Crédit révolver : "En liberté !"

En liberté !
De Pierre Salvadori (Fr, 1h47) avec Adèle Haenel, Pio Marmai...

Comédie / Pour compenser ses années de taule, un innocent commet des délits. Sans savoir qu’il est “couvert“ par une policière, veuve de celui qui l’avait incarcéré à tort, elle-même ignorant qu’un collègue amoureux la protège… Encore un adroit jeu d’équilibriste hilarant signé Salvadori.

Policière, Yvonne élève son fils dans la légende de son défunt époux Santi, flic héroïque mort en intervention. Découvrant fortuitement que celui-ci était un ripou de la pire espèce, elle entreprend de réhabiliter une de ses victimes, et cause son pesant de dommages collatéraux…

à lire aussi : Pierre Salvadori « c’est le film où Camille me complète et comprend le mieux mon univers »

Après une parenthèse semi-tendre célébrant les épousailles de la carpe et du lapin (Dans la cour, avec Deneuve et Kervern), Pierre Salvadori revient à ses fondamentaux : une comédie portée par des bras cassés, émaillée d’un franc burlesque et construite autour de mensonges plus ou moins véniels. Qu’ils proviennent de mythomanes pathologiques ou d’affabulateurs·trices d’occasion, qu’ils visent à duper ou à adoucir la vie de ceux qui en sont les destinataires, les gauchissements de la vérité constituent en effet la trame régulière du cinéma salvadorien. Ce qui change toutefois dans En liberté ! — et en juste écho avec le titre — c’est que le mensonge se trouve ici en constante réécriture. En impro(ré)visant la légende dorée de Santi qu’elle raconte chaque soir à son fils, Yvonne triture un passé fantasmé en fonction de ses affects du moment, modèle sa narration d’une manière vengeresse irrésistible qui n’est pas sans évoquer la façon dont François Merlin, pour se venger de ses déconvenues dans la réalité, règle son compte à sa créature de fiction Bob Saint Clar dans Le Magnifique (1973) de Philippe de Broca.

Karma-Sutra

À l’instar de son regretté aîné, Salvadori sait ouvrager en orfèvre une comédie trépidante jusque dans ses recoins les plus absurdes, tressant deux vrais parcours de personnages principaux autour de celui du fantôme du flic. Audace supplémentaire, les deux protagonistes précités qu’interprètent Adèle Haenel (qui a enfin compris qu’elle avait AUSSI le droit de défendre des partitions légères) et Pio Marmaï (délirants et sérieux) ne sont même pas voués à finir ensemble ! N’en déduisez pas qu’En liberté ! est une fantaisie asexuée : revendiquant la tendresse pour les couples “légitimes“ (Haenel/Bonnard et Marmaï/Tautou), elle contient autant d’accessoires SM qu’il y a de nuances entre le Grey clair et le Grey foncé.

Parfaite fusion entre comédie de situation et bluette sentimentale, ce film offre une synthèse du Salvadori des Apprentis et de celui De vrais mensonges. Sa quintessence, en liberté.

En liberté ! de Pierre Salvadori (Fr, 1h48) avec Adèle Haenel, Pio Marmai, Damien Bonnard…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 17 novembre 2021 Mûrie de longues années par Audrey Diwan, cette adaptation d’Annie Ernaux saisit l’ascèse et la précision de l’autrice, pour la transmuter en portrait dépourvu de pathos d’une éclaireuse engagée malgré elle dans une lutte à la fois intime et...
Mardi 19 novembre 2019 24 heures de feu dans la vie d’une banlieue dans les pas d’un équipage de la BAC, quand tout dérape. Prix du Jury amplement mérité (et joliment partagé avec Bacurau) à Cannes 2019 pour ce premier long par bien des aspects plus prémonitoire que...
Samedi 17 ao?t 2019 Lassé par ses années d’échec au théâtre, Franck se fait recruter comme gardien vacataire dans un musée. Sa présence suscite l’hostilité de Sibylle, une consœur rigide, mais complète le staff et permet au conservateur de lancer un inventaire des...
Mardi 18 juin 2019 Revenant de quelques infortunes artistiques, Jean Dujardin se prend une belle veste (au sens propre) taillée sur mesure par Quentin Dupieux en campant un monomaniaque du cuir suédé. Un conte étrange et intriguant totalement à sa place à la Quinzaine...
Lundi 10 septembre 2018 C’est une tradition désormais bien ancrée dans les habitudes de rentrée du Zola : accueillir en avant-première un florilège des films présentés lors de la Quinzaine (...)
Lundi 3 septembre 2018 Avant d’enflammer le dancefloor du réveillon en éclusant (avec modération) la sangria cuvée Gaspar Noé, il vous reste quelques films à siroter. Auxquels vous pouvez ajouter des Animaux fantastiques, des Portraits XL d’Alain Cavalier, ou une visite...
Mardi 20 mars 2018 L’épisodique F.J. Ossang est de retour avec un nouvel objet manufacturé aux saveurs intemporelles, empruntant sa cosmogonie au polar comme au fantastique, et sa linéarité à la courbe d’une spirale. Meilleure réalisation à Locarno, forcément.
Mardi 28 mars 2017 De l’enfance à l’âge adulte, le portrait chinois d’une femme jamais identique et cependant toujours la même, d’un traumatisme initial à un déchirement volontaire. Une œuvre d’amour, de vengeance et d’injustices servie par un quatuor de comédiennes...
Mardi 15 mars 2016 Léa Fehner tend le barnum de son deuxième long-métrage au-dessus du charivari d’une histoire familiale où les rires se mêlent aux larmes, les sentiments fardés aux passions absolues… Qu’importe, le spectacle continue !
Mardi 15 juillet 2014 Pour son premier long métrage, Thomas Cailley a trouvé la formule magique d’une comédie adolescente parfaite, dont l’humour est en prise directe avec la réalité d’aujourd’hui. Il dispose d’un atout de choc : Adèle Haenel, actrice géniale révélant...
Mardi 22 avril 2014 Pierre Salvadori, cinéaste, a construit une œuvre attachante au sein du cinéma français, osant la comédie pour exorciser les démons de ses personnages et ses démons personnels. Christophe Chabert
Mardi 22 avril 2014 Rencontre dans une cour d’immeuble entre un gardien dépressif et une retraitée persuadée que le bâtiment va s’effondrer : entre comédie de l’anxiété contemporaine et drame de la vie domestique, Pierre Salvadori parvient à un équilibre miraculeux et...
Mercredi 11 décembre 2013 Peut-on faire un mélodrame sans verser dans l’hystérie lacrymale ? Katell Quillévéré répond par l’affirmative dans son deuxième film, qui préfère raconter le calvaire de son héroïne par ses creux, asséchant une narration qui pourtant, à plusieurs...
Vendredi 14 septembre 2012 Faux polar suivant la dérive existentielle d’un dealer juif qui tente de raccrocher pour s’exiler à Tel Aviv, le premier film d’Elie Wajeman opère un séduisant dosage entre l’urgence du récit et l’atmosphère de la mise en scène. Christophe Chabert
Mercredi 1 décembre 2010 De Pierre Salvadori (Fr, 1h45) avec Audrey Tautou, Sami Bouajila, Nathalie Baye…
Mercredi 20 décembre 2006 Pierre Salvadori, cinéaste, aime sérieusement faire rire sur des choses pas drôles, et aime désespérément les acteurs et la comédie. Christophe Chabert

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter