, à la fois technicien hors pair, artiste inspiré et figure historique de la scène techno de Détroit. Avec sa création atypique de 2014 baptisée Planets, il a réinterprété l’une des partitions les plus célèbres du répertoire symphonique classique (Les Planètes de l’Anglais Gustav Holst, composée il y a un siècle) pour un voyage dans le système solaire (d’où le titre) en dix mouvements. Et autant (voire plus) d’émotions, comme « le mélange du classique et de la musique électro produit toujours des résultats inattendus » selon lui. On le croit sur parole.

À la MC2 vendredi 31 mars
De 10 à 29€

à lire aussi : Danse : les cinq spectacles à ne pas louper cette saison

______

Julien Doré

Pour les amateurs de chanson française à tendance hipster

On a toujours regardé avec intérêt Julien Doré, même s’il y a toujours eu un petit quelque chose en lui qui ne nous convainquait pas totalement – son personnage de dandy adepte des références arty sans doute. Mais nos réticences commencent à (toutes ?) tomber plus on écoute son album & sorti en octobre dernier. Car, et c’est encore plus flagrant aujourd’hui qu’hier, Julien Doré est un mélodiste doué doublé d’un auteur original et d’un interprète solide. On ira donc au Lac avec lui en avril…

à lire aussi : Cirque : nos cinq coups de cœur de l'année

Au Summum jeudi 24 avril
De 32 à 49€

______

Le festival Holocène

Pour les amateurs de gros raouts

Holocène, c’est le nouveau festival musical qui aura lieu début mars à Grenoble et dans l’agglo. Avec trois grosses dates chargées en têtes d’affiche pour commencer : les belles gueules de Fréro Delavega et le chanteur Féfé le jeudi 2 au Summum ; le survolté General Elektriks, les décalés Naïve New Beaters ou encore les chanson française balkanique Soviet Suprem le vendredi 3 au Summum ; et un gros plateau électro le samedi 4 à Alpexpo avec la légende french touch Étienne de Crécy en DJ set ou encore les popeux Jabberwocky (la programmation est encore en cours). De quoi satisfaire pas mal de monde.

Au Summum et à Alpexpo du 2 au 4 mars
De 25 à 45€ selon les soirs (avec 500 places à tarif préférentiel pour la soirée du samedi)

______

Salif Keïta

Pour les ouverts sur le monde

Le concert aurait dû avoir lieu mi-novembre à la Belle électrique, mais il a été annulé puis reporté au 1er février. Ce qui tombe bien pour notre sélection de Noël ! Car Salif Keïta est un immense chanteur malien, issu d'une famille princière descendant directement du grand empereur d'Afrique de l'Ouest médiévale Soundiata Keita. Il viendra donc à Grenoble défendre son riche répertoire, engagé et militant, de musique traditionnelle mandingue, pour une soirée acoustique forcément magique.

À la Belle électrique mercredi 1er février
De 26 à 30€

______

Renaud

Pour les nostalgiques d’une autre France

Renaud, c’est peut-être plus trop ce que c’était, mais comme c’était quand même quelque chose à l’époque, ça reste encore quelque chose aujourd’hui. Et visiblement, beaucoup s’en souviennent de cette époque, les deux concerts grenoblois des 16 et 17 février ayant rapidement affiché complet. Une date a donc été rajoutée le 15 février : une nouvelle possibilité pour se replonger dans un bout d’histoire musicale de l’Hexagone, et de chanter avec lui sur Mistral gagnant. En souvenir du bon vieux temps.

Au Summum mercredi 15 février
De 39 à 49€

______

IAM

Pour les nostalgiques d’un certain rap

Certes Demain c’est loin (en novembre 2017), mais des places pour le concert d’IAM pourrait ravir à Noël ceux qui adore pester, avec le plus de mauvaise foi possible, contre le rap d’aujourd’hui qui n’aurait plus la même gueule que celui d’avant. Ou ceux qui, tout simplement, ont écouté en boucle le cultissime album d’IAM L’École du micro d’argent, sorti il y a 20 ans et renfermant une poignée de tubes – Petit frère, Nés sous la même étoile, L'Empire du côté obscur

Au Summum le dimanche 12 novembre
De 45.50 à 56.50€

______

Jeremy Ferrari

Pour ceux qui aiment l’humour borderline mais intelligent

C’est l’un des one-man-shows les plus surprenants du moment, jusque dans son titre : Vends 2 pièces à Beyrouth. Un spectacle avec lequel l’humoriste de 31 ans veut réveiller les consciences en exposant divers faits (sur les origines du bordel actuel au Moyen-Orient notamment, ou sur les pratiques pas très morales de certains philanthropes), le tout en ambitionnant de faire marrer son auditoire. Un attelage qui fonctionne (Ferrari est un excellent bateleur) et remplit les salles partout en France (mais il reste de la place pour la date grenobloise).

Au Summum jeudi 13 avril
41 €

______

Jean-Remi Chaize

Pour ceux qui aiment dire "je l’ai vu à ses débuts"

Un humour bien piquant, une galerie de personnages savoureux et, surtout, un sens du comique affûté (on sent la formation théâtrale solide) : le nouveau venu dans le grand et vaste monde des comiques nous a embarqués direct avec On n’est pas des chiens, son premier seul-en-scène – oui, c’est comme ça qu’on dit quand on ambitionne un peu plus que de simplement amuser la galerie. On parie qu’à l’avenir, on le retrouvera dans des salles plus grandes que la Basse cour (voire à la télé pour une chronique). En attendant, c’est dans ce café-théâtre qu’il fera ses premières dates grenobloises en tête d’affiche.

À la Basse cour du jeudi 30 mars au samedi 8 avril
De 12 à 30€

______

2666

Pour ceux qui aiment les aventures théâtrales

Douze heures de théâtre (entractes compris) sur une journée, c’est ce nous propose le metteur en scène Julien Gosselin avec son spectacle-fleuve 2666. Celui qui nous avait subjugués en 2015 avec sa vision des Particules élémentaires de Houellebecq revient ainsi aux affaires avec une nouvelle adaptation d’un roman phare : le 2666 du Chilien Roberto Bolaño, grande fresque de 1000 pages où se croisent divers personnages et intrigues sur fond d’apocalypse à venir. Fou.

À la MC2 samedi 14 et dimanche 15 janvier
De 13 à 27€

______

Au-dessus de la mêlée

Pour les cultureux qui aiment aussi le sport

Un seul-en-scène sur le monde du rugby qui dépasse la simple question du sport, même si cette dernière reste centrale – on suit un joueur sur quinze ans, de ses débuts tout gamin à son ascension remarquable. Sur le plateau, Cédric Chapuis campe tous les personnages : ses coéquipiers, ses parents, son coach… Un très beau moment de théâtre dans la lignée de ces grands spectacles forts en émotions et, surtout, accessibles à tous.

Au Théâtre en rond (Sassenage) samedi 11 février
De 12 à 17€

______

Dom Juan

Pour ceux qui aiment le théâtre classique pas si classique

On n’a pas encore vu cette énième version du fameux texte de Molière, mais on suppose qu’elle sera forte, moderne et énergique. D’abord parce qu’elle est signée Jean-François Sivadier, metteur en scène qui s’empare souvent des classiques pour les dynamiter avec brio. Ensuite parce qu’elle est interprétée par l’excellent Nicolas Bouchaud, une des Rolls-Royce du théâtre français capable de tout jouer. Un alliage qui fait toujours des merveilles…

À la MC2 du jeudi 19 au samedi 28 janvier
De 10 à 25€

______

My rock

Pour les fans de rock et de danse

Le chorégraphe Jean-Claude Gallotta, légende vivante (et grenobloise) de la danse contemporaine en France qui a dirigé pendant plus de trente ans le Centre chorégraphique national de Grenoble, reprend son spectacle créé en 2004 pour l’ouverture de la MC2. Une pièce énergique qui lie danse contemporaine et standards du rock – Dylan, les Beatles, les Stones, Nirvana… Et une véritable réussite qui fait un bien fou, à mettre devant tous les yeux, et surtout ceux qui ont plein d’a priori sur la danse.

Au Grand Angle (Voiron) mardi 4 avril
De 10 à 20€

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 1 mars 2022 À l’occasion de la nouvelle édition du festival Holocène, qui se déroulera ces vendredi 4 et samedi 5 mars à Alpexpo, passage en revue du conséquent versant rap de sa programmation, qui dévoile en creux un bel aperçu de la diversité des registres...
Mardi 16 novembre 2021 Le plus gros festival de l’agenda grenoblois, Holocène, reviendra les 4 et 5 mars 2022 à Alpexpo. Avec une programmation très rap (PLK, Soso Maness, Seth Gueko…) et électro (Worakls, Enfant Sauvage, Meute…).
Mardi 2 novembre 2021 Après les expédients (efficaces) imaginés l’an passé pour réduire l’impact de la pandémie sur son activité, retour aux fondamentaux pour l’association Dolce Cinema. (...)
Lundi 29 mars 2021 Danseuses et chorégraphes, Myriam Lefkowitz et Catalina Insignares viennent de passer trois semaines en résidence à Grenoble à l’invitation du Pacifique, centre de développement chorégraphique national. Elles ont travaillé avec des migrants autour...
Vendredi 19 mars 2021 De 2014 à 2019, le photographe William Dupuy a arpenté les confins de la République démocratique du Congo à la rencontre des enfants soldats. Une plongée dans l’enfer des conflits inter-ethniques dont le regard hagard des protagonistes témoigne de...
Mercredi 3 mars 2021 Roselyne Bachelot a tranché : pour la ministre de la Culture, les festivals estivaux ne pourront accueillir que 5 000 personnes assises et distanciées, dans le respect des gestes barrières. Les organisateurs sauront-ils s’adapter ?...
Mardi 23 juin 2020 Après une fin de saison largement amputée du fait de l’épidémie de coronavirus qui a contraint le monde culturel à se mettre en pause dès la mi-mars, les salles de spectacles de l’agglomération grenobloise se tournent vers l’avenir. Et ont, pour la...
Mardi 9 juin 2020 Connu des Grenoblois comme l’organisateur des festivals Holocène et Musée électronique et comme le producteur de tournées de Trois Cafés Gourmands ou de Jérémy Frérot, Le Périscope a lui aussi vu son activité fortement déstabilisée par le covid-19....
Mardi 17 décembre 2019 Le grand cinéaste américain est à l'honneur du Ciné-Club et de la Cinémathèque de Grenoble, qui projettent deux de ses films parmi les plus emblématiques les 18 et 20 décembre.
Vendredi 11 octobre 2019 Alors qu’ils sortent d’une grosse tournée anniversaire pour les 20 ans de leur cultissime L’École du micro d’argent, les Marseillais du groupe IAM sont (...)
Lundi 16 septembre 2019 Sur fond de dissimulation artistique, Céline Sciamma filme le rapprochement intellectuel et intime de deux femmes à l’époque des Lumières. Une œuvre marquée par la présence invisible des hommes, le poids indélébile des amours perdues et le duo...
Lundi 24 juin 2019 Un rappeur en échec se retrouve propulsé au sommet grâce à l’aide de son réfrigérateur intelligent, qui va peu à peu exciter sa jalousie… Une fable contemporaine de Benoît Forgeard sur les périls imminents de l'intelligence artificielle, ou quand...
Mardi 18 juin 2019 Ailleurs, il y a Rock en Seine, les Eurockéennes, les Vieilles Charrues ou le Main Square. En Auvergne-Rhône-Alpes (à Aix-les-Bains, en Savoie, pour être précis), il y a Musilac, son lac (donc), ses milliers de festivaliers et ses quatre jours de...
Jeudi 13 juin 2019 Zoom sur la société grenobloise qui organise cette première édition du festival Musée électronique.
Mardi 12 mars 2019 C’est parti pour la neuvième édition des Détours de Babel, festival estampillé « musiques du monde, jazz, musiques nouvelles ». Soit l’occasion, pendant plus de trois semaines (du 15 mars au 7 avril), de découvrir des artistes de tous...
Mardi 4 décembre 2018 La metteuse en scène Valérie Vagné propose,  du jeudi 6 au samedi 8 décembre au Théâtre de Poche de Grenoble, un spectacle sur les sœurs Hilton qui, dans les années 1920, ont connu un important succès avant de sombrer dans l'oubli.
Mardi 4 décembre 2018 Le chorégraphe grenoblois Jean-Claude Gallotta sera à la MC2 du mardi 11 au samedi 15 décembre avec sa nouvelle création basée sur le "Bonjour Tristesse" de Françoise Sagan.
Mardi 19 juin 2018 Vieilles gloires, valeurs sûres, piliers de festoche, jeunes pousses, smoothies de genres et autres étrangetés à découvrir : le festival lacustre Musilac, prévu du jeudi 12 au dimanche 15 juillet à Aix-les-Bains (Savoie), va baigner...
Mardi 22 mai 2018 Pendant un quart de siècle, le réalisateur Terry Gilliam a quasiment fait don de sa vie au Don de Cervantès. Un dévouement aveugle, à la mesure des obsessions du personnages et aussi vaste que son monde intérieur. Mais l’histoire du film n’est-elle...
Mardi 20 février 2018 Du mardi 27 février au samedi 3 mars aura lieu dans plusieurs salles de Grenoble et de l’agglomération la deuxième édition du festival Holocène, créé par la société de production grenobloise Le Périscope. Avec un programme varié au possible (au...
Lundi 25 septembre 2017 Avec "La Confusion", Amadou et Mariam opèrent un retour clair et tranchant. Oscillant entre la profondeur de thèmes délivrés dans la plus grande naïveté d'expression et la pulsion de danse, voilà sans doute leur album le plus grave et le plus...
Mardi 20 juin 2017 Phoenix, Ibrahim Maalouf, Jamiroquai, Julien Doré, Two Door Cinema Club, Sting, Texas, Justice, Calypso Rose, Archive, Vianney, Juliette Armanet… Comme chaque année, Musilac aligne les grands noms quatre jours durant. Ce qui ne doit pas faire...
Mardi 13 juin 2017 Assassin, Busta Flex, Ménélik, Nèg’ Marrons, Nuttea, Passi, Stomy Bugsy, les Sages Poètes de la rue… Sortez les mixtapes des tiroirs et les baggys de la penderie : une partie des protagonistes d'une certaine époque sont de retour avec "L’âge...
Mardi 21 mars 2017 C’est parti pour la septième édition des Détours de Babel, exigeant festival de « musiques du monde, jazz et musiques nouvelles ». On a disséqué la (foisonnante) programmation, et on en a sorti plusieurs coups de cœur. Dont la double venue...
Mardi 7 février 2017 En relatant le chemin de croix de jésuites du XVIIe siècle éprouvant leur foi en évangélisant un Japon rétif à la conversion, Scorsese le contemplatif explore ici sa face mystique — ce nécessaire ubac permettant à son œuvre d’atteindre des sommets.

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter