Une séparation

Avec un drame empruntant la forme d’un thriller social, Asghar Farhadi dresse le tableau accablant d’une société iranienne grippée par ses contradictions et ses non-dits. François Cau

Grande cause défendue par des actrices en robe Chanel dans les prestigieuses cérémonies de festivals internationaux, le cinéma iranien, qu’on se le tienne pour dit, ne brille pas uniquement par ses metteurs en scène muselés, comme en témoigne Une séparation, film implacable dans tous ses degrés de lecture. Déjà auteur du formidable À propos d’Elly, Asghar Farhadi parvient de nouveau à se jouer des conventions, des interdits, et des traditions pour offrir un instantané déroutant dans sa forme et son propos de la société iranienne contemporaine. Tout est posé dès la saisissante intro : Nader et Simin, le couple au cœur de l’intrigue, “négocient“ leur potentiel divorce avec un juge. La scène est filmée en plan-séquence, du point de vue de l’auditeur – les acteurs, troublants de naturel, s’adressent du coup à la caméra. Le procédé passe encore un cran lorsque Simin évoque ce qui la pousse à vouloir quitter le pays, parlant de «la situation». «Quelle situation ?», lui répond-on, et Simin de traduire dans le silence qui suit tout ce que les discours “concernés“ peinent à effleurer.

La lutte déclasse

Ce prologue puissant n’est que l’installation des drames à venir. Suite au départ de sa femme, Nader engage Razieh, une aide domestique, pour s’occuper de son père atteint d’Alzheimer. En retrouvant un jour ce dernier à terre, attaché au radiateur, Nader congédie brutalement Razieh en la poussant hors de chez lui. La jeune femme est admise à l’hôpital : elle vient de perdre l’enfant qu’elle portait, déclenchant la fureur de son époux vis-à-vis de son ancien employeur. Et la tension, nourrie par des coups de sang et incompréhensions dévorantes entre ces couples de classes différentes, de croître dans des proportions incontrôlables. Dans ce sinistre imbroglio, Asghar Farhadi ne prend jamais clairement parti, mais s’attache à tous ses personnages. Jouant du paradoxe entre un scénario extrêmement rigoureux et une mise en scène alerte, le réalisateur multiplie les perspectives pour mieux construire un suspense de plus en plus étouffant, rythmé par des allers-et-venues chez les représentants de l’ordre. L’important n’est pas tant d’établir telle ou telle culpabilité, mais d’inscrire ces troubles dans un contexte dictant, par son poids aliénant évoqué entre les lignes mais présent comme un personnage à part entière, chacune de leurs réactions. Un véritable tour de force, d’une intelligence et d’une subtilité rares, qui laisse le spectateur KO.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 9 mai 2018 Sous le délicieux présent, transperce le noir passé… Asghar Farhadi retourne ici le vers de Baudelaire dans ce thriller familial à l’heure espagnole, où autour de l’enlèvement d’une enfant se cristallisent mensonges, vengeances, illusions et envies....
Mardi 23 mai 2017 Il a révélé en France Asghar Farhadi ou Joachim Trier, et accompagne désormais Nuri Bilge Ceylan ou Bruno Dumont. À Cannes cette année, le patron de Memento Films présente quatre films, dont 120 battements par minute de Robin Campillo, en lice pour...
Mardi 8 novembre 2016 Un homme recherche l’agresseur de son épouse en s’affranchissant des circuits légaux. Mais que tient-il réellement à satisfaire par cette quête : la justice ou bien son ego ? Asghar Farhadi compose un nouveau drame moral implacable, doublement primé...
Samedi 18 mai 2013 Pour son premier film tourné hors d’Iran, Asghar Farhadi prouve à nouveau qu’il est un des cinéastes importants apparus durant la dernière décennie. Mais ce drame du non-dit et du malentendu souffre de la virtuosité de son auteur, un peu trop sûr de...
Mardi 1 septembre 2009 Le cinéma iranien n’en finit plus de surprendre : tendue comme un thriller, cette chronique d’une disparition signée Asghar Farhadi frappe par sa liberté de ton et de forme. Christophe Chabert

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X